PI - 2021/2022 - Université Bordeaux Montaigne

Les conférences des professeur.e.s invité.e.s en 2021 - 2022

Nous vous présentons la liste des Professeur.e.s Invité.e.s pour l'année universitaire 2021-2022.

Pour vous inscrire aux formations :

- Doctorant.e.s
https://extranet.u-bordeaux-montaigne.fr/jazz/authentification.php?c=50

- Étudiant.e.s de master / autre public : https://extranet.u-bordeaux-montaigne.fr/jazz/index.php?c=51

L’université américaine aujourd’hui

(a) Un système élitiste
(b) Un système pour tout le monde

Organisateur : Laurent Coste
Date : 24 novembre 2021
Horaire : 10h00 - 12h00
Lieu : MLR001

L’objectif de ces séances est de montrer la diversité du système américain, souvent présenté à l’étranger de manière caricaturale. L’exposé montrera la double facette du système nord-américain : un système élitiste, tant sur le niveau des exigences intellectuelles que sur le plan financier, mais aussi un système par certains côtés ouvert à un plus grand nombre.

Bibliographie préliminaire :
D. Bok, Higher education in America (PU Princeton, 2015)

Invité : Allan Tulchin, Shippenburg University of Pennsylvania

Langue et variation : le français du Québec

Organisé par Mariella Causa

Invitée : Suzanne Richard, Université de Montréal

Conférence Annulée - Synchrotron facilities; towards a deeper understanding of the archaeo-materials (examples on ceramics, glass and metals)

Conférence en langue anglaise

Organisateur : Rémi Chapoulie
Date : Annulée.
Horaire : 10h30 - 12h30
Lieu : Amphi Odéon / Visioconférence

The presentation will get a summary of recently research results on archaeological material through Synchrotron in order to introduce the advantages of this method in wider audience, and to provide a basic idea of the sorts of questions being asked of, and the answers being received from, current scientific studies of these archaeo-materials. Mineralogical chemical characterizations of the early ceramic, glass and metallic objects might have been involved to the relationship between environmental character caused by large-scale technological processes and social behaviour as opposed to technological features as essential variation recognized in the technological practices of contemporary sites or regions. High resolution Synchrotron light can obtain information from the phases in very low amount, and its small beam size adequate to obtain the structural information of submicron crystalline compounds for optimal determining the crystallites as well as clustering and modelling the data as technological progression.

Invité : Mohammadamin Emami, Associated Professor for Mineralogy, Crystallography and Archaeometry at the Art University of Isfahan and Director of the International Office of the University.
He studied mineralogy and petrology, with an MSc dissertation (Diplom) on the investigation on archaeometallurgy of copper ore and slag from Toroud, Iran, at Johannes Gutenberg University of Mainz, Germany. After his MSc, he was involved in a short post-graduation training period at the Max-Planck Institute for Geochemistry in Mainz, in the project “Arctic Middle Ocean Ridge Expedition (AMORE)” on the geochemistry of mantel. He completed his PhD (Dr. rer. nat.) at the University of Siegen in mineralogy and crystallography on the characterization and technology of ancient pottery manufacturing processes in southern Iran. He began his professional career at the Art University of Isfahan in 2009. He did a postdoc period at University of Siegen from 2010 to 2018. His research focuses on the understanding of the technological processes related to the manufacture of metals, glass and pottery.

Les enjeux " Forêts /Mines /Conservation" en Afrique « l’exemple de Madagascar »

Organisatrice : Bénédicte Thibaud
Date : Reportée au 23 novembre 2021
Horaire : 11h00 - 12h00
Lieu : MLR001

Le développement actuel du secteur minier en Afrique, en raison notamment du cours très élevé de nombreux métaux, constitue un point important pour le développement de nombreux pays du continent. L'objectif n'est pas de faire le procès des mines ou celui des aires protégées du continent mais, de porter les synergies et les antagonismes, cadré dans une évaluation effective des enjeux entre l'évolution du secteur minier en Afrique et les impacts sur le secteur de la conservation. Madagascar en tant que pays de la biodiversité mondiale abrite une grande diversité d'écosystèmes. En effet, les forêts tropicales malgaches font partie de celles qui regorgent d'une richesse en biodiversité des plus abondantes au niveau mondial. Ces forêts offrent des habitats précieux aux espèces floristiques et faunistiques qui s'y abritent et assurent d'importantes fonctions écologiques. Pour les communautés locales, nombreux sont les avantages tirés de l'existence de ces forêts, y compris des valeurs pratiques, culturelles, esthétiques et spirituelles reconnues. Tous sont affectés d'une façon ou d'une autre par les activités humaines.

Madagascar est l'un des premiers pays africains à s'engager dans une politique à long terme de conservation de son capital en biodiversité avec une attention particulière pour la réconciliation cadrée de l'homme et de son développement avec l'environnement. Cet engagement illustre l'intégration de la conservation et du développement dans différentes étapes clés de la politique nationale de conservation. A côté de ses ressources naturelles, Madagascar est réputée de ressources minières variées et abondantes. Depuis ces 25 dernières années, de grandes compagnies minières ont réalisé des investissements extrêmement conséquents. Cependant, l'exploitation des ressources minières ne semble que peu contribuer au développement du pays. Le pays est certes riche en ressources minérales, mais ces dernières restent largement sous-exploitées. Déjà, Madagascar n'est pas un pays de tradition minière et les exploitations minières illégales persistent dans l'ensemble de l'île jusque même dans les aires protégées. Ces mines artisanales illégales détruisent la biodiversité de ces aires protégées, mais fragilisent aussi les conditions de vie de la population. Les interventions des autorités et acteurs environnementaux à l'échelle nationale s'avèrent très rude pour mettre fin à la loi du plus fort dans tout le territoire malgache. Nombreux sont les problèmes portant préjudice à l'environnement. L'activité minière à Madagascar est devenue un des secteurs clé de l'économie malgache. Sa contribution au Produit Intérieur Brut (PIB) est de plus en plus importante. Mais cette activité minière est sujette à différents enjeux sur le plan légal et réglementaire, sur le plan social où l'implication de la population locale dans l'implantation des grandes exploitations minières joue un rôle important dans la réalisation du projet et surtout sur le plan économique à laquelle l'implantation d'une exploitation minière favorise la création d'emplois directs et la création d'activités périphériques nécessaires au projet minier. Le cadre environnemental n'est pas d'une moindre importance dans la mise en place d'une grande exploitation minière. Ces enjeux exigent des engagements forts et responsable des investisseurs, en matière de respect de l'environnement. Néanmoins, le problème de la surexploitation des ressources naturelles reste préoccupant pour tous les pays puisque cela affecte directement non seulement la survie et le développement d'un grand nombre de populations mais, cela risque aussi de mettre en péril l'environnement tout entier. Les concepts de « conservation » et de « développement » doivent être perçus comme des concepts non en concurrence, voire même en contradiction mais, en complémentaires.

Cela doit inclure l'implication des communautés locales dans la gestion des ressources naturelles ainsi que l'expansion des aires protégées. Malgré des réussites notables, la biodiversité continue d'être menacée et la politique adoptée sont souvent inadaptées ayant amené des impacts négatifs sur les moyens d'existence des populations locales. Les défis à relever pour le futur sont nombreux pour un développement durable espéré. A Madagascar, les décisions devraient prendre en compte d'une part, les conflits « Mines/Forets/Environnements » et d'autre part, tenir sur les bases des interactions étroites entre l'homme et l'environnement, en particulier sur les facteurs sociaux, politiques et économiques de l'utilisation des ressources naturelles et la dégradation de l'environnement. Cela doit inclure l'implication des communautés locales dans la gestion des ressources naturelles ainsi que l'expansion des aires protégées. Malgré des réussites notables, la biodiversité continue d'être menacée et la politique adoptée sont souvent inadaptées ayant amené des impacts négatifs sur les moyens d'existence des populations locales. Les défis à relever pour le futur sont nombreux pour un développement durable espéré. A Madagascar, les décisions devraient prendre en compte d'une part, les conflits « Mines/Forets/Environnements » et d'autre part, tenir sur les bases des interactions étroites entre l'homme et l'environnement, en particulier sur les facteurs sociaux, politiques et économiques de l'utilisation des ressources naturelles et la dégradation de l'environnement.

Invitée : Félicitée Rejo-Fienna
Professeur à l'Université de Toliara à Madagascar
Directrice de l’École doctorale "Biodiversité et Environnements tropicaux"


L'écriture romanesque francophone à l'épreuve de la mélancolie des Genres

Organisé par Mounira Chatti

On a souvent reproché aux écrivains maghrébins de noyer certains passages de leurs romans dans le sexuel, l’érotique. Mais ne pourrions-nous pas nous demander quelles pourraient être leurs motivations réelles derrière ce que l’on a taxé de voyeurisme et de pornographique ?
Partant des recherches et études qui ont été faites sur le gender et l’hybride, nous essayerons de montrer, dans quelques textes maghrébins, comment les écrivains mettent en scène une identité sexuelle en crise parce qu’elle est considérée, non comme un fait biologique, naturel, mais plutôt comme une construction sociale et culturelle (tel que le conçoit J. Butler). Outre les inégalités dont sont victimes les femmes et qui s'appuient d'une part, sur une idéologie légitimant, de fait, l'oppression des femmes et d'autre part, sur un ensemble de mécanismes sociaux qui tendent à présenter comme naturelle une division inégalitaire des rôles sociaux entre les hommes et les femmes, nous montrerons surtout, comment des écrivains comme A. Khatibi dans La Mémoire tatouée et Le Livre du sang ou R. Boudjedra dans L’Escargot entêté et La Pluie mettent en jeu la masculinité de leurs personnages en confondant les sexes et ce, pour mieux tourner en dérision un certain conformisme religieux ou encore déconstruire des structures sociales figées afin de reconstruire une identité problématique, un moi fissuré.
Les romans de Nina Bouraoui (Garçon manqué ) et de Maissa Bey (Sous les jasmins la nuit ) seront une meilleure illustration de cette écriture féminine à charge émotionnelle subversive qui tente de réédifier ‘’une identité de fracture’’ : l’une assumant son homosexualité en transgressant tous les tabous, l’autre optant pour le silence et l’inertie du corps comme moyen ultime de narguer le Mâle. Le corps sera ainsi représenté dans tous ses états, devient l’espace de toutes les confusions, de toutes les interrogations, puisse-t-il se confirmer comme unité tout en se nichant dans l’entre-deux sexes, l’entre-deux langues, l’entre-deux cultures.
Toutes ces interrogations sur l’identité et ses troubles, dans le corpus littéraire retenu, vont nous conduire à étudier l’aspect esthétique et la spécificité de chaque œuvre. L’écriture rendra compte de l’hybridité masquée et mimera jusqu’à la fluctuation des identités en mélangeant les genres, en interférant les voix narratives, en fragmentant la narration. ‘’La nostalgie des genres’’ n’est-elle pas, au fond, la quête d’une écriture transgénérique, subversive, trouble, poétique ?
Sonia Zlitni Fitouri

Sonia Zlitni Fitouri, docteur ès lettres, habilitée en littératures francophone et comparée, est professeure des universités en littératures française, francophone et comparée à l’Université de Tunis, Faculté des Sciences Humaines et Sociales, où elle dirige l’unité de recherche IMIAC (UR 14ES03). Ses travaux portent sur le roman français contemporain ; les littératures francophones postcoloniales et la littérature comparée. Elle a écrit de nombreux articles, a publié trois ouvrages personnels : Les Métamorphoses du récit dans les œuvres de Rachid Boudjedra et de Claude Simon, Tunis, Publications de la Faculté des Sciences Humaines et Sociales de Tunis/Imprimerie officielle. 2006 ; L’espace dans l’œuvre de Rachid Boudjedra : épuisement, débordement, Préface de Rachid Boudjedra, Sud Editions, Tunis, 2010 ; Pour un art de la relation : Processus narratif et restructuration du sujet dans trois romans maghrébins de langue française, Centre de publications universitaires CPU, Tunis, 2014. Elle a également dirigé de nombreux ouvrages collectifs : La Réception du texte maghrébin, Tunis, Cérès Editions, 2004, Le Sacré et le profane dans les littératures de langue française, Co-édition Sud Editions/ Presses Universitaires de Bordeaux, Pessac, 2005, Les Ecritures nomades de Habib Tengour, Expressions Maghrébines, Vol.11, n°1, été 2012, Expressions judéo-Maghrébines, (Coordination avec Guy Dugas), Expressions Maghrébines, Vol.13, n°2, été 2014, Edouard Glissant. Pour une poétique de la relation : limites, épreuves, dépassement, (Co-édition avec Samai Kassab-Charfi), Carthage, Co-édition de l’Académie Beit-El-Hikma/Les Presses Universitaires de Bordeaux, Littératures francophones et comparées : Postures postcoloniales ; Latrach Editions, Tunis, 2018, Le corps à l’épreuve du genre dans la littérature, le cinéma et le blogue maghrébins de langue française, (Co-direction avec Claudia Gronmann); Latrach Editions, Tunis, 2018, Assia Djebar : de l’écrit au cri; Latrach Editions, Tunis, 2018.

Du silence au signifiant flottant
Performativité de l’implicite en communication organisationnelle.

Organisatrice : Nadège Soubiale
Date : 26 novembre 2021
Horaires : 10h00 - 12h00
Lieu : MLR001

L’idéal communicationnel serait fait de transparence et de précision. Pourtant, nous ne pouvons que constater que les sociétés, les relations individuelles fonctionnent avec des non-dits, des approximations.

Les organisations se constituent sur la base d’implicites. Dans la ligne d’une approche pragmatique de la communication où cette dernière est considérée comme organisante ou constitutive de l’organisation, ce séminaire sera l’occasion de comprendre comment ce qui n’est pas dit peut quand même être performatif, c’est-à-dire comment ce qui est invisible ou tu peut quand même servir à faire organisation.

Benoît CordelierInvité : Benoît Cordelier, docteur en sciences de l’information et de la communication par l'Université Bordeaux Montaigne et docteur en sciences de gestion par l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, est professeur au Département de communication sociale et publique de l’université du Québec à Montréal (UQAM) où il est chercheur au Centre de recherche sur la communication et la santé (ComSanté), à Labfluens Laboratoire sur l’Influence et la Communication et au ReCOr, groupe de Recherche sur la Communication Organisante. Il est également directeur de Communiquer Revue de communication sociale et publique. Ses recherches portent sur le changement et les processus organisationnels ainsi que sur les aspects communicationnels de la culture de communautés de consommateurs en ligne.

Il a publié trois livres :
Cordelier, Benoit. Changement organisationnel et management par projet: mobilisation des systèmes d’information. Paris: l’Harmattan, 2012.
Cordelier, Benoit, et Gino Gramaccia, éd. Management par projet: les identités incertaines. Collection Communication. Québec: Presses de l’Université du Québec, 2012.
Cordelier, Benoit, et Olivier Galibert, éd. Communications numériques en Santé. Vol. 5. Sciences, société et nouvelles technologies. London: ISTE Science Publishing Ltd, 2021.

Références :

  • Cordelier, B. (2011). Le silence en tant qu’acte de langage, ou quand (ne pas) dire, c’est (dé)faire - Stratégie et temporalités. In V. Carayol & A. Bouldoires (Dir.), Discordance des temps: rythmes, temporalités, urgence, à l’ère de la globalisation de la communication. Maison des sciences de l’homme d’Aquitaine.
  • Cordelier, B. (2013). Mise en invisibilité des individus et reconnaissance des activités. Un cas d’implantation du dossier patient numérique. Communication & Organisation, (44), 29–40.
  • Cordelier, B. (2015). Penser la performativité du silence. Éléments d’une critique de la théorie des actes de langage pour une pragmatique du silence stratégique en communication organisationnelle. Communication & Organisation, (47), 51–62.
  • Cordelier, B., & Marie-Montagnac, H. (2016). Trajectoire organisationnelle et pouvoir Étude d’un cas d’ingénierie de formation universitaire. Revue Française des Sciences de l’Information et de la Communication, (9).
  • Cordelier, B. (2016). Retour sur le concept de transaction De la sociologie à la communication des organisations en France. Revue Française des Sciences de l’Information et de la Communication, (9).
  • Cordelier, B. (2019). La collaboration autour d’un signifiant flottant: Analyse d’un cas de comité d’évaluation de projet. Communication & Organisation, (55), 57‑70.
  • Cordelier, B., & Desaulniers, A.-A. (2020). Équilibres et médiations dans la commandite de productions artistiques : Intermédiation formelle ou informelle. Canadian Journal of Communication, 45(1).
  • Cordelier, B., Vásquez, C., & Sergi V. (2021). Branding the University: Building up Meaning through Ideological Oppositions. Journal of Marketing for Higher Education, 31(1), 136‑154.

footer-script