Philosophie morale et politique 3 - Université Bordeaux Montaigne

Philosophie morale et politique 3

Crédits ECTS : 5.0

Travaux Dirigés 24h

Cours Magistral 24h

Code ELP : LEP6U3

Composante : UFR Humanités

Période de l'année : Semestre 6

Formes d'enseignement : Non accessible à distance

Mobilité d'études : Oui

Description

Enseignant : C. BOUTON

Ce cours se propose d’étudier la critique hégélienne de la philosophie morale de Kant. Après un rappel des concepts fondamentaux de la philosophie morale kantienne – loi morale, impératif catégorique, maxime, etc. – nous examinerons la critique de Kant développée par Hegel dans la Phénoménologie de l’esprit (la raison législatrice, la raison examinant les lois, la « belle âme »), puis dans la deuxième partie des Principes de la philosophie du droit consacrée à la «moralité ». Nous verrons ensuite comment Hegel substitue à la conception kantienne de la moralité fondée sur la « loi morale » un concept d’éthicité basée sur les mœurs et l’historicité d’un État, et nous examinerons les avantages et les limites de cette position.

Bibliographie

1) Kant : 
Fondements de la métaphysique des mœurs, trad. de Victor Delbos, Paris, La livre de Poche, 1993.
Critique de la raison pratique, trad. de Jean-Pierre Fussler, GF, 2003.
2) Hegel : 
Hegel, Phénoménologie de l’esprit, trad. de B. Bourgeois, Vrin, édition de Poche 2018 (chap. V C et chap. VI C)
Hegel, Principes de la philosophie du droit, trad. de J-F. Kervégan, Paris, PUF, « Quadrige », 2003.
3) Sur Hegel :
Hegel, penseur du droit, dirigé par J.-Fr. Kervégan et G. Marmasse, Paris, Éditions du CNRS, 2004.
Honneth, Axel, Les Pathologies de la liberté, trad. de Franck Fischbach, Paris, La Découverte, 2008.

Matières dispensées

< Liste des matières

footer-script