Égalité femmes-hommes - Université Bordeaux Montaigne

Égalité femmes-hommes

Symbole représentant l'égalité femmes-hommes sur une photo de la statue de la sphinge devant l'Archéopôle de l'Université Bordeaux Montaigne.

Depuis le début des années 2010, l’Université Bordeaux Montaigne s’est engagée à promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes. En janvier 2013, une mission égalité femmes-hommes a été créée, aujourd’hui assurée par Viviane Albenga. L’université a alors également adhéré à la Conférence Parité Égalité Diversité (CPED) des chargé·e·s de mission de l’enseignement supérieur. Enfin, en 2015, l'Université Bordeaux Montaigne a signé son adhésion à la charte sur l'égalité entre les femmes et les hommes à l'Université, élaborée et ratifiée par la CPU, la CDEFI et la CGE.

Dans cette période, une cellule de veille contre les violences sexistes et homophobes a été créée, émanant du CHSCT et s’adressant à l’ensemble de la communauté universitaire de Bordeaux Montaigne (enseignant·e·s, BIATSS, étudiant·e·s). Un soutien tant à la recherche qu’à l’enseignement du genre a permis la création d’un axe prioritaire de recherche, d’une collection scientifique et l’ouverture d’un DU puis d’un master consacré aux études de genre.

Un plan égalité qui s’inscrit dans une gouvernance globale d’établissement

Depuis la signature le 30 novembre 2018 de l’accord relatif à l’égalité entre les femmes et les hommes dans la fonction publique, les universités, les organismes de recherche et les écoles publiques sous tutelle du ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) sont engagés dans l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan d’action pluriannuel relatif à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

À l’échelle de notre établissement, le plan égalité porte la marque des orientations de gouvernance globale de l’Université Bordeaux Montaigne.

En se basant sur le rapport de situation comparée rédigé par la Chargée de mission égalité femmes-hommes et lutte contre les discriminations Viviane Albenga en mars 2021, le plan égalité femmes-hommes s’est développé autour de quatre axes, définis par l’accord du 30 novembre 2018.

AXE 1 : Évaluer, prévenir, et le cas échéant, traiter les inégalités de rémunérations entre les femmes et les hommes.
AXE 2 : Garantir l’égal accès des femmes et des hommes aux corps, cadres d’emplois, gardes et emplois de la fonction publique.
AXE 3 : Favoriser l’articulation entre vie professionnelle et vie personnelle et familiale.
AXE 4 : Prévenir et traiter les discriminations, les actes de violence, de harcèlement moral ou sexuel ainsi que les agissements sexistes.

Programme des actions jusqu’en 2024

2021-2022

Axes 1 et 2

  • Mise en place progressive de CDI pour les personnels en CDD.
  • Information ciblée par la direction des ressources humaines (DRH) des promotions possibles aux personnes susceptibles d’y prétendre.
  • Soutien des candidatures féminines à la direction d’équipes de recherche.
  • Soutien de la mise en place d’une décharge dédiée à la candidature de l’habilitation à diriger des recherches (HDR).

Axe 3

  • Négociation par service, département pédagogique et équipe de recherche des horaires de réunion à mettre en place dès lors que les conditions de travail permettent un dialogue en présence (les réunions se terminant après 17h30 devant être évitées à partir de janvier 2021).
  • Entretiens avec la DRH lors du retour de congé maternité ou parental.

Axe 4

  • Refonte de la cellule de veille avec l’inclusion du harcèlement moral et des discriminations.
  • Communication sur la nouvelle cellule de veille.
  • Communication élargie sur le cyberharcèlement : intégration de la dimension du cyberharcèlement sexiste et raciste dans la charte de la déconnexion de l’établissement.
2022-2023
  • Journées d’étude dédiées aux inégalités de genre dans les différentes étapes des carrières académiques.
  • Mise en œuvre de la transversalité de la gouvernance avec la participation à la quinzaine de l’égalité.
  • Poursuite des mesures précédentes.
2023-2024
  • Bilan des mesures sur la promotion des femmes en postes précaires.
  • Bilan des mesures sur la promotion des femmes aux postes de gouvernance de la recherche.
  • Éléments de prospection pour la mise en place du DU sur les violences faites aux femmes.

Lire en intégralité le plan Égalité Femmes /Hommes (téléchargement)

---

Violences sexistes et sexuelles à l'université : nommer, débattre, agir

L'Université Bordeaux Montaigne est lauréate d'un appel à projets 2021 de soutien aux établissements d’enseignement supérieur et de recherche dans la lutte contre les violences sexistes et sexuelles.

Le projet de Bordeaux Montaigne propose un panel d’actions de sensibilisation sur les violences sexistes et sexuelles à l’université appréhendée comme espace de travail et de vie quotidienne : conférences-débats, appel à projet artistique, groupes de paroles, formations et cours d’auto-défense.
Il défend la nécessaire prise en compte des violences dans les différentes sphères (public/privé).
La méthodologie est participative et s’appuie notamment sur des démarches d’éducation populaire (théâtre forum, groupe de parole, mur de paroles) destinées selon les actions aux personnels, aux étudiant.es ou aux deux.
L’organisation de conférences-débats est en phase avec les attentes d’un public engagé dans la production de savoir sur le monde contemporain.
Enfin, une place importante est accordée à l’art dans la dénonciation et la résistance aux violences.

Le cycle des évènements de l'année 2021-2022

Conférences-débats contre les violences sexistes et sexuelles
- Avec l’association Clasches (décembre 2021).
- Restitution du travail de sensibilisation aux transidentités mené par un masterant stagiaire à la mission égalité (date à déterminer).
- Table ronde des associations étudiantes féministes du campus de Pessac (date à déterminer).

Ateliers de paroles animés par Marie Hermann, éditrice du livre Notre corps, nous-mêmes, Éditions Hors d'atteinte, 2020 (janvier et mars 2022).

Formation destinée aux personnels, ouverte à 30 personnes, pour sensibiliser, prévenir et agir face au harcèlement et aux violences sexistes et sexuels (22 mars 2022).

Sensibilisation sur les violences conjugales estudiantines avec projection d'un film et débat animé par Chantal Bergey et Mélanie Voyer, psychotraumatologues aux CHU de Charles Perrens et de Poitiers, co-présidentes de l'Observatoire des violences sexistes et sexuelles de Nouvelle-Aquitaine (29 mars 2022).

Une journée dédiée pendant le festival étudiant Allégories, mettra à l'honneur les projets artistiques retenus sur le thème des violences sexistes, homophobes et transphobes dans l'expérience de vie à l'université (semaine du 11 avril 2022).

Des stages d'auto-défense : mixtes, tous niveaux, adaptés à chacun·e, gratuits, ouverts aux étudiant·es et aux personnels de l'université (toute l'année).

Certaines actions seront ouvertes à tout le public universitaire bordelais.

Contact
Viviane Albenga, chargée de mission égalité femme/homme

Les actualités liées

Violences sexistes et sexuelles : ateliers de paroles

Du 25 au 26 janvier 2022

Mardi 25 et mercredi 26 janvier, quatre ateliers de paroles sont organisés pour les étudiant·es et les personnels, autour des violences sexistes vécues dans la sphère du travail comme dans l'espace public ou privé. Inscriptions indispensables.

en savoir plus +

 

Stages d'auto-défense

Du 4 décembre 2021 au 9 avril 2022

Ouverts aux étudiant·es et aux personnels de l'université, chaque session dure une après-midi.

en savoir plus +

 

Cycle de conférences contre les violences sexistes et sexuelles

Le 7 décembre 2021

L’Université Bordeaux Montaigne propose un cycle de conférences de décembre 2021 à avril 2022, dans le but de sensibiliser aux violences sexistes et sexuelles à l’université.

en savoir plus +

footer-script