Amphithéâtres : 3 figures féminines - Université Bordeaux Montaigne

Vie institutionnelle - Campus en commun

Amphithéâtres : 3 figures féminines s'ajoutent à la collection des illustres

Dans le cadre de l'Agora#4 du projet campus en commun, l'université dévoile les prochains noms qui permettront de désigner trois amphithéâtres actuellement connus sous les noms de B200, B400 et C200.

Louise Bourgeois (1911 - 2010)

Artiste, sculptrice et plasticienne

Française naturalisée américaine, Louise Bourgeois est surtout connue pour sa sculpture et ses installations monumentales, même si elle pratique également la peinture et la gravure. C'est à New-York dans les années 1940 qu’elle commence sa carrière d'artiste. Ses œuvres évoquent l'universalité, les relations entre les êtres, l'amour, la frustration entre des amants ou les membres d'une même famille, l'érotisme, la procréation. Parmi les représentations emblématiques de son œuvre, l'araignée représentera toujours la mère.

Elle est proche des mouvements expressionnistes abstraits et du surréalisme, ainsi que du mouvement féministe mais reste toute sa vie non affiliée à une mouvance particulière.

L'actuel B 200 s'appellera désormais amphithéâtre Louise Bourgeois

 

Olympe de Gouges (1748 - 1793)

Ecrivaine, féministe et femme politique

Marie Gouze, dite Olympe de Gouges, est une femme de lettres française, devenue femme politique. Considérée comme une des pionnières du féminisme français, elle est notamment l’autrice de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne. Elle a laissé de nombreux écrits en faveur des droits civils et politiques des femmes et de l’abolition de l'esclavage des Noirs.

Parmi ses revendications : l’instauration du divorce, la suppression du mariage religieux, la reconnaissance d’enfants nés hors mariage, la création de maternités, la création d’ateliers nationaux pour les chômeurs et de foyers pour mendiants.

Hostile à la Terreur et proche des Girondins, elle est arrêtée, condamnée par le tribunal révolutionnaire et guillotinée le 3 novembre 1793. « Enfants de la Patrie, vous vengerez ma mort ! » lance-t-elle avant de mourir sur l’échafaud.

L'actuel B 400 s'appellera désormais amphithéâtre Olympe de Gouges

 

Pina Bausch (1940-2009)

Danseuse et chorégraphe

Danseuse et chorégraphe allemande, Philippina Bausch, alias Pina Bausch, est la fondatrice de la compagnie Tanztheater Wuppertal (Allemagne), référence de la danse contemporaine encore aujourd'hui. Pina Bausch est considérée comme l'une des principales figures de la danse contemporaine et du style danse-théâtre. Elle travaille ses chorégraphies par rapport à l'anatomie du corps, au passé et à la vie de chacun·e de ses danseur·se·s. Ses spectacles mêlent la parole et le jeu d'acteur à la danse. Parmi les œuvres fondatrices du mouvement Tanztheater, elle créé Café Müller en 1978 sur une musique d'Henry Purcell. Admirative de l'intensité dramatique et de l'expression, Pina Bausch parvient à renouveler la danse moderne dans l'Allemagne de l'après-guerre, et l'exporte à travers le monde entier.

L'actuel C 200 s'appellera désormais amphithéâtre Pina Bausch

 

La rénovation progressive de la signalétique débutera en 2019

En 2019, commence la rénovation progressive de la signalétique de l’université. L'étude de conception préalable menée a révélé la nécessité de faciliter le repérage de certains de nos locaux dont ces trois amphithéâtres et les deux principaux ensembles de bâtiments de l'université.

Dans cette optique, un processus de renommage est engagé depuis un an. Un nouvel appel à idées lancé fin 2018 dans le cadre de #CampusEnCommun, a permis de recueillir plus de 300 propositions pour renommer ces 3 amphithéâtres. Après une phase de sélection puis un vote du Conseil d‘administration, les nom de Louise Bourgeois, Olympe de Gouges et Pina Bausch ont été retenus pour désigner respectivement les actuels Amphi B 200, B 400 et C 200.

Les autres locaux rebaptisés :

  • bâtiments A à G : Flora Tristan
  • bâtiments H à M : Rosa Bonheur

La signalétique de l’université sera rénovée progressivement à partir de 2019. Ces nouvelles appellations seront alors déployées et utilisées.

  

#À nos illustres

Bibliothèques, salles et amphithéâtres  portent leurs noms, découvrez-les !
C'est l'occasion pour l'université de remettre à l'honneur tous les illustres choisis pour désigner certains lieux emblématiques de son patrimoine immobilier. Il était temps d'y ajouter des femmes !


Une collaboration Direction de la communication, Service commun de la documentation (recherche documentaire), Campus en commun, Pôle de production imprimée (illustrations : Ludivine Martin).

  
Sur le même sujet
Appellation de nos bâtiments : 2 figures féminines liées à Bordeaux

Dans le cadre de l'Agora#2 du projet campus en commun, l'université dévoile les prochains noms qui permettront de désigner les deux grands ensembles de bâtiments qui sont au cœur de l'Université Bordeaux Montaigne à Pessac.

en savoir plus +

 

"À nos illustres !", nos amphithéâtres et bibliothèques portent leurs noms

À nos Illustres !

Qui étaient par exemple Georges Cirot, Elie Vinet, Louis Papy, Henri Guillemin ?

en savoir plus +

 

footer-script