PPE Atelier du lecteur - Université Bordeaux Montaigne

PPE Atelier du lecteur

Volume horaire TD : 16.0

Code ELP : LDR6Y83

Composante : UFR Humanités

Période de l'année : Semestre 6

Formes d'enseignement : Non accessible à distance

Mobilité d'études : Oui

Description

PPE n°4 L’atelier du lecteur :
pratiques de lectures et manières d’enseigner.


Intervenant : B. BLOCH
Les étudiants qui choisissent cet atelier effectueront (ou auront déjà effectué) un stage dans un établissement scolaire, une bibliothèque, un centre d’aide aux devoirs…, et se posent un certain nombre de questions concernant en particulier les pratiques scolaires et non scolaires de lecture. Cet atelier propose donc à ces étudiants motivés de réfléchir à leurs propres pratiques de lecture ainsi qu’à leur propre biographie de lecteur, et aux difficultés rencontrées par certains pour accéder à la lecture. De la lecture possessive dont parle Proust, à la lecture-braconnage évoquée par Michel de Certeau, chacun, dans cet atelier devra s’interroger sur cette étrange activité, à la fois subjective, et sociale, dont l’École est le lieu de transmission, où il s’agit d’apprendre à comprendre ce qu’on lit et à exprimer ce qu’on a compris.
L’atelier est fondé sur le partage de ses propres lectures (tous genres confondus, de la fiction à la poésie en passant par le domaine des essais), étayées sur une réflexion (auto)critique et visant la rédaction d’un autoportrait en lecteur ou la rédaction d’une synthèse théorique sur ce qui peut motiver les lecteurs, ce qu’ils peuvent partager, ce qui peut les freiner, les systèmes de défense qu’ils peuvent mettre en place, etc.
L’atelier consistera également à tenter de comprendre les difficultés qui se posent aux jeunes dans l’apprentissage de la lecture : on présentera à son tour quelques extraits d’ouvrages théoriques devant la classe. Il sera aussi orienté vers les manières dont on enseigne la lecture aujourd’hui sous forme de « commentaire littéraire » ou de « commentaire de texte » en collèges et en lycées, les nouvelles orientations portant sur la réception subjective par les lecteurs et la réception en termes de valeurs.

Bibliographie

(à chacun de la compléter). L’un au moins de ces ouvrages est à lire, avec compte rendu souhaité, avant la rentrée 2017-2018 :
- DE CERTEAU Michel, « Lire : un braconnage », in L’invention du quotidien 1. Folio, 1990
- CHARTIER Roger, « Du livre au lire », in Pratiques de la lecture, Petite Payot, 1993.
- COURNOT Michel, De livre en livre, Gallimard, coll. « L’un et l’autre, 2012.
- DUMAYET Pierre, Autobiographie d’un lecteur, Pauvert, 2000
- GOLDSCHMIDT Georges–Arthur, Le poing dans la bouche, Verdier, 2004.
- JOUVE Vincent, L’effet-personnage dans le roman, PUF, 1994 (la mise en place d’un unvers fictif, les instances en jeu dans la lecture : satisfaction des désirs de savoir, de pouvoir, …)
- JOUVE Vincent, pourquoi étudier la littérature, Armand Colin, 2010.
-LE GOFF et FOURTANIER, 017 : « Analyses du récit de lecture, entre mémoire, actualisation et autolecture », F. Le Goff et M.-J. Fourtanier (dir.) Les écritures de la réception tome 2, collection Diptyque, Presses Universitaires de Namur
-MASSOL, PLISSONEAU, BLOCH, Actualiser, Contextualiser les oeuvres littéraires au collège et au lycée, Recherches et travaux, 2017
- MONTAIGNE, Des livres, Essais, Livre II, chap. X.
- PENNAC Daniel, Comme un roman, Folio, 1986.
- PERNIN Frédérique, Petite philosophie du lecteur, Milan, 2008.

- PICARD Anne.-Marie, Lire Délire : Psychanalyse de la lecture, Erès, 2010. (excellente étude sur Les Mots de Sartre et la découverte par Sartre de la lecture)
- PICARD Michel, La lecture comme jeu, Minuit, 1986 (les instances en jeu dans la lecture : désir, apprentissage des obstacles à surmonter, construction de l’identité)
- PETIT Michèle, Eloge de la lecture : la construction de soi, Belin, 2002.
- PIEGAY –GROS Nathalie, Le lecteur (très utile anthologie), « Corpus », GF Flammarion, 2002.
- PROUST Marcel, « Journées de lecture », in Pastiches et mélanges.
-ROUVIERE Nicolas, Bande dessinée et enseignement des Humanités, ELLUG, 2017.
- ROUXEL Annie et alii, Sujet lecteur et enseignement de la littérature, PU de Rennes, 2004.
- SARTRE Jean-Paul, « Lire », Les mots, 1960, folio.
-SHAWKY-MILCENT, La lecture, ça ne sert à rien, PUF , 2016
- SCHAEFFER Jean-Marie, Pourquoi la fiction ?, Paris, Seuil, 2000. (théorie de la lecture et des autres fictions comme le jeu électronique et le cinéma : quel besoin de mimésis chez l’être humain ?)
Bibliographie théorique complémentaire sur la lecture comme activité cognitive et apprentissage : il s’agira de lire seulement des extraits de ces ouvrages de sciences cognitives et particulièrement les passages des livres qui concernent les questions liées à la lecture comme apprentissage et déchiffrage.

DEHAENE S., Les neurones de la lecture, 2007.
ETARD O., TZOURIO-MAZOYER N, Cerveau et langage, Hermès science, Lavoisier, 2003 (sciences cognitives)
CHANGEUX J.-P., L’homme de vérité, 2002. (sciences cognitives)
BEACH R., HYNDS S., Handbook of Reading Research, Mahwah : Lawrence Erlbaum Associate Publishers, 1991. (enquête sur la lecture)
MORAIS J., Apprendre à lire, Paris: Odile Jacob (Observatoire National de la Lecture), 1998.
MORAIS J., L'Art de lire, Odile Jacob, 1994 (rééd. 1999)
ROUIBAH Aïcha, Entendre à lire (Approche cognitive des traitements phonologique et sémantique), Presses Universitaires de Grenoble, 2 000, 156p.


Articles ou ouvrages évoqués par l’enseignant :


Katinka Dijkastra, Rolf A. Zwaan, Arthur C. Graesser, Joseph p. Magliano, « Character and reader emotions in literary texts », in Poetics 23, Issue 1-2, 1994, 139-157.
KEEN Susan, Empathy and the Novel, Oxford University Press, 2007
KEEN Susan, Introduction to Narrative and the Emotions, Poetics Today, 32 : 1, Spring 2011 un numéro spécial de la revue de littérature « Poetics Today » et qui est consacré à la question de l’émotion dans la lecture.

< Liste des matières

footer-script