Programmes de recherche structurants - Université Bordeaux Montaigne

Les programmes de recherche structurants

Dans le cadre de sa politique de développement et d'appui à la recherche, l'Université Bordeaux Montaigne soutient la création de groupes de travail pluridisciplinaires émergents, qui viennent structurer de manière un peu plus informelle et un peu plus souple le travail de nos enseignants-chercheurs et de nos chercheurs. Ces regroupements ont pour vocation de se saisir d'objets qui relèvent de plusieurs champs disciplinaires, et pour lesquels un regard croisé permet une pertinence accrue. Les enseignants-chercheurs continuent d'être rattachés à leur Unité de Recherche ou à leur Unité Mixte de Recherche disciplinaire, et en parallèle, animent ces groupes de travail, qui ont pour ambition de rendre visibles certaines compétences spécifiques de notre établissement, autour des études sur la nourriture, les Afriques, le genre, la guerre, et la francophonie.

Introduction de La vice-présidente recherche Nathalie Jaëck

BIG Bordeaux Interdisciplinaire Genre

L’initiative BIG Bordeaux Interdisciplinaire Genre vise à contribuer au dialogue autour des études sur le genre depuis l’Université Bordeaux Montaigne.

À partir de disciplines diverses (lettres, langues, arts, philosophie, sociologie, histoire, médias, géographie, etc.), elle souhaite réunir tou·te·s les chercheur·se·s, jeunes ou confirmés, qui mènent des travaux de recherche sur le genre saisi et critiqué comme une articulation politique qui interroge les catégories de féminin et de masculin conçues de manière binaire et hiérarchique. Les inspirations théoriques sont diversifiées (histoire du genre et de la sexualité, pensée queer ou féminisme matérialiste, en particulier). Le genre y est appréhendé dans une perspective multiple, dont intersectionnelle (dans les rapports de pouvoir, comme la classe, les rapports sociaux de race, l’âge, le handicap, les rapports nord-sud, etc.). L’équipe BIG souhaite développer les recherches en études de genre selon quatre axes principaux :

  • Genre et épistémologies
  • Genre et institutions (dont universitaires)
  • Rapports nord/sud, intersectionnalité
  • Recherche, création et milieu artiviste

Des assises de lancement

Un Blog : genre Big sur Hypothèses

Contact : Genre Big (genrebig @ gmail.com)

  

Guerres Espaces Représentations (GER)  

 

Le groupe Guerres Espaces Représentations (GER) est un collectif universitaire de recherche qui se donne pour objet l’étude de la guerre et des conflits armés. L’approche se veut résolument interdisciplinaire, largement fondée sur les sciences humaines et sociales mais aussi sur l’étude des représentations littéraires et artistiques. Il rassemble des chercheuses et de chercheurs de l’Université Bordeaux Montaigne mais aussi d’autres établissements (Université de Bordeaux, Sciences Po Bordeaux). L’enjeu est de construire et de proposer un regard complexe et autonome sur la guerre. Ce groupe de recherche est soutenu dans son ambition scientifique par plusieurs Unités de Recherche de l’Université Bordeaux Montaigne (AMERIBER / AUSONIUS / CEMMC / CLARE / CLIMAS / LAM / PASSAGES / TELEM). Ce groupe est ouvert aussi bien aux chercheuses et chercheurs expérimentés qu’aux doctorantes et aux doctorants. Cette diversité marque aussi une ambition, celle qui consiste à penser collectivement les conflits armés et leurs représentations, aussi bien dans le passé que dans le monde actuel, de l’Antiquité à aujourd’hui, sous la forme des guerres étatiques ou sous celles, si labiles, des « guerres sans nom », des guerres asymétriques, des guerres froides ou du terrorisme. Pour cela, le groupe Guerres, Espaces, Représentations a défini trois axes principaux (Cultures / Spatialités / Récits, images, traces) qui reflètent la diversité de ses approches tout en fixant un cadre et un périmètre de réflexion.

Contact : Laurent Capdetrey (laurent.capdetrey @ u-bordeaux-montaigne.fr).

  

Montaigne @ table : Les Food Studies à l'Université Bordeaux Montaigne

Montaigne@table est un espace d’échanges scientifiques et d’initiatives autour des Food Studies à l’Université Bordeaux Montaigne.

Ce projet s’appuie sur les travaux menés depuis plusieurs années par des chercheurs de l’université sur les cultures alimentaires (de la production à la consommation), les représentations, les liens entre alimentation et territoire, l’univers du vin ou les produits de terroir. Il s’inscrit en relation étroite avec les formations qui abordent ces questions et vise à promouvoir les actions communes (séminaires de recherche, réponses à des appels à projets, médiations scientifiques et culturelles, etc.).

Le groupe d’enseignants-chercheurs réuni autour du projet Montaigne@table est guidé par l’envie d’établir un dialogue interdisciplinaire autour de ces objets, d’accroître la visibilité de l’expertise de l’Université Bordeaux Montaigne et de développer les collaborations avec divers partenaires (musées, archives, associations, collectivités locales, monde de l’édition, etc.) dans une thématique qui se situe au cœur des enjeux environnementaux, sociaux, politiques, économiques et culturels d’aujourd’hui.

Carnet de recherche Hypothèses :

Montaigne@table sur Hypothèses

Contacts : Magalie Fleurot (CLIMAS) (magalie.Fleurot @ u-bordeaux-montaigne.fr) ; Corinne Marache (CEMMC) (corinne.Marache @ u-bordeaux-montaigne.fr) ; Philippe Meyzie (CEMMC) (philippe.Meyzie @ u-bordeaux-montaigne.fr) ; Raphaël Schirmer (Passages) (raphael.Schirmer @ u-bordeaux-montaigne.fr)

  

 FrancophoNéA : Réseau Régional de recherche Néo-aquitain sur les Francophonies

La/les francophonie/s ne recouvre pas simplement des pays pratiquant la même langue, mais aussi des dynamiques artistiques et culturelles, des liens de coopération économique et politique : ainsi, "l'objet francophone" se trouve à la croisée de nombreux champs de connaissance et d'activité, notamment en Nouvelle-Aquitaine.

Amorcé et soutenu par la Région Nouvelle-Aquitaine depuis octobre 2019 et en phase d'amorçage jusqu'en avril 2021 (prévisionnel), le réseau FrancophoNéA a pour objectif de devenir un réseau de recherche interdisciplinaire qui s’appuie sur les travaux et expertises de plus de 40 unités de recherche de 6 universités partenaires (Bordeaux, Bordeaux-Montaigne, La Rochelle, Limoges, Poitiers et Pau-Pays de l’Adour) et sur un tissu d’acteurs et partenaires académiques, institutionnels, culturels et économiques en Nouvelle-Aquitaine (festivals, associations, représentations étrangères...) .

Il s’organisera autour de 5 axes de recherche, déclinant les grands défis sociétaux et enjeux pour la collectivité en termes de développement culturel et économique :

  • Francophonie des transferts
  • Francophonie créative et culturelle
  • Francophonie numérique
  • Francophonie et développement durable
  • Francophonie, éducation et plurilinguisme

Objectifs du projet :

  • structurer la recherche néo-aquitaine autour des enjeux francophones
  • diffuser des connaissances scientifiques autour des francophonies
  • créer des liens entre les acteurs néo-aquitains de la recherche et des milieux socio-économiques sur des projets
  • rendre visible à échelle nationale, européenne, internationale les francophonies comme champ d'excellence en NA

Contacts : M Giovanni Agresti (giovanni.agresti @ u-bordeaux-montaigne.fr) ; : Réseau FrancophNéA (reseau-francophonie @ u-bordeaux-montaigne.fr)

  

footer-script