Les Cultural Studies aujourd'hui : dissémination, approfondissement, redéfinition - Université Bordeaux Montaigne

Les Cultural Studies aujourd'hui : dissémination, approfondissement, redéfinition

Organisé par Jean-François Baillon
Horaires : 10h30-12h30         Lieu : MLR033

  • jeudi 24 octobre 2019
    Les Media Studies en questions - intervenant : Jean-François Baillon
  • jeudi 7 novembre 2019
    Heritage Studies - intervenante : Béatrice Laurent

  • jeudi 21 novembre 2019
    Food Studies - intervenante : Nathalie Jaëck

  • jeudi 5 décembre 2019 - Attention ! reportée le 6 décembre
    La culture du droit - intervenant : Michael Stambolis

  • jeudi 19 décembre 2019
    Le multiculturalisme à l’œuvre aux États-Unis. Trois textes, trois postures, trois siècles
    intervenant : Yves-Charles Grandjeat

Suite naturelle des enseignements dispensés dans le cadre des séminaires du Master d’études culturelles, cette série d’interventions est destinée à les compléter en explorant non pas tant l’histoire ou les fondements que les prolongements actuels des cultural studies dans leurs acceptions et leurs ramifications les plus diverses. Il s’agira aussi d’éclairer l’auditoire sur quelques-unes des controverses qui entourent la redéfinition toujours contestée du champ de compétences des cultural studies, de leur scientificité et de leur articulation avec le militantisme.

Les cultural studies ainsi revisitées seront déclinées selon des aires culturelles mais aussi et peut-être surtout selon des objets qui redécoupent à la fois le réel et l’institution universitaire elle-même : race studies, food studies, celebrity studies, television studies par exemple. Au fil de cinq interventions, un outillage conceptuel et pratique sera exploré à travers des repères bibliographiques actualisés qui constituent pour les chercheur.e.s d’aujourd’hui et de demain une panoplie indispensable si l’on veut comprendre le monde qui nous entoure.

Food Studies. Cette séance sera consacrée au champ des "Food Studies", champ qui est déjà bien établi dans la critique anglophone, et qui se voit de mieux en mieux représenté au sein de l'université française et  européenne. Il s'agira de présenter les enjeux historiques, sociaux, politiques de ces études sur la nourriture, et d'illustrer de quelle  manière elles envisagent la nourriture comme "un fait social total"  pour reprendre le concept forgé par Marcel Mauss, qui engage tout à la fois les pratiques et les représentations.

Heritage Studies. Dans son ouvrage séminal, The Past is a Foreign Country (1985), David Lowenthal affirmait que les reliques du passé qui occupent les musées et les livres d’histoire nous renseignent non seulement sur le passé, mais également, et de manière plus significative, sur le présent qui les sélectionne, les oublie, les met en scène ou les invente. Si la part de l’imaginaire dans les romans historiques depuis Walter Scott semble évidente, qu’en est-il lorsque l’on sort du domaine de la fiction pour entrer dans celui, a priori plus scientifiquement objectif, du musée, du monument historique, et des lieux de mémoire ?  La force présentielle de l’objet ou du fragment rend-elle plus légitime la narration collective qui lui confère un sens particulier, indispensable à la constitution du patrimoine ? Ces questions sont au cœur des Heritage Studies en plein essor dans les pays anglophones.

La culture du droit. Comprendre la production du sens—d’où vient la signification des choses—est une problématique au cœur de la sociologie et sera la question principale de ce module. Depuis Weber et Durkheim, un débat oppose ceux qui voient le droit comme producteur de sens et d’autres qui voient le sens comme producteur du droit. Est-ce que la transcription des normes sociales en règles officielles opère une simple traduction d’un ordre social préexistant ou est-ce que le fait de codifier les autorisations et les interdits génèrent un nouvel ordre social ? Ce module explorera ces questions en analysant des thèmes contemporains à l’intersection de ces enjeux : le harcèlement sexuel et le mariage entre personnes de même sexe.

Les Media Studies en questions. Dès leur mise en place dans les années 1960 et 1970, les Cultural Studies se sont intéressées à la culture de masse dans toutes ses manifestations : radio, cinéma, télévision. La spécialisation croissante des objets et des méthodes de recherche à produit l’apparition de nouveaux champs et de questionnements diversifiés (études de réception, star studies, fan studies, etc.). La séance qui sera consacrée à l’actualité des Media Studies tentera de dresser un état des lieux à partir de textes récents (Henry Jenkins, Graeme Turner) mis en perspectives avec des textes plus anciens (Christine Geraghty, David Morley) permettant de mesurer le chemin parcouru mais aussi de les revisiter et d’en appréhender l’héritage.

Le multiculturalisme à l’œuvre aux États-Unis. Trois textes, trois postures, trois siècles
Nous examinerons trois extraits de trois textes qui balisent l'histoire du multiculturalisme aux États-Unis, nation éminemment multiculturelle mais où le multiculturalisme, rejeté, hiérarchisé, ou embrassé, a toujours posé problème.
1. 18ème siècle. Thomas Jefferson. Notes on the State of Virginia. 1786. Classification et exclusion.
2. 19ème siècle. Henry Dana. Two years before the Mast. 1840. Conquête et annexion.
3. 20ème siècle. Sandra Cisneros. Woman Hollering Creek. 1991. Recentrage et décentrage.
A chaque fois, nous partirons du texte pour en dégager le travail symbolique de représentation de l'autre, ses modalités, ses objectifs et ses effets potentiels. Les textes seront envisagés comme dispositifs d'action symbolique.
Les textes, fournis avant le séminaire, devront avoir été lus avant d'être discutés en commun. Le format est interactif. Les textes sont en anglais mais la discussion aura lieu en français.

footer-script