Une rentrée la plus normale possible - Université Bordeaux Montaigne

Vie institutionnelle - Rentrée

"Une rentrée la plus normale possible". Entretien avec la vice-présidente Marie Mellac

La rentrée 2020 à l'Université Bordeaux Montaigne se prépare depuis déjà plusieurs semaines. Le contexte est inédit et impose de prévoir plusieurs scénarii décrits dans cet article. Marie Mellac, vice-présidente formation et vie universitaire livre également les informations qui vous seront utiles pour préparer au mieux votre rentrée et votre année 2020-2021 à l'Université Bordeaux Montaigne.

Marie Mellac, vice présidente formation et vie universitaire

Quel est l’esprit général de cette rentrée à Bordeaux Montaigne ?

Marie Mellac : Je ne peux évidemment pas parler au nom de tout le monde mais l’impression générale qui ressort des différents conseils et des réunions avec les composantes est celle d’une communauté universitaire qui souhaite une rentrée la plus « normale » possible, avec des étudiants présents sur le campus et des services fonctionnant sans entrave. Dans le même temps, il est encore trop tôt pour pouvoir être certains que la rentrée se déroule sans contrainte sur le nombre d’étudiant.e.s pouvant être présent.e.s en même temps dans les salles et les amphis. Nous travaillons donc sur deux scenarii réversibles, un scenario – privilégié – avec tous les étudiant.e.s présent.e.s, un scenario avec une présence réduite de moitié.

"Dans les deux cas, les étudiant.e.s seront accueilli.e.s sur le campus."

 

Comment se prépare la rentrée ?

Marie Mellac : L’organisation de la rentrée mobilise tous les personnels enseignants et administratifs de l’université, ainsi que les étudiant.e.s élu.e.s dans les conseils et les associations. Dans la mesure où nous ne pouvons pas encore être certains que l’année se déroule entièrement normalement, les points d’attention spécifiques sont portés sur les emplois du temps dont la gestion est complexifiée par les nombreuses contraintes, la mise en place des conditions matérielles permettant le respect de règles sanitaires plus ou moins contraignantes, l’accompagnement de toutes/tous les étudiant.e.s au cours de l’année.
Ce dernier point est particulièrement important. De nouveaux outils sont en cours de conception, comme une application mobile dédiée aux étudiants (emplois du temps, alertes, cartographie du campus, etc.), une information renforcée sur les sites internet de l’université, et surtout, des dispositifs d'aides pour les étudiant.e.s fragiles ou en situations particulières, que ce soit au niveau social, matériel ou numérique. Ces étudiant.e.s seront accueilli.e.s sur le campus pour exprimer leurs difficultés et leurs besoins. Différentes aides seront organisées grâce au travail des associations et au soutien de différents partenaires (soutien financier sur critères sociaux, prêt de matériel informatique, soutien pédagogique par du tutorat et un système de parrainage entre étudiants tout au long de l'année… ).

Un travail important est aussi fait pour accueillir les néo-entrants par petits groupes de 15 à 20 lors des journées de pré-rentrée. Les petits groupes seront organisés par formation afin d’offrir les informations les plus personnalisées possibles. Ces journées permettront aux étudiant.e.s de finaliser leurs inscriptions et de prendre contact avec l’environnement universitaire en rencontrant notamment des enseignants, des doctorants, des associations et les différents services qui sont à leur disposition pour leurs études comme pour leur vie sociale (recherche, documentation, culture, sport, aide sociale, logement, jobs étudiants, etc.).

Il est important aussi de soutenir les enseignants qui doivent préparer une rentrée « réversible » : inventer de nouvelles pédagogies, adapter les évaluations, se former éventuellement sur de nouveaux outils. Cela passe notamment par des équipements matériels, logiciels et pédagogiques, par des aides en ligne ou plus personnalisées, et par la diffusion d’information sur les ressources disponibles.

Comme vous pouvez le noter, les chantiers en cours sont nombreux et tous urgents. Les personnels ont donné énormément d’eux-mêmes pour faire face au confinement. Ils sont maintenant sollicités sur une rentrée inhabituelle. Il est important ici de les remercier tous de leur formidable investissement. Leurs efforts servent une formation privilégiant toujours le présentiel, mais enrichie des expériences que nous venons de traverser et de nouvelles façons de faire.

 

Quelles seront les modalités d’enseignement envisagées ?

Marie Mellac : Dans la mesure du possible, nous souhaitons que la rentrée se déroule en présentiel pour tout le monde. L’hypothèse d’une réduction des effectifs sur site nécessite cependant que différentes modalités soient envisagées par les équipes pédagogiques : cours en présentiel devant la moitié des étudiant.e.s et captés pour être visionnés par l’autre moitié, travaux en autonomie entre deux séances en présentiel, enseignements à distance par exemple. Selon leur pédagogie, les enseignant.e.s et les équipes peuvent prévoir une solution qui sera adaptable ou réalisable sans modification quel que soit le scenario. Une présence doit cependant toujours être assurée auprès des étudiant.e.s.

"Nous ne nous dirigeons clairement pas vers du tout distanciel."


Que savons-nous du calendrier de l’année 2020-2021 et en particulier des dates de rentrée et début des cours ?


Marie Mellac : La rentrée a été maintenue le 14 septembre. Les nouveaux.elle.s étudiant.e.s sont attendu.e.s à partir du 7 septembre pour des demi-journées de pré-rentrée qui s’échelonneront pendant deux semaines.
La plupart des cours et TD de licence se déroulant dans les locaux situés sur le campus de Pessac commenceront donc le 21 septembre. Ce décalage permettra d’achever la préparation des locaux et d’accueillir les nouvelles promotions sans pour autant décaler aussi les rentrées de toutes les composantes et formations qui sont hébergées dans des bâtiments qui ne sont pas mobilisés pour les pré-rentrées.

"La Direction des Relations internationales travaille actuellement à l’organisation des mobilités entrantes et sortantes (intra-européennes dans un premier temps, mais aussi hors Europe) dans la mesure, bien sûr, où celles-ci seront possibles dans les conditions sanitaires en vigueur.
Des informations complémentaires sur la question seront disponibles prochainement."


Quels conseils donneriez-vous aux étudiant.e.s pour cette rentrée un peu spéciale ?


Marie Mellac : Pour les nouvelles et les nouveaux étudiant.e.s, il est vivement recommandé de participer aux journées de rentrée s’ils et elles sont concerné.e.s. Le contexte universitaire qui conjugue enseignement et recherche, est différent du contexte lycéen et il est primordial d’en prendre connaissance avant de démarrer les cours. Avoir une carte d’étudiant et un compte numérique actif sont aussi des prérequis indispensables à un bon démarrage de l’année pour toutes et tous.

Un espace Web spécifique, « Ma rentrée 2020 » sera bientôt à disposition (mi-juillet) et mis en place afin de guider les étudiant.e.s dans leurs démarches, pointer les principales ressources et les services nécessaires à l'étudiant. Il est important qu’ils et elles consultent ce portail web de rentrée.
Nous sommes conscients que la situation actuelle ne facilite pas l’organisation de l’année prochaine pour les étudiant.e.s.

"Nous avons fait le choix d’être prudents mais aussi optimistes en misant sur le retour du plus grand nombre sur le campus."

  

Des informations spécifiques concernant l'IUT Bordeaux Montaigne, l'IJBA seront mises en ligne prochainement sur leur site web respectif. 

Concernant l'Antenne universitaire d'Agen où sont dispensées la 1re année de LCE Anglais et celle de LEA Anglais-Espagnol, les réunions de rentrée seront organisées la semaine du 7 septembre 2020. Ces réunions sont obligatoires : découverte de l'antenne par petits groupes, réunions d'information avec chacun.e de vos enseignant.e.s, présentation du programme, etc.
Attention : les premiers cours commenceront la semaine du 14 septembre 2020.

Propos recueillis par la direction de la communication

footer-script