Sciences humaines appliquées - Université Bordeaux Montaigne

Sciences humaines appliquées

Crédits ECTS : 2.0

Volume horaire CM : 18.0

Composante : UFR Humanités

Période de l'année : Semestre 6

Formes d'enseignement : Non accessible à distance

Mobilité d'études : Oui

Description

 

Le souci esthétique de soi

 

 Le souci de soi fondamental de l’homme postmoderne est d’être beau. Ce diagnostic, qui prolonge la pensée de William Morris, est porté aujourd’hui par de nombreux philosophes comme Michel Foucault, Yves Michaud, Peter Sloterdijck ou  Richard Shusterman. Il recoupe celui d’anthropologues comme Maffesoli ou Lipovetsky, de romanciers comme Bret Easton Ellis, Houellebecq, Sollers, de la plupart des artistes actuels d’Orlan à Vanessa Beecroft et de la plupart des grandes expositions de ces dernières années, ex : La Beauté, (Avignon 2000 et Partages d’exotismes de Jean-Hubert Martin Lyon, 2000.

Ce souci esthétique de soi ou, plus précisément, d’auto-design est ambivalent.

Des bébés projetés sur catalogue et customisés en laboratoire aux défunts que l’on thanatopraxie avant de les incinérer en passant par le relooking de l’espace privé et public, tout est désormais affaire de design. La consonance anglais de ce mot, qui s’est imposé dans la seconde moitié du XXe  siècle, témoigne d’un changement de vision du monde beaucoup plus profond qu’il n’y paraît. Il va de pair avec une attention de plus en plus grande portée à l’embellissement de l’espace public et privé et un développement inouï des centres de remise en forme, spas et autres centres de beauté qui, d’une part, répète et amplifie dans le conformisme même des canons internationaux les canons du souci de soi religieux et idéologique et d’autre part favorise, par le biais d’une curiosité touristique de plus en plus stimulée, des débordements, hétérotopies et métissages dionysiaques.

Si le designer sait, à la différence des idéologues qui ont jusqu’alors dirigé le monde à coup de canons esthétiques d’autant plus intransigeants qu’ils se donnaient pour « fondés en nature », qu’il est un fictionnaliste pragmatiste habile à faire rimer, avec le Marx de Baudrillard, valeur d’usage et valeur d’échange, toutes les figures du design ne se valent pas. Le souci esthétique de soi est ambivalent. Le projet de ce cours est distinguer le bon design du mauvais.

 

 

Contrôle des connaissances

Contrôle continu

< Liste des matières

footer-script