De quoi et de qui être le contemporain ? - Université Bordeaux Montaigne

De quoi et de qui être le contemporain ?

organisé par Jean-Paul Engélibert et Apostolos Lampropoulos
Horaires : 13h30 - 15h30           Lieu : MLR033

  • mercredi 22 janvier 2020
  • mercredi 5 février 2020
  • mercredi 19 février 2020
  • mercredi 4 mars 2020
  • mercredi 18 mars 2020

Cet atelier de lecture propose une réflexion sur les multiples dimensions du contemporain, telles que Lionel Ruffel les met en avant dans l’introduction de son livre Brouhaha. Les mondes du contemporain (Verdier, 2016). Le « contemporain », notion-clé pour les sciences humaines ainsi que dans la sphère publique ces vingt dernières années, a d’abord une dimension à la fois démographique, politique et culturelle ; il « se traduit par une démocratisation et une massification de l’accès au savoir, à la culture et à la création » et, en même temps, il est lié à une nouvelle cartographie décentrée et polycentrée, moins occidentale et plus mondiale, des créations littéraires et artistiques ainsi que des débats intellectuels. Le contemporain peut aussi être conçu comme « un rapport au temps, à l’histoire et à l’actualité, quelles que soient les époques », ce qui remet potentiellement en question l’idée même d’une périodisation, voire une pensée de l’histoire qui n’est plus axée prioritairement sur les époques. C’est pour cette raison, entre autres, que l’histoire de la notion même de contemporain mériterait une attention particulière : le sens particulier que celui-ci a acquis dans des contextes politiques et géographiques différents, ainsi que les nouvelles définitions qui lui sont présentement données, nous rappellent sa plasticité et ses ambiguïtés. Plus encore, on retrouve tous ces aspects du contemporain non seulement dans ses formes et pratiques diverses, mais aussi dans sa dimension institutionnelle (par exemple, dans la légitimation relativement récente de l’enseignement des littératures de l’extrême contemporain ou dans l’apparition de plus en plus de musées ou de centres d’art contemporain).

Cet atelier de lecture met donc l’accent sur ce qui devient désormais évident : le « contemporain » n’est ni juste encore un objet d’étude qui s’ajoute aux autres objets définis chronologiquement (l’ultramoderne face à l’antique, au médiéval ou encore au moderne), ni le territoire exclusif des contemporanéistes (littéraires, historiens ou autres) qui en seraient les spécialistes. À travers des lectures issues de domaines et de disciplines différentes, l’atelier vise aussi bien à voir le présent comme « un point de métabolisation de tous les passés et tous les futurs » à partir duquel actualiser les savoirs qu’à façonner l’idée que le contemporain est une façon d’élaborer le compagnonnage avec son propre temps, de s’immerger dans un monde partagé et, par là, d’assumer la responsabilité du cum- du contemporain, autrement dit de l’être-avec ou du vivre-avec, qui lui sont inhérents. Dans une logique similaire, l’ambition de cet atelier est de réunir des doctorants en littérature et langues, en philosophie et en géographie, en histoire et en histoire de l’art, ainsi que toutes les sciences humaines et sociales.

Texte de référence
Ruffel, Lionel : Brouhaha. Les mondes du contemporain, Lagrasse, Verdier, 2016.

Bibliographie
Agamben, Giorgio : Qu’est-ce le contemporain ?, traduit par M. Rovere, Paris, Payot et Rivages, 2008 [2007].
Anderson, Perry : Les Origines de la postmodernité, traduit par N. Filippi et N. Vieillescazes, Paris, Les Prairies ordinaires, 2010 [1998].
Aranda, Julieta – Kuan Wood, Brian – Vidokle, Anton (dir.) : « What is Contemporary Art? Issue 1», e-flux Journal 11 (décembre 2009).
Aranda, Julieta – Kuan Wood, Brian – Vidokle, Anton (dir.) : « What is Contemporary Art? Issue 2», e-flux Journal 11 (janvier 2010).
Boucheron, Patrick – Riboulet, Mathieu, Prendre dates, Lagrasse, Verdier, 2015.
Citton, Yves, Lire, interpréter, actualiser, Paris, Amsterdam, 2017 [2007].
Hartog, François : Régimes d’historicité. Présentisme et expérience du temps, Paris, Seuil, 2003.
Latour, Bruno : Nous n’avons jamais été modernes. Essai d’anthropologie symétrique, Paris, La Découverte, 1991.
Riboulet, Mathieu, Entre les deux il n’y a rien, Lagrasse, Verdier, 2015.
Ruffel, Lionel (dir.) : Qu’est-ce que le contemporain ?, Nantes, Cécile Defaut, 2010.

footer-script