Richard Dyer et le approches socioculturelles de la culture - Université Bordeaux Montaigne

Atelier de lecture

Richard Dyer et les approches socioculturelles de la culture

 

organisé par Gwénaëlle Le Gras et Jean-François Baillon

Intervenant·e·s : Jean-François Baillon, Fanny Beuré, Pierre Beylot, Camille Gendrault, Gwénaëlle Le Gras, Jules Sandeau, Geneviève Sellier

Horaires : 16h00-18h00      Lieu : MLR001

  • jeudi 17 janvier 2019
  • jeudi 31 janvier 2019
  • jeudi 14 février 2019
  • jeudi 7 mars 2019
  • jeudi 21 mars 2019 - séance annulée !
  • jeudi 4 avril 2019

A partir de l’œuvre de Richard Dyer à qui notre université remettra un honoris causa fin 2018, cet atelier de lecture se propose de préparer (ou prolonger selon le calendrier proposé par l’ED) cet événement en revisitant et interrogeant dans le texte l’œuvre multiple de cet auteur prolifique.

Historien et théoricien du cinéma né à Leeds en 1945, Richard Dyer, dont les premières publications remontent aux années 1970, a marqué de son empreinte de nombreux champs de recherche (représentations collectives et usages sociaux de la culture dans le champ des études de genre, de classe et de race.) qu’il a même parfois contribué à créer et qui intéressent plusieurs départements de notre université. Il a produit des ouvrages de référence dans le champ des white studies, des gay studies, des men studies, des star studies, sur l’Entertainment, le pastiche, les genres cinématographiques (analyse filmique de films emblématiques dans la collection de référence du British Film Institute ou ouvrage théorique sur le thriller européen) et sur les relations entre musique et cinéma entre autres ; c’est l’un des chercheurs les plus productifs et les plus novateurs dans les études cinématographiques. Ses travaux sont dédiés à l'histoire et à la représentation des minorités raciales, sexuelles ou de genre au cinéma et plus largement dans les médias. Il est une référence pour toutes les disciplines traversées par les approches culturelles (cultural studies, gender studies, post-colonial studies, queer studies, star studies), nombreuses dans notre université – par exemple les masters d’études anglophones, d’études cinématographiques d’études culturelles, genre, EPI.
Il est considéré comme l’un des chercheurs pionniers sur l’histoire de l’homosexualité et de ses représentations. Son travail combine une attention à l’esthétique du divertissement avec une préoccupation pour les représentations sociales.

L’objectif de cet atelier sera d’ouvrir un espace de recherche et de réflexion collectives autour d’ouvrages et d’écrits théoriques de Richard Dyer, devenus des ouvrages de références pour certains sur le plan international.

L’atelier sera ouvert à tou.te.s : spécialistes et non spécialistes, étudiant.e.s (particulièrement des masters précités),  doctorant.e.s, enseignant.e.s, chercheu.r.e.s. Il s’agira ainsi d’examiner ses textes, d’en proposer des hypothèses de lecture et d’en penser les implications théoriques et pratiques.


Organisé sur 6 séances (1h30 ou 2h selon le nombre d’intervenant·e·s), l’atelier de lecture traitera de 6 aspects différents et complémentaires des travaux de Richard Dyer.

1. Les star studies autour de Stars, London, British Film Institute, 1998 (1979) et Heavenly bodies : film stars and society, New York, St. Martin’s Press, 1986
2. L’entertainment autour de Only entertainment, New York, Routledge, 2002 (1992)
3. Les white studies et postcolonial studies autour de White, London New York, Routledge, 1997
4. Gays et Men studies autour de Now you see it: studies on lesbian and gay film, London New York, Routledge, 1990; The matter of images: essays on representations, London New York, Routledge, 1993); The culture of queers, London New York, Routledge, 2002
5. Pastiche. New York: Routledge (2007).
6. Le cinéma italien autour de Nino Rota, Music, Film and Feeling, Palgrave Macmillan, 2010.

footer-script