Les Rencards du Savoir - Université Bordeaux Montaigne

Recherche

Les Rencards du Savoir

Plusieurs hommes et femmes préhistoriques ©2019 Philippe Plailly, Elisabeth Daynes - LookatSciences

Suite à l'annonce du reconfinement, certains événements auront lieu en ligne.

Du 8 octobre 2020 au 1er juin 2021, les chercheurs de l’Université Bordeaux Montaigne participent aux Rencards du Savoir. Cette programmation grand public de cafés et ciné-débats, organisée par l'Université de Bordeaux est gratuite et ouverte à tous. Ces rencontres aborderont des thématiques très diverses autour des relations sciences / société en lien avec des sujets d’actualité. Une invitation à la réflexion et au débat, l’occasion de découvrir la recherche, sous toutes ses formes, en dehors des laboratoires et des universités.

La modération de ces événements est proposée par Yoann FRONTOUT, journaliste scientifique et ancien étudiant du Master Médiation des sciences à l'Université Bordeaux Montaigne.

Soirée d’ouverture

  • Science-fiction et technologies : pouvons-nous encore rêver ?

    8 octobre à 18h30
     / CINÉ-DÉBAT : Film de 52min suivi de 1h00 de débat / Cinéma UGC - Talence
    La « dystopie » occupe depuis quelques décennies une place prépondérante dans nos lectures et sur nos écrans. Faut-il y voir la traduction d’une « technophobie » grandissante ? Loin d’être aussi simples, nos rapports avec les technologies flirtent tant avec la recherche du confort, la croyance en une innovation salvatrice qu’une certaine dépendance et la crainte de mésusages. Qu’en penser ? Quel futur concevoir ? La science-fiction peut-elle nous y aider ?
    Nicolas ROUSSEL, chercheur en informatique, directeur du centre de recherche Inria Bordeaux Sud-Ouest.
    Natacha VAS-DEYRES, agrégée de lettres, spécialiste en science-fiction, enseignante-chercheuse à l’Université Bordeaux Montaigne.

Écouter ou réécouter le débat.

  • Quel avenir écologique dans les territoires ultra-marins ?

    Suite à l'annonce du reconfinement, cette conférence aura lieu en ligne,plus d'informations

    12 novembre à 18h00 / CAFÉ-DÉBAT / Musée d’Aquitaine
    Préserver les écosystèmes et la biodiversité qu’ils renferment est, à première vue, une mission qui dépasse la notion de frontière et d’État. Cependant, si les territoires ultra-marins français sont particulièrement exposés à la crise écologique, les réponses à y apporter ne peuvent ainsi se résumer à transposer ce qui est fait en métropole. De fait, comment penser et construire alors une écologie véritablement décoloniale, prenant toute la mesure des inégalités héritées de plusieurs siècles d’exploitation de la nature et de l’Homme ?
    Bruno BOUET, chercheur en sociologie, INRAE Bordeaux
    Christine CHIVALLON, anthropologue, géographe au CNRS laboratoire Passages, Université Bordeaux Montaigne et université de Bordeaux
    Annick JUBENOT, ingénieure en développement local, directrice de l’association Lasotè (Martinique, Fonds Saint Denis)Conflits sociaux : formes, expressions… résolutions ?

Écouter ou réécouter le débat.

Consommer plus responsable, est-ce vraiment possible ?

10 décembre à 18h30
/ CAFÉ-DÉBAT / en ligne
Production locale et éco-conception, circuits courts, occasion, récup’ et recyclage : nos façons de consommer et, par conséquent, de produire, tendent à se métamorphoser. Les motivations derrière ces évolutions sont multiples. À la prise en compte d’enjeux éthiques et environnementaux s’ajoutent des aspects sociaux, sanitaires, psychologiques et économiques tout aussi importants. Comment peut-on alors interpréter le développement de ces pratiques, que nous disent-elles sur notre société ? Sont-elles, d’ailleurs, vraiment nouvelles ? Pleines de promesses, leurs impacts sur notre monde, comme leurs limites, doivent également être interrogés. Les économies dites durables, circulaires, collaboratives, solidaires sont-elles vertueuses en théorie comme en pratique ? Et s’érigent-elles contre la consommation de masse ou ne viennent-elles que l’accompagner ?
Nathalie CORADE, enseignante-chercheuse en économie, Bordeaux Sciences Agro, INRAE.
Sandrine GOMBERT-COURVOISIER, enseignante-chercheuse responsable du Master Écologie Humaine.
Julien AUZAREL, directeur d’Envie Gironde.

  • Conflits sociaux : formes, expressions… résolutions

    17 décembre à 18h30 / CAFÉ-DÉBAT / Halle des Douves
    Que les enjeux soient matériels ou symboliques, notre démocratie est émaillée de conflits sociaux. Leur rôle essentiel dans la venue, ou non, de changements sociaux, ne fait pas de doute. Mais… à quel prix ? Dialogues de sourds, escalade de la violence, sentiments de droits bafoués des deux côtés : la façon dont ces conflits se résolvent ces dernières années – ou s’essoufflent – a de quoi interroger. La manière même dont les mouvements sociaux s’organisent aujourd’hui et expriment leurs revendications semble poser problème. Qu’est-ce qui explique cela ? Comment pourrait-on améliorer compréhension et communication entre les différentes entités ?
    Camille BEDOCK, chercheuse en sociologie au Centre Émile-Durkheim, CNRS, Sciences Po, université de Bordeaux
    Nicolas NOUHAUD, doctorant en art, laboratoire MICA, Université Bordeaux Montaigne
    Nicolas PATIN, historien, Université Bordeaux Montaigne
    Informations
  • Le sommeil, un mécanisme à toute épreuve ?

    15 mars à 18h30
    / CAFÉ-DÉBAT / Librairie Georges - Talence
    La question vient et revient sans cesse : comment bien dormir ? S’il n’existe peut-être pas de formule magique universelle pour régler nos nuits comme du papier à musique, celles-ci recèlent bien d’autres aspects à explorer. De leurs mécanismes biologiques, du tic-tac de notre horloge interne à leur lien étroit avec notre hygiène de vie, en passant par les troubles multiples qui peuvent les ponctuer - insomnies, hypersomnies, terreurs nocturnes, apnées du sommeil… - De fait, de nombreuses disciplines sont nécessaires pour faire la lumière sur ce passe-temps nocturne qui accapare, tout de même, bien un tiers de notre vie.
    Violaine GIACOMOTTO-CHARRA, professeure de littérature et épistémologue, Université Bordeaux Montaigne
    Stéphanie ROGIER, psychiatre pour enfants, clinique du sommeil, CHU de Bordeaux
    Jacques TAILLARD, ingénieur de recherche au CNRS, spécialiste des rythmes biologiques, laboratoire SANPSY, université de Bordeaux
    Informations
  • Ville et nature, un équilibre à repenser

    6 mai à 18h30
    / CAFÉ-DÉBAT / Maison Écocitoyenne - Bordeaux
    La ville de demain sera plus verte ? C’est en tout cas la politique affichée par nos métropoles et la volonté de nombreux citadins. Selon une étude du NewCorp Conseil de 2018, 92 % des Français estiment qu’il « n’y a pas assez de nature en ville.” Rien de surprenant, mais qu’entend- t-on par-là ? Est-ce la nécessité de créer de nouveaux parcs, de favoriser la biodiversité urbaine, de développer des mini-fermes ou de bâtir des murs végétalisés ? Vraies prises de conscience ou fruits d’un greenwashing trompeur, les initiatives sont nombreuses, mais leur portée environnementale, très inégale.
    Catherine ANDRÉ,  professeur de biologie et responsable du master urbanisme, Université Bordeaux Montaigne
    Mayté BANZO, professeure de géographie, laboratoire Passages, Université Bordeaux Montaigne, CNRS, UPPA, université de Bordeaux
    Charles DE GODOY LESKI, doctorant en sociologie politique, INRAE/LabEx COTE
    Gérard THOMAS, urbaniste, chargé de mission à la ville de Floirac et doctorant au laboratoire Passages, Université Bordeaux Montaigne, CNRS, UPPA, université de Bordeaux
    Informations
  • Homo sapiens : (r)évolution cognitive ?

    1er juin 18h00
    / CAFÉ-DÉBAT / Musée d’Aquitaine
    Un singe qui se redresse, prend des traits humains, grandit peu à peu, s’arme d’une pierre puis d’une lance… Cette présentation de la lignée humaine, façon file indienne, nous la connaissons tous. Pourtant, l’histoire évolutive de nos cousins préhistoriques n’a rien de linéaire, au contraire ! Buissonnante, elle tisse des chemins qui se croisent et s’entrecroisent, comme en témoigne récemment la découverte d’Homo luzonensis. De quelle façon alors se sont développées nos capacités cognitives, et quels artefacts en témoignent ? Est-ce les espèces les plus intelligentes qui ont su tirer leur épingle du jeu, tel Homo Sapiens face à l’homme de Néandertal ? Entre évolution progressive, sélection et révolution cognitive, l’intelligence «primitive» interroge !
    Étienne BIMBENET, philosophe, Université Bordeaux Montaigne
    Jacques JAUBERT, préhistorien, archéologue, Laboratoire PACEA, CNRS, université de Bordeaux
    Clément ZANOLLI, paléoanthropologue, Laboratoire PACEA, CNRS, université de Bordeaux
    Informations

footer-script