Science Ouverte - Université Bordeaux Montaigne

Science Ouverte

À l’Université Bordeaux Montaigne, la Science Ouverte est déjà pratiquée depuis plusieurs années : dans le cadre de projets e recherche ayant intégré la mise en libre accès des données et des publications (Mauriac en Ligne, Ecce Carto, revue Essais, Edition des Rôles gascons, consortium ImaGeo, ouverture de carnets Hypothèses, revues scientifiques dont les numéros sont passés sur le portail revue.org…), ou par une politique d’établissement s’appuyant notamment sur le soutien  financier des initiatives de valorisation du libre accès (Directory of Open Access Journals (DOAJ), programme Freemium d’Open édition, programme Knowledge Unlatched pour les livres numériques).

Afin d’affirmer son soutien à la Science Ouverte, l’Université Bordeaux Montaigne l’a inscrite comme politique d’établissement à l’automne 2019 (adoption de la déclaration science ouverte d'Université Bordeaux Montaigne le 19 septembre 2019). En effet, il procède de la conviction que pour être un facteur de progrès social et technologique, la science ne peut être enfermée par des logiques de marchandisation des savoirs. Le modèle de science ouverte permet une réelle « cumulativité » des connaissances et renforce le potentiel d’innovation des données produites par la recherche publique. L’Union européenne l’encourage (appel d’Amsterdam, septembre 2016), comme la France, avec la loi République numérique (septembre 2016), qui prévoit le libre accès aux publications scientifiques financées par la recherche publique ainsi que le plan national Science ouverte (juillet 2018).

La politique d’établissement recouvre l’ensemble des enjeux qui sont ceux de la libération du savoir : aussi bien les deux voies du libre accès (voie verte des archives ouvertes et voie dorée des revues) que les données de la recherche.

Surtout, l’Université Bordeaux Montaigne entend proposer, au regard de ses spécificités disciplinaires, sa propre interprétation de la Science Ouverte qu’elle définit comme une valeur :

  • Pouvant être partagée par tous les chercheur·e·s, et non seulement par quelques pionnier·e·s
  • Compatible avec l’idéal de bibliodiversité et le maintien d’une variété de modèles économiques et éditoriaux de publication, de l’article au livre scientifique, en passant par les actes de colloques
  • Inséparable des enjeux de visibilité de la science sur le Web et de l’évolution que nous souhaitons des politiques d’évaluation et de référencement de la recherche en Sciences Humaines et Sociales

Pour concrétiser et rendre visible cette ambition politique, l’Université Bordeaux Montaigne a créé, son portail HAL.

On y trouve les publications des chercheur·e·s de l’université, soit comme référence, soit en texte intégral. À l'heure actuelle, près de 16 000 travaux scientifiques y sont référencés, de 1978 à 2019, dont 20% sont accessibles en texte intégral.

À partir de 2020, le projet d’archive ouverte institutionnelle Oskar Bordeaux constituera la vitrine des établissements de recherche bordelais (Université de Bordeaux, Université Bordeaux Montaigne, Sciences Po Bordeaux, Bordeaux Sciences Agro et Bordeaux INP). Pour garantir le principe d’interopérabilité qui sous-tend la Science Ouverte, le contenu du portail HAL Bordeaux Montaigne y sera automatiquement reversé.

Lire aussi :

Science ouverte et portail HAL : ça bouge du côté de l'Université Bordeaux Montaigne !

Du 21 octobre au 21 décembre 2019

En cette semaine de l’Open Access, l’Université Bordeaux Montaigne affirme sa politique Science Ouverte à travers une déclaration et la mise en place d'un portail HAL.

en savoir plus +

L'université s'engage pour la science ouverte

Du 30 mars au 30 juin 2018

Par un vote de son Conseil d’administration le 16 mars 2018 en faveur de l'Appel de Jussieu, Bordeaux Montaigne a manifesté sa volonté de contribuer au vaste mouvement d’ouverture de la science dans lequel le monde universitaire et scientifique est engagé. Elle met en œuvre dès 2018 une série d'actions.

en savoir plus +

Les données de la recherche à l’Université Bordeaux Montaigne : en savoir plus

Jusqu'au 15 mai 2019

Entre septembre et décembre 2018, Julie Duprat, stagiaire conservatrice à l’Université Bordeaux Montaigne, a réalisé une enquête inédite sur les données de la recherche à l’université.

en savoir plus +

footer-script