Séminaire de recherche histoire romaine - Université Bordeaux Montaigne

Séminaire de recherche histoire romaine

Travaux Dirigés 16h

Cours Magistral 8h

Code ELP : MBM2Y1

Composante : UFR Humanités

Période de l'année : Semestre 2

Formes d'enseignement : Non accessible à distance

Mobilité d'études : Oui

Description

Des « trous » dans l’Empire ? Les révoltes provinciales dans le monde romain

 

Ce cours est consacré à l’étude du phénomène des révoltes dans l’Empire romain et à leur interprétation. Ces révoltes sont nombreuses pendant toute la période et dans tout l’espace romain : on a ainsi pu dénombrer dans les sources cent vingt épisodes de ce genre du début du règne d’Auguste jusqu’à la fin du IIe siècle ap. J.-C., mais c’est un minimum. Au-delà de quelques considérations générales sur les moyens de domination déployés par Rome (hard power et soft power) et sur la typologie des épisodes de révolte, on axera l’essentiel des séances sur l’étude de quelques exemples fameux, parmi lesquels la révolte de 21 ap. J.-C. en Gaule, dite « Révolte de Florus et Sacrovir », et celle de Boudicca en Bretagne en 60-61 ap. J.-C. Le cours privilégiera l’étude directe des sources (textes de Tacite et Dion Cassius notamment, documents épigraphiques, vestiges archéologiques), il est donc recommandé aux étudiants qui souhaitent se spécialiser en histoire ancienne et archéologie et qui veulent à la fois se familiariser avec les sources et s’informer sur les théories les plus récentes sur l’impérialisme romain et la romanisation.

Bibliographie

Faure P., Tran N. et Virlouvet C., Rome, cité universelle. De César à Caracalla 70 av. J.-C. – 212 ap. J.-C., Mondes Anciens, Paris, Belin, 2018.

France J. et Hurlet F., Institutions romaines, Cursus, Paris, Colin, 2019.

< Liste des matières

footer-script