Une semaine pour panser la maladie avec le moi(s) Montaigne ! - Université Bordeaux Montaigne

Recherche

Une semaine pour panser la maladie avec le Moi(s) Montaigne !

Chaque année, l’Université Bordeaux Montaigne invite à aller à la rencontre de Michel de Montaigne et de son œuvre à travers le regard d’un chercheur invité pour un mois de résidence. En 2020, le Moi(s) Montaigne accueille Dominique Brancher (Université de Bâle) qui pensera l’œuvre de l’humaniste par le prisme de la santé. Cette semaine dans le Moi(s) Montaigne, on apprend que la littérature est bonne pour la santé (et inversement).

17 février 18h30 - Collectionner au temps de Montaigne

Les curiosités de l’avocat Pierre Trichet. Conférence-lecture de Myriam Marrache-Gouraud (Université de Bretagne Occidentale), avec Violaine Giacomotto-Charra (Université Bordeaux Montaigne).

Quand Montaigne a voyagé, il a découvert, au gré de ses pérégrinations, des cabinets et des collections importantes. Lui-même possédait quelques curiosités exotiques, et aimait à les contempler. Les objets sont délibérément, pour lui, matière à penser.

Comment collectionne-t-on à Bordeaux à la fin du XVIe et dans la première moitié du XVIIe siècle ? La conférence tentera de répondre à cette question, en présentant un cas injustement méconnu, celui de l'avocat Pierre Trichet. Après avoir dressé un portrait de ce collectionneur, Myriam Marrache-Gouraud présentera sa collection très diverse (et fameuse en son temps) dont il publia un curieux petit catalogue. La vue d'ensemble sera ponctuée d'arrêts sur des ensembles ou des objets singuliers de cette collection d'exception, et Violaine Giacomotto-Charra prêtera sa voix à des extraits de Montaigne et de Trichet.

Proposition du projet « Hybridités savantes », soutenu par l’Université Bordeaux Montaigne.

Bibliothèque Mériadeck, Auditorium

Du 10 février au 7 mars : exposition « Le corps à la Renaissance ». Exposition d’ouvrages manuscrits et imprimés issus des fonds patrimoniaux sur la santé temps de Montaigne.

Bibliothèque Mériadeck, 4e étage

19 février 18h00 - Vérole et littérature, autour du Siècle des vérolés

Avec Ariane Bayle (Université Lyon III) et Dominique Brancher.

Ariane Bayle et Dominique Brancher, réunies autour de l’anthologie Le Siècle des vérolés (éd. J. Millon, 2019), présenteront les principaux enjeux de la maladie émergente qu’est la grande vérole au XVIe siècle en Europe. La maladie vénérienne fait l’objet de discours très nombreux et divers : véritable défi pour la pensée médicale du début de l’époque moderne, elle s’invite dans les textes poétiques sur l’amour, mais aussi dans les premiers récits personnels de malades. Ariane Bayle et Dominique Brancher liront et commenteront quelques extraits de ces textes pour rendre compte de cette diversité.

Le Siècle des vérolés

La Renaissance n’a pas seulement été l’âge conquérant des grandes découvertes. Dans les bagages des explorateurs et voyageurs se sont glissés le sexe et la mort. La grande vérole, également nommée « mal français », « mal napolitain » puis « syphilis », maladie jusque-là inconnue des Européens, devient au XVIe siècle un objet de débats non seulement parmi les savants, mais dans la société tout entière.

Anthologie de cent textes, choisis, présentés et mis en perspective par des spécialistes d’histoire de la médecine et d’histoire littéraire, Le Siècle des vérolés prend le parti de confronter les discours de médecins, de savants, de voyageurs, mais aussi de poètes et de romanciers pour mieux comprendre comment s’expriment peurs sociales et angoisses individuelles. Avec l’apparition de la grande vérole, c’est tout le regard sur la sexualité qui se transforme.

Librairie Mollat, Station Ausone

20 février 15h00 - Café mortel avec Syprès

Avec Olivier Gallet (Syprès), Dominique Brancher.

« Mais tu ne meurs pas de ce que tu es malade; tu meurs de ce que tu es vivant. La mort te tue bien sans le secours de la maladie », dit Montaigne. La mort fait partie intégrante de la vie et les Essais cherchent autant à cerner le bien-vivre que le bien-mourir.  Dans le cadre chaleureux de la Librairie La Zone du Dehors, le Moi(s) Montaigne vous invite à un « Café mortel », pour échanger librement sur la mort. La coopérative Syprès propose depuis plusieurs années des rencontres pour libérer la parole sur la mort, pour poser des mots simples, permettre le dialogue sur le décès, les rituels funéraires, etc.

Librairie Café la Zone du Dehors

21 février 9h00-16h30 - Les mots des maux : corps d’écriture

L’œuvre de Montaigne se prête à une archéologie du récit de malade : souffrant de la pierre et de la goutte, Montaigne observe son corps et raconte ses maux. Il participe d’une tradition ancienne, littéraire et médicale, de la conscience corporelle de soi. Traduisant Cicéron, Montaigne appelle cette conscience « interne attouchement ». Ce faisant, une telle approche rejoint les courants récents qui revalorisent le point de vue du patient, un acteur longtemps négligé dans l’historiographie de la médecine traditionnelle.

Matin : Interventions de Dominique Brancher, Isabelle Galichon (Université Bordeaux Montaigne), Roberto Poma (Université Paris Est) et Christian Delorenzo (Université Paris-Est) Violaine Giacomotto-Charra (Université Bordeaux Montaigne).

Après-midi : Atelier d’écriture « Rencontrer la médecine narrative », proposé par Christian Delorenzo.

Télécharger le programme de la journée

Académie des Sciences, Belles Lettres et Arts de Bordeaux

Les lieux du Moi(s) Montaigne

Académie des Sciences, Belles Lettres et Arts de Bordeaux
1 place Bardineau
33000 Bordeaux

Bibliothèque Mériadeck
85, cours du Maréchal Juin
33000 Bordeaux

Librairie Mollat, Station Ausone
8 rue de la Vieille Tour
33000 Bordeaux

Librairie Café la Zone du Dehors
68 cours Victor Hugo
33000 Bordeaux

Lire aussi :

Moi(s) Montaigne 2020 avec Dominique Brancher

Du 10 février 2020 au 7 mars 2020

L’Université Bordeaux Montaigne invite à aller à la rencontre de Michel de Montaigne et de son œuvre à travers le regard d’un chercheur invité pour un mois de résidence. Cette année, le Moi(s) Montaigne accueille Dominique Brancher (Université de Bâle). Cette spécialiste de la littérature française de la Renaissance s’intéresse aux rapports entre corps, médecine et écriture. Des rendez-vous ont lieu tout au long des mois de février et mars sur le campus et dans divers lieux culturels de la ville de Bordeaux.

en savoir plus +

Une semaine pour se re-mettre au sport avec le Moi(s) Montaigne !

Planche de Angelo Tuccaro, Trois dialogues de l'exercice de sauter en l'air et de voltiger, Paris, 1599.

Du 10 février 2020 au 15 février 2020

Chaque année, l’Université Bordeaux Montaigne invite à aller à la rencontre de Michel de Montaigne et de son œuvre au travers du regard d’un chercheur invité. Cette semaine, Dominique Brancher, professeur de littérature à l'Université de Bâle, proposera une réflexions sur le corps et la médecine au cours de quatre événements.

en savoir plus +

Une semaine pour dire le corps avec le moi(s) Montaigne !

Couverture du Livre mémoires de mon crâne de Philippe Comar

Du 25 février 2020 au 27 février 2020

Chaque année, l’Université Bordeaux Montaigne invite à aller à la rencontre de Michel de Montaigne et de son œuvre au travers du regard d’un chercheur invité. Cette semaine, Dominique Brancher, professeur de littérature à l'Université de Bâle nous parle de Montaigne et de son corps.

en savoir plus +

footer-script