Séminaire esthétique 1 : M Sauvanet - Université Bordeaux Montaigne

Séminaire esthétique 1 : M Sauvanet

Crédits ECTS : 5.0

Code ELP : MAM3U4A

Composante : UFR Humanités

Langue d'enseignement : Français

Période de l'année : Semestre 3

Formes d'enseignement : Non accessible à distance

Mobilité d'études : Oui

Description

Les relations entre les arts

Séminaire de Master 1 en esthétique et théorie des arts (voir parcours Arts plastiques)

Objectifs

Le séminaire est ouvert aux étudiants non plasticiens (hors arts plastiques), en fonction logiquement de sa thématique très large, afin de fédérer plusieurs énergies de recherche et de  favoriser de nouvelles méthodes de travail (voir compétences et syllabus ci-dessous).

Compétences visées

Les étudiants sont invités à interpréter le thème du séminaire en se l'appropriant (sous forme d'exposé oral ou d'essai écrit) à travers un sujet précis (œuvre, artiste, courant, etc.). Les compétences visées sont donc à la fois l'acquisition de connaissances nouvelles (par l'établissement de liens inter- ou trans-disciplinaires), l'assimilation de méthodes au niveau Master, et le développement de l'autonomie dans la recherche

Syllabus

« Pourquoi y a-t-il plusieurs arts, et non pas un seul ? » (J.-L. Nancy). De fait, l’art au singulier n’a rien d’une évidence. Il y a d’abord des pratiques humaines, il y a ensuite plusieurs arts, qu’on peut dire beaux ou non, et il y a enfin la pensée d’un art comme concept commun qui recouvrirait ces pratiques, dont les relations sont toujours à repenser, aujourd'hui comme hier.

                Mais selon quel paradigme ? Fusion ou tension ? Correspondances ou différences ? Idéal de l'œuvre d'art totale (Gesamtkunstwerk) ou simple mélange des genres et des techniques ? À cette logique d'apparence binaire, on tentera de substituer une grille à plusieurs entrées, fidèle à l'idée d'une esthétique générale comparée.

Après une introduction autour du dit « septième art » (pourquoi ce chiffre ?), on abordera successivement : les enjeux historiques et théoriques des relations interartistiques (ut pictura poesis, paragone, Laocoon...), les relations externes (entre peinture et musique au XXe siècle : Kandinsky/Schönberg et la composition, Pollock/Coleman et l'improvisation, Morellet/Reich et la réduction…), les relations internes enfin (avec le cas particulier de certains « polyartistes », tels Klee, Michaux, Cage…).

Contrôle des connaissances

Contrôle continu ; oral ou écrit en TD

Bibliographie

Distribuée au premier cours.

< Liste des matières

footer-script