Projets de recherche lauréats - Université Bordeaux Montaigne

Les projets lauréats de l'année 2021-2022

Olivier situé dans le patio de la maison de la recherche.

L'université Bordeaux Montaigne, de par le dynamisme de ses unités de recherche, s'investit auprès des acteurs socio-économiques publics et privés pour inventer avec eux des solutions de demain. Elle est partie prenante de ce puissant mouvement des sciences humaines et sociales qui aide à comprendre le monde et à agir sur les évolutions des sociétés humaines. Pour ce faire elle soutient de nombreux projets de recherche par l'intermédiaire de son appel à projets interne qui stimule cette dynamique et propulse les projets auprès de la société avec le soutien et l'aide des financeurs publics de la recherche mais aussi privés. 

L'Université Bordeaux Montaigne vous propose, à titre d'exemple, un panel de projets non exhaustif de sa riche activité.

  1. Projets financés par la région Nouvelle-Aquitaine
    1. AgroPast
    2. ALGO-J exploration du rôle des algorithmes dans le secteur de l’information
    3. Villes et systèmes alimentaires durables (VISA) : marché urbain, maraîchage agroécologie et labels au Cameroun
    4. ICI Intermédialité Créative et Inclusive
    5. MediaBD 2
    6. Aquitania ornata, Formes, matériaux et techniques du décor pariétal en Aquitaine romaine 
    7. Memoria in aeternum ? Le recyclage des pierres tombales romaines dans le bâti aquitain dès l'Antiquité
    8. Cov'Culture - Impact de la crise sanitaire sur le domaine de la culture et de l’art en Nouvelle Aquitaine
  2. Projets financés par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)
    1. Programme partenariats avec l’enseignement supérieur africain
      1. MadAtlas : cartographie numérique au service du développement durable de Madagascar
    2. AAPG 2021-projet de recherche collaborative
      1. GEOPRAS : Géoarchéologie et préhistoire des sociétés atlantiques
    3. AAPG 2021- projet de recherche collaborative
      1. The MileStone Age : Late Pleistocene chronology and technologies in southern Africa
    4. Sciences Avec et Pour la Société SAPS-RA-MCS 2021
      1. FABLAB-MORE : Médiation, Optimisation, Redocumentarisation et enjeux de savoirs
  3. Projets financés par l'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF)
    1. CO//ECTIF
      1. PIAIA : Pratique informationnelles des acteurs de l'intelligence artificielle en Afrique
    2. IntenSciF
      1. Houdoud/Frontières : La fertilisation des savoirs à l’université par la rencontre entre l’art et la recherche : pour une meilleure inclusivité citoyenne
  4. Lauréats 2021 de l'institut universitaire de France Junior

Projets financés par la région Nouvelle-Aquitaine

AgroPast

AgroPast est un projet de recherche interdisciplinaire d’histoire et d’archéologie médiévales consacré à l’étude du système agropastoral des Landes de Gascogne durant le Moyen Âge et sur le temps long.

Porteur : Frédéric Boutoulle, AUSONIUS
Durée : 36 mois (2021-2024)
Budget total : 122 000 €  de fonctionnement financés par la région Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 80 % + un financement de thèse (50% région Nouvelle-Aquitaine et 50% Université Bordeaux Montaigne).
Projet en partenariat avec : ITEM (UPPA), Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne, écomusée de Marquèze (40), la société Biolandes, et la SCOP d'archéologie préventive Hadès.

ALGO-J exploration du rôle des algorithmes dans le secteur de l’information

Le projet Algo-J est consacré à l'étude de la place et du rôle des algorithmes numériques dans le secteur de la presse à l'échelle régionale. Le projet comprend un enjeu social évident consistant à mettre en lumière l'incidence des algorithmes sur les journalistes et leurs publics.

Porteuse : Rayya Roumanos, MICA
Durée : 24 mois (2021-2023)
Budget total : 25 000 € de fonctionnement financés par la région Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 80%.
Projet en partenariat avec : le journal Sud Ouest, l'association NACSTI, Cap Sciences, le club de la presse de Bordeaux, l'Association des journalistes diplômés de l'IUT/IJBA, le CLEMI et Reporters Sans frontières.

Villes et systèmes alimentaires durables (VISA) : marché urbain, maraîchage agroécologie et labels au Cameroun

Les objectifs du projet de recherche-action interdisciplinaire sont d’analyser la place et le fonctionnement de la filière maraîchère dans le système alimentaire du territoire métropolitain de Douala, ainsi que les impacts et les perspectives métropolitaines d’une démarche qualité pour la filière « maraîchage agroécologique ».

Porteur : Sylvain Racaud, LAM
Durée :
36 mois (2021-2024)
Budget total :
184 000 € de fonctionnement + un financement de thèse (50% région Nouvelle-Aquitaine et 50% Université Bordeaux Montaigne). Le CRNA finance à hauteur de 80%.
Projet en partenariat avec : AANA, INTERCO (agence de coopération international Nouvelle-Aquitaine), Bordeaux métropole, Let’s Food Cities, FAO (Food and Agriculture Organisation), RURALITES (Université de Poitiers), Communauté Urbaine de Douala, GAD (Groupement d'Appui pour le Développement Durable du Cameroun), GRET, Université et commune de Dschang au Cameroun.

ICI Intermédialité Créative et Inclusive

Le projet Intermédialité Créative et Inclusive (ICI) porte sur les relations entre littérature et médias. Il s'inscrit dans le tournant médiatique de la littérature et de la recherche-création dans les études littéraires. Le but du projet est de constituer à terme un centre européen de l'intermédialité créative et inclusive (CEICI) en région Nouvelle Aquitaine pour valoriser les compétences locales, fédérer les actions déjà en œuvre et être identifié comme un pôle d'expertise et de création.

Porteuse : Magali Nachtergael, Plurielles
Durée :
36 mois (2021-2024)
Budget total :
66 000 € de fonctionnement financés par la région Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 80%.
Projet en partenariat avec :
EHIC (Université de Limoges), FoReLLIS (Université de Poitiers) et Sciences Po Bordeaux, le Frac Méca Nouvelle Aquitaine, les Francophonies, des écritures à la scène et Bruits de langue.

MediaBD 2

Le projet MEDIABD 2 vise à produire des connaissances spécifiques sur la réception et l’histoire de la bande dessinée, une filière particulièrement bien implantée en Nouvelle Aquitaine. Il entend simultanément contribuer à la compréhension des transformations des industries culturelles à l’ère du numérique, au travers notamment des questions d’indexation et de valorisation du patrimoine. Le cœur du projet est la base de données MEDIABD hébergée à la Cité de la Bande Dessinée d'Angoulême.

Porteur : Nicolas Labarre, CLIMAS
Durée :
36 mois (2021-2024)
Budget total :
117 500 € de fonctionnement financés par la région Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 80% + 92 000 € d'allocation post doctorat à La Rochelle Université.
Projet en partenariat avec : LACES (université de Bordeaux), L3i (université de la Rochelle), CREM (université de Lorraine) et la cité de la bande dessinée d’Angoulême et son école des métiers du cinéma et de l’animation.

Aquitania ornata, Formes, matériaux et techniques du décor pariétal en Aquitaine romaine 

Aquitania ornata a pour ambition de structurer un réseau interdisciplinaire de chercheurs travaillant sur le décor pariétal de l’Aquitaine romaine. L’objectif est de contribuer à une synthèse d’ampleur sur les décors pariétaux de la province d’Aquitaine, en faisant une place de choix à la question des matériaux et des techniques, tout en œuvrant au développement d’approches archéométriques innovantes ou en pleine expansion. Il s’agira également de mettre en évidence ce que la connaissance de ces techniques peut apporter aux réflexions actuelles autour d’un bâti plus durable.

Porteuse partenaire : Isabelle Pianet, Archéoscience Bordeaux
Durée :
36 mois (2021-2024)
Budget total :
59 580 € de fonctionnement financés par la région Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 80% + un financement de thèse à l’université de Poitiers.
Projet en partenariat avec : l'université de Poitiers (coordinateur), DRAC Poitiers, le musée Sainte-Croix (Poitiers), le musée d’Aquitaine, le site archéologique de Chassenon, le musée de la ville de Saintes, Eveha, Erea, Espace Mendes France.

Memoria in aeternum ? Le recyclage des pierres tombales romaines dans le bâti aquitain dès l'Antiquité

Que reste-t-il aujourd'hui des pierres tombales qui meublaient en grand nombre les cimetières aquitains du Haut-Empire romain (1-300 p.C.), époque où a fleuri la pratique épigraphique ? Nombre d'entre elles se retrouvent encore aujourd'hui remployées sur des bâtiments publics et privés. Le programme est donc d'abord une démarche patrimoniale visant à inventorier et à protéger ces restes des archives de la population de l'Aquitaine venues de la lointaine Antiquité.

Porteur : Milagros Navarro Caballero, AUSONIUS
Budget total :
81 400 € de fonctionnement financés par la région Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 80%.
Projet en partenariat avec : le GRD ReMarch (CNRS), AnHiMA (CRNS/EHESS) (Université de Poitiers), consortium VALETEVIATORES, Fédération Aquitania.

Cov'Culture - Impact de la crise sanitaire sur le domaine de la culture et de l’art en Nouvelle Aquitaine

Ce projet de recherche vise à observer et analyser l’impact de la pandémie et ses conséquences sur les activités culturelles et artistiques pour les personnes qui travaillent dans ce domaine, celles qui s’y impliquent bénévolement, celles qui s’en approprient les contenus. L’objectif est de rendre visible la façon dont les différentes catégories d’acteurs ont œuvré, procédé, afin de permettre un maintien des activités culturelles et artistiques, tant du point de vue de la création, que de la diffusion ou de la réception.

Porteuse : Sarah Montero, PASSAGES
Durée :
36 mois (2021-2024)
Budget total :
70 000 € de fonctionnement financés par la région Nouvelle-Aquitaine à hauteur de 80 %.
Projet en partenariat avec : la DRAC NA, la MSHA et Agence Régionale l'A, Opale-Ufisc, Association Danse et ville, le Fabricc (Université de Poitiers), médiathèque de Biarritz, Avant scène de Cognac et les araignées philosophes de Bordeaux.

Projets financés par l'Agence Nationale de la Recherche (ANR)

Programme partenariats avec l’enseignement supérieur africain

MadAtlas : cartographie numérique au service du développement durable de Madagascar

MadAtlas propose un parcours LMD axé sur l’information cartographique numérique au service du développement durable des territoires à Madagascar. Il combine géographie, géomatique et informatique, et conduit à la recherche ou à la professionnalisation en impliquant les acteurs publics et privés de l’aménagement du territoire et des technologies de l’information et de la communication.

Vers une université d’été de la géomatique.

Coordinateur : Université Gustave Eiffel
Porteurs :
 Xavier Amelot, PASSAGE
Durée :
48 mois (2021-2025)
Budget total :
2 780 000€
Projet en partenariat avec : IRD, Université de Fianarantsoa (Madagascar).

AAPG 2021-projet de recherche collaborative

GEOPRAS : Géoarchéologie et préhistoire des sociétés atlantiques

Le programme GEOPRAS étudie les sociétés littorales de la Préhistoire récente (Mésolithique et Néolithique) de la façade atlantique française, afin de comprendre leur organisation sociale et économique et leur rôle dans des dynamiques historiques telle que la néolithisation. L'accumulation de biens par le stockage, la spécialisation des modes de production, l'émergence de hiérarchie sociale ou d'un mode de vie sédentaire sont souvent attribués à ces populations côtières, sur la base de documents ethnographiques des deux derniers siècles.

Coordinateur : Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire (CReAHH, Rennes).
Porteuse, partenaire : Florence Verdin, Ausonius
Durée : 48 mois (2022-2025)
Budget total : 490 750,08€ dont part UBM 32 704€
Projet en partenariat avec : CReAAH, LETG, LIENSs, INRAP, ECOBIO, LEMAR

AAPG 2021- projet de recherche collaborative

The MileStone Age : Late Pleistocene chronology and technologies in southern Africa

The MileStone Age interroge la réalité des différences techniques entre le Middle Stone Age et le Later Stone Age, questionne les scénarios de transition, et soulève les nœuds épistémologiques qui influencent notre construction des modèles évolutifs. Le projet vise in fine à redéfinir la nature des traditions et des successions techniques en Afrique australe et à clarifier leurs chronologies absolues.

Porteuse : Chantal Tribolo; Archéosciences Bordeaux
Budget total : 192 080€ 
Projet en partenariat avec : UMR IPREM (CNRS/UPPA), UMR LAMPEA (CNRS/Aix Marseille Université), Université de Cape Town (Afrique du Sud), Université de Tübingen (Allemagne), Traceolab Université de Liège (Belgique).

Sciences Avec et Pour la Société SAPS-RA-MCS 2021

FABLAB-MORE : Médiation, Optimisation, Redocumentarisation et enjeux de savoirs

FabLab-More vise à expérimenter et analyser les potentialités de développement du champ d’action des FabLabs à travers l’amélioration de la documentation, de la communication et les processus d’intermédiation, dans des logiques d’ouverture sociale plus que d’innovation technologique experte autour d’espaces participatifs de diffusion des savoirs. Mise en pratique à travers des expérimentations auprès du jeune public dans un réseau de FabLab local et international.

Coordinateur : UBM
Porteur :
Vincent Liquète, MICA
Durée :
24 mois (2021-2023)
Budget total :
76 160 €
Projet en partenariat avec : Cap Sciences, le Ségou FabLab (Mali), l’ESSTIC de Yaoundé (Cameroun), le laboratoire IMS de l’université de Bordeaux.

Projets financés par l'Agence Universitaire de la Francophonie (AUF)

CO//ECTIF

PIAIA : Pratique informationnelles des acteurs de l'intelligence artificielle en Afrique

Ce projet vise, d'une part, à explorer les pratiques informationnelles des acteurs de l'intelligence artificielle en Afrique et, d’autre part, à comprendre les stratégies de veille d’informations, mais aussi de dissémination mises en place sur le terrain par les acteurs de l'intelligence artificielle en Afrique. Au-delà d'un simple listage, il s'agira de voir l'écart existant entre besoin et offre d'information disponible ou mobilisée et de concevoir une plateforme susceptible de répondre aux besoins des acteurs.

Le projet est mené par des chercheurs issus de onze institutions.

Porteur : Alain Kiyindou, MICA
Durée :
14 mois
Budget total :
22 020€ dont 15 000 € de subvention AUF.

IntenSciF

Houdoud/Frontières : La fertilisation des savoirs à l’université par la rencontre entre l’art et la recherche : pour une meilleure inclusivité citoyenne

Allier l’art et la recherche comme une invitation au dialogue et à la création, et à l’échange citoyen, pour dépasser les frontières imaginaires, disciplinaires, voilà l’objectif ambitieux de Houdoud/Frontières.  En invitant des artistes et des chercheurs à dialoguer, travailler et réfléchir entre eux et avec les sociétés civiles sur des enjeux contemporains, le projet a pour ambition de renouveler les savoirs et les discours sur les réalités de nos sociétés actuelles, de défendre des regards singuliers, portés par des artistes, pour nous amener à réfléchir à la question complexe des identités, multiples et en mouvement, comme un pied de nez aux visions figées, cloisonnées et rétrogrades des savoirs et du monde.

Porteur : Omar Fertat, Plurielles
Durée :
 18 mois
Budget total :
52 000 € dont 25 000 € de subvention AUF.

Lauréats 2021 de l'institut universitaire de France Junior

  • Vivianne Albenga, maître de conférences en métiers du livre, MICA
  • Nicolas Patin, maître de conférences en histoire moderne, CEMMC
  • Françoise Poulet, maître de conférences en langue et littérature du XVIIe siècle, PLURIELLES
  • Michael Stambolis, maître de conférences en anglais, CLIMAS

Téléchargez le panorama

footer-script