Art Science & Magie : Sorcières #1, reconquête écoféministe - Université Bordeaux Montaigne

Art Science & Magie : Sorcières #1, reconquête écoféministe

organisé par Pierre-Antoine Irasque

Présentation :

De la chasse aux sorcières qui dura près de 300 ans, martelée notamment par le « Malleus Maleficarum» (Le marteau des sorcières) publié au XVème siècle, au « Dreaming the Dark : Magic, Sex, and Politics » de Starhawk (1982), en passant par « La sorcière » de Jules Michelet (1862), et plus récemment avec le dernier ouvrage de Mona Chollet «Sorcières. La puissance invaincue des femmes » (2019), nous pouvons suivre les formes et les représentations successives de cette prétendue sorcière, entre diabolisation, romantisation et militantisme. Figure réappropriée, popularisée et politisée par la seconde vague féministe des années 70, les sorcières aujourd’hui fédèrent autour d’elles une alliance des forces et des causes culturelles, sociales, sexuelles, écologiques et spirituelles. Cette mouvance écoféministe propose ainsi de nouveaux rituels et manifestations tout en restaurant les cercles de sorcièr-e-s contre le patriarcat, le capitalisme et la mondialisation, permettant d’amorcer une vision altermondialiste à l’aurore de cette prise de conscience environnementale et relationnelle qui s’appuie depuis ces derniers mois, un care…
Hier des sorcières, aujourd’hui ce sont leurs sœurs qui meurent par milliers, témoins éternels des féminicides perpétués partout dans le monde.

Sensibles aux enjeux esthétiques, historiques, philosophiques, politiques, sociologiques, psychologiques, anthropologiques et scientifiques, ces ateliers élaborés autour de la figure de la sorcière se veulent interdisciplinaires. Questionner ce sujet pourtant déconsidéré et ostracisé, en multipliant les points de vue, permettra d’éclaircir les modalités et les enjeux de cette figure ainsi que de ses pratiques au sein de cette mutation des sciences humaines et sociales et face à une crise écologique dont Guattari avait prédit les tenants et les aboutissants en proposant une écosophie du monde.

Horaires : 17h - 19h
Lieu : MLR001

mercredi 20 novembre 2019 - Magie, chamanisme, sorcellerie et enchantement de l’art

Intervenant : Bernard Lafargue

Nombre d’expositions de ces dernières années, de Magiciens de la terre (Beaubourg/Villette, Jean-Hubert Martin, 1989) à Sorciers, chamanes et performers : Les maîtres du désordre (Quai Branly, Jean de Loisy, 2012) en passant par L’artiste est-il un chamane (Narbonne, L’aspirateur, 2015), ont mis en avant les liens de parenté qui unissent l’artiste, le sorcier et le chaman. Et de Beuys à Azé Kokovivina en passant par Annette Messager, Giuseppe Penone ou Léa Le Bricomte, nombre d’artistes en effet ont tenté de réparer le monde par toutes sortes de performances ou dispositifs incantatoires et propitiatoires. Quelles sont les raisons et les effets de ces nouvelles formes de liaisons qui ont remplacé celles que l’art entretenait avec le politique, le religieux ou le philosophe ?

Bernard Lafargue est professeur d’esthétique (art-design) à l’Université Bordeaux-Montaigne, où il dirige l’axe 4 : Art, scénographie, design : figures de l’urbanité du Mica (EA4426). Auteur de nombreux essais et articles consacrés à l’art contemporain, il est le rédacteur en chef de Figures de l’art. Dernier numéro paru, Le savoir-rire de l’art, Figures de l’art, XXXVII, éd. Puppa, Novembre 2019.

mercredi 18 décembre 2019 - Sorcières littéraires et sorcières filmiques, une approche de la paranormalité ?

Intervenant : Emmanuel Plasseraud

Le personnage de la sorcière possède une longue histoire dans les domaines artistiques. Nous nous concentrerons sur certaines de ses incarnations dans la littérature, et surtout au cinéma, pour interroger ses représentations à partir d'un questionnement sur la façon dont elles permettent de mettre en exergue la question du surnaturel et du paranormal. La dimension politique, y compris en termes de représentation des genres sexuels, sera prise en compte à partir de cette perspective. Les exemples seront pris, en littérature, chez Shakespeare, Michelet, Meyrinck, Boulgakov, et au cinéma chez Christensen, Clair, Klimov, Mercier, etc.

mercredi 22 janvier 2020 - Sorcières : textes théoriques et enjeux contemporains

Intervenante : Elara Bertho

Texte 1    Texte 2     Texte3     Texte 4     Texte 5

Cette séance de lecture aura pour but d’explorer des classiques de la littérature scientifique consacrée aux sorcières ainsi que des textes militants qui s’emparent de cette figure. Un parcours d’extraits sera proposé afin de mieux comprendre l’actualité de la sorcière aujourd’hui, les questions politiques, féministes et écoféministes qu’elle pose. La séance est ouverte à tout.e.s et reposera sur le dialogue et le commentaire raisonné des textes :
- Chollet Mona, Sorcières. La puissance invaincue des femmes, Paris, Zones, 2018.
- Federici Silvia, Caliban et la sorcière : femmes, corps et accumulation primitive, Genève, Entremonde, 2017.
- Ginzburg Carlo, Le Sabbat des sorcières, trad. Aymard Monique, Bibliothèque des histoires, Paris, Gallimard, 1992.
- Hache Emilie, Reclaim. recueil de textes écoféministes : anthologie, Paris, Cambourakis, 2016.
- Starhawk, Rêver l’obscur : femmes, magie et politique, Paris, Cambourakis, 2015.

mercredi 26 février 2020 - De la sorcière à l'écoféminisme: enjeux politiques contemporains pour le féminisme

Attention - séance déplacée au 18 mars !

Intervenante: Viviane Albenga

La sorcière est une figure du savoir et du pouvoir médical des femmes, savoir et pouvoir que le mouvement féministe a souhaité se réapproprier en même temps qu’il s’agissait pour les femmes de se réapproprier leur propre corps. Cet enjeu touche également à l'écologie et au « féminisme de la subsistance » (Pruvost, 2019), à savoir au travail de subsistance et à la soutenabilité du système économique et écologique, porté aussi bien par Silvia Federici que par des écoféministes comme Starhawk et Maria Mies. Reprenant des auteures vues dans la séance précédente, la quatrième séance sur « Politique et écologie » vise ainsi à mieux connaître et discuter les principes et pratiques écoféministes à partir d’une approche sociologique fondée sur des enquêtes de terrain.
Nous proposerons à la lecture le dossier du numéro « Pratiques écoféministes » de la revue Travail, genre et sociétés (42/2019) : https://www.cairn.info/revue-travail-genre-et-societes-2019-2.htm, ainsi qu’un texte théorique de Catherine Larrère (2012) qui a été l’un des premiers en France à présenter l’écoféminisme : https://journals.openedition.org/traces/5454.

footer-script