Témoignages de bénéficiaires - Université Bordeaux Montaigne

International

Programme Erasmus + : ils sont revenus... et nous racontent !

Témoignage de Chloé (partie à Dublin)

Témoignages

Partir pour étudier, se former en entreprise, se confronter aux langues étrangères, rencontrer et échanger avec d’autres citoyens européens... ces expériences sont toujours enrichissants dans le parcours d'un.e étudiant.e.

Cependant, la préparation au départ peut devenir un moment inquiétant, où le doute est permis. Il est alors important de chercher conseil auprès de ses pairs, particulièrement de ceux qui ont déjà vécu l’expérience d’un séjour d’études à l’étranger.

Voici quelques témoignages d’étudiants partis les années précédentes :

Julie, partie à Bucarest en 2019-20 :

"Le programme Erasmus permet tout d'abord de découvrir un nouveau mode de vie, éloigné des standards d'Europe occidentale pour ma part. J'ai pu découvrir une toute autre culture mais aussi un tout autre fonctionnement entre élèves et profs (pas d'interactions possible sur des plateformes mises en place par la fac). Il permet aussi d'acquérir plus d'indépendance. Les bourses aident beaucoup et contrairement aux idées reçues, effectuer une mobilité ne nous ruine pas plus que d'étudier dans une ville différente de celles que nos parents en France (pour ma part du moins). Il est également possible de se trouver des petits jobs à l'étranger! Enfin, ce programme permet de rencontrer une multitude de personnes (camarades locaux et étrangers, colocs, mais aussi commerçants...), et il est impossible de ne rencontrer personne! Grâce aux associations Erasmus, tout est mis en place pour que l'on rencontre des gens. Je pense que vivre dans une coloc facilite encore plus les rencontres et permet de découvrir d'autres personnes que des étudiants Erasmus. Enfin, ce programme permet de voyager énormément et nous laisse le temps de nous imprégner de la culture du pays au contact de la population locale. S’immerger dans un pays est, je pense, la forme la plus authentique afin d'appréhender ses coutumes et aspirations.
Un conseil :  Fonce ! Ce n'est que du positif : des nouvelles rencontres et un/des nouveaux pays et cultures à découvrir!"

Chloé, partie à Dublin en 2018-19 :

Paul, parti à Malaga en 2019-20 :

"Je garde un souvenir fort de mon Erasmus. Quelque chose dont je me souviendrai encore et encore dans les années qui suivent. C'était magique de pouvoir rencontrer des jeunes comme moi qui venait des quatre coins du monde. On se rend compte qu'on est tous pareil, qu'importe le pays et la culture d'où l'on vient, que l'on peut partager les mêmes envies et les mêmes peurs. On comprend aussi que le monde fonctionne différemment d'un coin du globe à l'autre. C'est une ouverture sur le monde qui nous fait du bien et nous fait grandir.
J'ai vécu de très belles expériences. Un soir, je me suis retrouvé à l'appartement de brésiliens pour fêter l'anniversaire d'une brésilienne. J'y ai rencontré des polonais, des français, des allemands et coréens. Et nous avons passé une superbe soirée sur cette terrasse en plein centre-ville. C'est ce genre de moment qui ne peut arriver qu'en Erasmus. Une aprèm, je suis parti faire de la randonnée sous un puissant soleil andalousien avec des amis allemandes et italiens. Du haut du mont, avec notre pique-nique sous la main, on levait les yeux et voyait les côtes africaines. Encore un souvenir fort.
Ce voyage à l'étranger m'a aussi permis de mieux comprendre dans lequel je vis. Par les nombreuses conversations avec mes amis de Erasmus provenant de différents pays -autre que la France-, je me suis rendu compte de l'image que la France renvoyait à l'étranger.
Ce voyage m'a aussi permis d'avoir des conversations fascinantes avec des personnes provenant d'une culture différente, d'une éducation différente, bercées dans des valeurs peu ou très différentes des miennes. Cela m'a permis de mieux comprendre certains sujets, notamment sur l'immigration par exemple, grâce aux différents points de vus dont je disposais.
Je suis réellement reconnaissant de ce programme mis en place par l'Union Européenne (si je ne me trompe pas) car c'est une bonne initiative, une bonne idée. Tisser des liens en Europe et au-delà est important et beau. Il faut s'ouvrir à l'autre, à l'étranger, à celui qu'on ne connaît pas et je crois qu'Erasmus va dans ce sens."

Delphine, partie à Leeds en 2018-19 :

Manon, partie à Séville en 2019-20 :

"J’ai eu un très mauvais départ quand je suis arrivée. Le manque d’organisation et d’orientation ont fait que j’ai perdu un mois de cours et donc mon intégration était difficile, je n’avais pas le moral et je prenais un goût amer de la ville.
Mais avec le soutien de mes proches et la persuasion, j’ai fini par obtenir mes cours et mon aventure a enfin commencé ! Depuis ce jour tout a été différent, j’ai rencontré des personnes en or, des amis dont je suis plus proche que mes amis d’origine, l’apprentissage de la langue espagnole s’est développé à une vitesse incroyable car tous les jours je me couchais avec quelque chose de nouveau en tête.
J’ai vécu la meilleure année de ma vie, et ça malgré la covid 19, malgré mon départ très difficile. Car tout ce qui m’attendait à côté était tellement intense et enrichissant qu’aujourd’hui encore je me dis que ça valait la peine de vivre tout ça.
Je suis même tombée amoureuse de la ville de Séville et je pense m’y installer à la fin de mes études pour y vivre, et en attendant, rendre visite à mes amis qui sont comme une famille à chaques vacances.
Cette expérience m’a ouvert l’esprit. Je vois les choses différemment  aujourd’hui, je ne pense plus comme une française mais comme une « frañol » et j’en suis fière.
Merci à ce programme qui permet de vivre une expérience aussi forte en connaissances qu’en émotions. Je n’oublierai jamais cette année."

footer-script