Valorisation et innovation - Université Bordeaux Montaigne

Valorisation et innovation

Hologramme pris en photo par un smartphone.

Dans une université à dominante Sciences Humaines et Sociales, la valorisation et le transfert des résultats de la recherche se conçoivent selon des schémas singuliers, distincts. L’innovation sociale, l’innovation d’usage voire l’innovation territoriale, surtout depuis l’adoption de la loi sur l’économie sociale et solidaire de 2014, font aujourd’hui partie de ces nouvelles formes de valorisation et de transfert de la recherche vers la société.

À Bordeaux Montaigne aux côtés de la cellule de transfert Archéovision production, cinq autres structures sont dédiées à la valorisation des projets en Sciences Humaines et Sociales, parmi lesquelles deux Centres d’innovation sociétale (CIS).

  1. Archeovision Production
  2. BIC BOX Montaigne
  3. Design & Media Lab
  4. UBIC
  5. RESET

Archeovision Production

Depuis 2005, Archeovision Production (anciennement Archeotransfert) est une cellule de transfert associée à l’unité mixte de recherche Archéosciences Bordeaux. Cette structure, soutenue par l’ADERA, offre des prestations 3D aux acteurs du patrimoine (musées, collectivités, propriétaires de sites archéologiques, établissements privés, laboratoires...) et des sciences humaines et sociales. De la préhistoire à l’archéologie industrielle, Archeovision maîtrise l’ensemble de la production que ce soit dans les domaines de la numérisation 3D, du relevé archéologique ou d’architecture et de la restitution numérique. Archeovision Production réalise également des films, des interfaces interactives, ainsi que des expériences en réalité virtuelle ou augmentée pour la valorisation et la médiation scientifique.

BIC BOX Montaigne

Initié en 2016, Bordeaux Inno Campus (BIC) associe l’ensemble des acteurs de la santé, de l’innovation et du savoir pour mettre en oeuvre un projet partenarial d’aménagement qui préfigure l’évolution d’un vaste territoire de 1350 hectares sur les communes de Bordeaux, Talence, Gradignan et Pessac. 
Afin que les usagers du territoire s'approprient ce projet urbain, un nouveau dispositif a été créé : le réseau BIC BOX. Ce réseau de tiers lieux hébergés et animés par les partenaires de BIC et labellisés par Bordeaux Métropole assurent la médiation entre le projet, les forces vives du territoire et les différents publics (habitant.e.s, étudiant.e.s, entreprises, usager.e.s).
Hébergée à la Maison des Sciences de l’Homme de Bordeaux, la BIC BOX Montaigne est née d’un dispositif partenarial entre l’Université Bordeaux Montaigne et Bordeaux Métropole. Le projet vise à la fois à assurer une interface entre les ressources scientifiques de l'université et le projet urbain, mais aussi à fédérer les acteurs et les actrices du territoire autour de projets communs qui allient innovation, santé et durabilité dans une logique de valorisation du territoire et de ses usager.e.s.
La BIC BOX Montaigne sur Linkedin

 

Design & Media Lab

Ce Centre d’Innovation Sociétale de l’IdEx Bordeaux est une structure hybride qui propose une interface entre l’université et le monde socio-économique dans le but de valoriser la recherche-projet en design et en transmédia. Le Design & Media Lab confronte ces deux disciplines dans le but de proposer aux porteurs de projets une gamme inédite d’outils, une expertise, des formations, un appui dans la conception de cahiers des charges et de prototypes de principe.

UBIC

UBIC (Université Bordeaux Inter-Culture) est un projet d’innovation sociétale porté par l’Université Bordeaux Montaigne et intégré et soutenu par l'Idex Bordeaux. UBIC vise à accompagner les acteurs de la culture et des industries créatives dans la conception, la mise en œuvre et l’évaluation de leurs projets. Cette Idex a également pour vocation d’améliorer l’insertion et la professionnalisation des doctorants, docteurs et étudiants des masters culture des universités bordelaises. UBIC a également pour objectif de mettre à disposition des professionnels (créateurs, opérateurs, acteurs publics…) les savoirs et savoir-faire universitaires dans la territorialisation et l’évaluation des projets et des politiques culturelles et dans la formation des cadres francophones.

RESET

L’acronyme RESET: Réseaux Électriques et Société(s) En Transition(s) se réfère au verbe anglais qui a pour signification "relancer un ordinateur après un problème de fonctionnement dû à l’exécution d’un programme". La chaire RESET a pour but de comprendre et étudier les réseaux dans un contexte de transitions énergétique et numérique afin de repenser le rôle des réseaux, de mener une réflexion sur nos comportements de citoyens consommateurs et/ou producteurs d’électricité et de mettre en place de nouvelles solidarités territoriales. En 2017, l’Université Bordeaux Montaigne, l’Université de Bordeaux en lien avec la société ENEDIS, se sont regroupés au sein de la chaire RESET dans le but de repenser le sens du service public de la distribution d’électricité. L’objectif de cette chaire est d’étudier les réseaux électriques dans une approche transdisciplinaire, rétrospective (historique, mais aussi contemporaine) et prospective.

footer-script