EduCivium : séminaire de recherche interdisciplinaire sur la citoyenneté en Europe - Université Bordeaux Montaigne

Recherche - Séminaire

EduCivium : séminaire de recherche interdisciplinaire sur la citoyenneté en Europe

Prochaine séance le 20 mai 2022 "Genèse de la citoyenneté européenne" 14h avec Céline Spector (Sorbonne Université) et Philippe Crignon  (Nantes Université).

Les intervenants

Céline Spector est professeure de philosophie à Sorbonne Université, membre de l’équipe "Sciences, Normes, Démocratie". Elle a été professeure invitée à l’université de Chigaco, à l’institut des sciences humaines de Kyoto, à la MSH de Bruxelles entre autres. 
Ses thèmes de recherche sont la philosophie politique et la philosophie du droit, la question de l’héritage de la philosophie des Lumières et la philosophie de la démocratie dans le cadre de l’Europe. 
Elle a publié de nombreux ouvrages, dont Éloges de l’injustice. La philosophie face à la déraison, Paris, Seuil, L’ordre philosophique, 2016 ; Rousseau et la critique de l’économie politique, Pessac, Presses Universitaires de Bordeaux, 2017 et No demos? Souveraineté́ et démocratie à l’épreuve de l’Europe, Paris, Seuil, L’ordre philosophique , 2021. A noter également l’ouvrage collectif suivant : Europe philosophique, Europe politique, L’héritage des Lumières, T. Coignard et C. Spector éds., Classiques Garnier, Rencontres – le Dix-huitième siècle, 2022.

Philippe Crignon est maître de conférences en philosophie politique et juridique à Nantes Université et membre du CAPHI.
Ses travaux portent principalement sur la philosophie politique moderne et contemporaine, sur les formes politiques (État, fédéralisme, Europe), la justice et la solidarité internationale et sur la démocratie, la représentation et la citoyenneté. 
Il a publié De l’incarnation à la représentation. L’ontologie politique de Thomas Hobbes (Garnier, 2012), La philosophie de Hobbes (Vrin, 2017) ; il a dirigé L’Europe au risque de ses paradoxes (Incidence, 2014) et, avec Christophe Miqueu, Représentation politique et transformations de la citoyenneté (Garnier, 2017).

Lieu : Centre Marc Bloch Berlin, salle Tillion, en présentiel et à distance. Inscription via ce lien pour une participation en ligne

La précédente séance a eu lieu le 29 avril 2022 (Centre Marc Bloch Berlin, salle Tillion) sur le thème "Théories et pratiques de l’éducation à la citoyenneté" avec Céline Chauvigné (Nantes Université) et Daniela Heimpel (CMB, Berlin).

Les intervenants

Céline Chauvigné est maître de conférences en Sciences de l’Éducation- HDR à l’INSPE de Nantes où elle est responsable de la mention Encadrement Éducatif. Elle est membre du Centre de Recherches en Éducation de Nantes (CREN) dont elle dirige l’axe consacré aux questions socialement vives et à la transmission des valeurs. Elle est également co-directrice de l’association des enseignants-chercheurs en sciences de l’éducation. 
Ses recherches portent sur les alternatives éducatives en milieu scolaire, sur l’éducation à la citoyenneté et le sens, les usages et les postures dans l’approche "des éducations à". En 2020, elle a notamment publié avec Michel Fabre l’ouvrage collectif L'éducation et les Lumières : Enjeux philosophiques et didactiques contemporains. Raison et passions.

Daniela Heimpel est chercheuse au Centre Marc Bloch de Berlin spécialiste de théorie politique. Elle a soutenu récemment une thèse sur le thème "Enseigner l'Europe ? Défis, potentiel et limites d'une éducation à la citoyenneté européenne" au CERIUM (Université de Montréal) et à l’université de Nantes. Elle est actuellement membre du "EUI forum on Democratic Participation and the Future of Europe". 
Ses recherches portent sur l’éducation à la citoyenneté et sur l’éducation bi- ou plurilingue et interculturelle. En 2018, elle a notamment publié un ouvrage collectif avec Saaz Taher intitulé Les Défis du pluralisme : au-delà des frontières de l’altérité, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, préfacé par Charles Taylor.

La précédente séance a eu lieu le 18 mars 2022 (salle du conseil, Nantes Université) sur le thème "Les institutions de la citoyenneté européenne", avec Dieter Gosewinkel (Wissenschaftszentrum für Sozialforschung Berlin) et Arnauld Leclerc (Nantes Université).

Les intervenants

Dieter Gosewinkel est historien et juriste, professeur d’histoire à la Freie Universität Berlin. Il dirige le  "Center for  Global Constitutionalism ", Wissenschaftszentrum Berlin für Sozialforschung (WZB) depuis 2011 et est président de l’Association pour l’histoire constitutionnelle (2018 – 2022). Il a été professeur invité (entre autres) à Sciences Po Paris (titulaire de la Chaire Alfred Grosser, 2006 et 2018/19), à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (2004, 2007, 2009), à Paris II – Assas (2020), et résident à l’Institut d’Études Avancées de Paris (2013/14). Enfin, il est membre de l’Academia Europaea. 
Ses champs de recherche sont l'histoire politique et constitutionnelle de l'Europe aux 19e et 20e siècles, l'histoire de la citoyenneté et de la société civile et enfin l'histoire intellectuelle de l'européisme.

Arnauld Leclerc est professeur de science politique à Nantes Université, titulaire de la chaire Jean Monnet "Thelos, Ethos, Nomos de l'Europe" et membre de l'UMR Droit et Changement Social. Ses recherches portent sur la philosophie de l'Europe et les théories de la démocratie, sur la gouvernance européenne et l'idée d'université en Europe. Il a dirigé la Maison des Sciences de l'Homme Ange Guépin entre 2015 et 2021.

La précédente séance a eu lieu le 28 janvier 2022 (salle Jean Borde de la MSH Bordeaux) sur le thème  "L’éducation du citoyen : des Lumières à l’École de Francfort" à 14h, avec Maiwenn Roudaut (Université Nantes, CMB) et Alain-Patrick Olivier (Université Nantes, CNRS).

Les intervenants

Maiwenn Roudaut est maîtresse de conférences au département d’études germaniques de Nantes Université, actuellement chargée de mission recherche auprès du Centre Marc Bloch de Berlin. Ses recherches portent sur l’histoire de la tolérance, les théories de la reconnaissance et la théorie critique francfortoise dans la politique de "rééducation à la démocratie des Allemands" après la seconde guerre mondiale.

Alain-Patrick Olivier est professeur de philosophie à Nantes Université, actuellement en délégation à l’UMR THALIM du CNRS. Il travaille en particulier sur les théories de la reconnaissance et de l’émancipation à partir de l’idéalisme allemand et la Théorie critique de l’Ecole de Francfort. Il a codirigé avec Maiwenn Roudaut et Hans Christoph Schmidt am Busch l’ouvrage Nouvelles perspectives pour la reconnaissance : Lectures et enquêtes, ENS Editions, 2019.

Présentation du séminaire

Le séminaire EduCivium, organisé par Maiwenn Roudaut (Nantes Université/Centre Marc Bloch Berlin) et Tristan Coignard (Université Bordeaux Montaigne/IUF) en 2022 et 2023, est une manifestation périodique itinérante, qui prévoit des séances de travail à l’Université Bordeaux Montaigne, à Nantes Université et au Centre Marc Bloch de Berlin. Il bénéficie du soutien des trois institutions et de l’Institut universitaire de France.

Consulter toutes les informations et le programme complet du séminaire

Contacts : Tristan Coignard (tristan.coignard @ u-bordeaux-montaigne.fr) et Maïwenn Roudaut (maiwenn.roudaut @ univ-nantes.fr)

footer-script