Une semaine pour se re-mettre au sport avec le moi(s) Montaigne ! - Université Bordeaux Montaigne

Recherche

Une semaine pour se re-mettre au sport avec le Moi(s) Montaigne !

Planche de Angelo Tuccaro, Trois dialogues de l'exercice de sauter en l'air et de voltiger, Paris, 1599.

Chaque année, l’Université Bordeaux Montaigne invite à aller à la rencontre de Michel de Montaigne et de son œuvre au travers du regard d’un chercheur invité pour un mois de résidence.

En 2020, le Moi(s) Montaigne accueille Dominique Brancher (professeur de littérature à l'Université de Bâle) qui pensera l’œuvre de l’humaniste par le prisme de la santé. La médecine et le sport seront en jeu lors des quatre événements de cette semaine.

Lundi 10 février 17h30 - Montaigne chez Esculape.

Corps « tendre », esprit « mousse » : souplesse et gymnastique intellectuelle - Conférence de Dominique Brancher

Dominique Brancher propose de mettre l’accent sur le rapport de Montaigne aux exercices du corps. C’est à la Renaissance que la « gymnastique » devient une discipline à part entière : Gerolamo Mercuriale publie à Venise son De Gymnastica en 1569 qui devient un best-seller européen.

Le père de Montaigne était un grand sportif et l’auteur des Essais fait fréquemment référence à son goût pour les déplacements à cheval ou à pied – il lui faut marcher pour penser, et aller « de la plume comme des pieds ». Son écriture et sa pensée même doivent avoir l’élasticité d’un corps bien entraîné. « Une souplesse hygiénique de la pensée », selon les mots de Dominique Brancher.

Bibliothèque Mériadeck - Auditorium

Mardi 11 février 14h30 - Les erreurs du savoir médical.

Modalités et enjeux d’une culture de la faillibilité - Atelier doctoral mené par Dominique Brancher


Planche de La Fabrique du corps humain de Vésale, conservée à la Bibliothèque Mériadeck, représentant le cerveau.
« Tout homme peut se tromper ; il n'y a qu'un insensé qui puisse persévérer dans son erreur » (Philippiques 12, 2). Placé sous l’enseigne de cette citation de Cicéron, cet atelier doctoral voudrait examiner les enjeux complexes, à la fois éditoriaux, éthiques, socio-politiques et épistémologiques, d’une « culture de la faillibilité » (Bondio, Poma, 2013) qui se développe dans le champ médical au 16e siècle. Traquant et anatomisant les erreurs en matière de santé, elle prend alors son plein essor en profitant de la force de diffusion de l’imprimé.

À l’intersection de l’histoire littéraire et de l’histoire de la médecine, on se penchera sur le caractère dynamique, malléable et performatif de cette notion d’erreur médicale. Manipulée au sein de configurations institutionnelles particulières, elle est également mise au service d’intérêts plus personnels. Qui dénonce qui et à quelle fin ? Comment cette chasse à l’erreur contribue-t-elle à façonner l’auto-portrait du médecin ou de ses détracteurs, et nourrit-elle la définition même de la médecine ?

Un dossier particulier retiendra notre attention, étroitement lié au contexte bordelais, celui qui met aux prises les médecins Joubert et Reulin, et implique Montaigne, dénonçant la « vaste mer des erreurs médicinales ».

Université Bordeaux Montaigne - Maison de la Recherche

Samedi 15 février 15h00 - Montaigne au jeu de paume.


Joueur de jeu de paume, sport bien vivant !
Une après-midi au nouveau jeu de paume de Bordeaux avec des joueurs, des historiens du jeu et des spécialistes de Montaigne. Dominique Brancher et Alain Legros (CESR-Tours) parleront du rapport de Montaigne au sport et du jeu de paume dans les Essais, Thierry Bernard-Tambour éclairera les règles (très compliquées !) de ce jeu, par une démonstration en compagnie des joueurs du club de Bordeaux, Tom Conley (Harvard) parlera du succès du jeu de paume à la Renaissance et Christophe Bouneau évoquera l’effacement du jeu de paume au profit du tennis, ce jeu de paume pour dames à l’origine. L’après-midi sera suivie d’un verre de l’amitié.

Mérignac, Omnisport des Girondins
- Jeu de paume.

Du 10 février au 7 mars : exposition « Le corps à la Renaissance ». Exposition d’ouvrages manuscrits et imprimés issus des fonds patrimoniaux sur la santé temps de Montaigne.

Bibliothèque Mériadeck, 4e étage

Les lieux du Moi(s) Montaigne

Université Bordeaux Montaigne - Domaine universitaire
Esplanade des Antilles-
33607 Pessac Cedex

Jeu de paume de Bordeaux - Omnisport des Girondins-
Domaine de Roquevieille
107, avenue Marcel Dassault
33700 Mérignac

Bibliothèque Mériadeck
85, cours du Maréchal Juin
33000 Bordeaux

Lire aussi :

Moi(s) Montaigne 2020 avec Dominique Brancher

Du 10 février 2020 au 7 mars 2020

L’Université Bordeaux Montaigne invite à aller à la rencontre de Michel de Montaigne et de son œuvre à travers le regard d’un chercheur invité pour un mois de résidence. Cette année, le Moi(s) Montaigne accueille Dominique Brancher (Université de Bâle). Cette spécialiste de la littérature française de la Renaissance s’intéresse aux rapports entre corps, médecine et écriture. Des rendez-vous ont lieu tout au long des mois de février et mars sur le campus et dans divers lieux culturels de la ville de Bordeaux.

en savoir plus +

Une semaine pour panser la maladie avec le moi(s) Montaigne !

Du 17 février 2020 au 21 février 2020

Chaque année, l’Université Bordeaux Montaigne invite à aller à la rencontre de Michel de Montaigne et de son œuvre à travers le regard d’un chercheur invité. Cette semaine, Dominique Brancher, professeur de littérature à l'Université de Bâle, invite à réfléchir la santé et la maladie au cours de quatre événements.

en savoir plus +

Une semaine pour dire le corps avec le moi(s) Montaigne !

Couverture du Livre mémoires de mon crâne de Philippe Comar

Du 25 février 2020 au 27 février 2020

Chaque année, l’Université Bordeaux Montaigne invite à aller à la rencontre de Michel de Montaigne et de son œuvre au travers du regard d’un chercheur invité. Cette semaine, Dominique Brancher, professeur de littérature à l'Université de Bâle nous parle de Montaigne et de son corps.

en savoir plus +

footer-script