Mario Vargas Llosa - Université Bordeaux Montaigne

Expos virtuelles

Visitez :

Interviews et articles

Mario Vargas Llosa à Bordeaux 3

Du 12 au 14 novembre 2009 l’université reçoit la visite de cet illustre auteur péruvien et lui rend hommage à travers un colloque international et une cérémonie de remise du titre de Docteur Honoris Causa. Mario Vargas Llosa sera reçu par la ville de Bordeaux ; des manifestations culturelles et artistiques seront organisées en son honneur et autour de ses œuvres. A l’origine de sa venue à Bordeaux 3, Elvire Gomez Vidal, professeur à l’Institut d’études ibériques et ibéro-américaines de l’université.

Comment est né le projet d’un colloque en hommage et en présence de l’auteur ?

Poursuivant une fascination de jeunesse pour les romans de Mario Vargas Llosa (notamment La maison verte et Conversation  à  La Cathédrale) qui s’est ensuite étendue à toute son œuvre, je lui ai consacré ma thèse  intitulée De l’ordre du récit au roman secret de la fiction, puis j’ai continué à m’intéresser à ses écrits dans mes activités de chercheuse. En 1997,  j’ai fait parvenir cette thèse à Mario Vargas Llosa à travers sa maison d’édition et il a eu un geste d’une exquise courtoisie chez un écrivain si célèbre et si sollicité: il a téléphoné chez moi pour me remercier de ce travail. C’est mon fils, très jeune alors, qui a reçu cet appel et il n’a jamais oublié la voix disant : « ici, Mario Vargas Llosa… ». Je ne l’ai rencontré que très brièvement au Mexique à Monterrey en 2007 à l’occasion d’une Foire internationale du Livre assortie d’un colloque et à Bordeaux en 2006 où il était venu faire une conférence éclair à l’initiative de l’Institut Cervantès mais nous avions engagé une correspondance et lorsque je lui ai demandé s’il accepterait de venir à Bordeaux où je caressais l’idée d’organiser un colloque sur son œuvre, il a immédiatement répondu par l’affirmative. Sa présence étant si décisive, si précieuse,  je n’ai en quelque sorte plus eu le choix ! rires ! 

Quels sont les événements organisés en son honneur ?

Tout d’abord, le Colloque lui-même où diverses facettes de son œuvre seront considérées par des chercheurs internationaux de haut niveau, spécialistes de Vargas Llosa ou américanistes: ses romans bien sûr, célèbres dans le monde entier, et pour le plaisir j’en citerais quelques-uns comme La ville et les chiens, L’éloge de la marâtre, La guerre de la fin du monde, Pantaleón et les visiteuses, La tante Julia et le scribouillard,  Les cahiers de don Rigoberto, Qui a tué Palomino Molero ?, Lituma dans les Andes,  Le paradis, un peu plus loin, Tours et détours de la vilaine fille, j’arrête là !!! C’est que son œuvre est d’une incroyable fécondité et elle a la particularité de faire coexister une veine d’une sombre beauté (comme Conversation à La Cathédrale ou La guerre de la fin du monde par exemple) à une veine comique (comme  La tante Julia et le scribouillard) voire burlesque (comme Pantaleón et les visiteuses). Ses romans donc, mais également son œuvre dramatique qui ne comporte pas moins d’une dizaine de pièces de théâtre (comme La señorita de Tacna ou La Chunga), mais encore son œuvre critique d’une finesse et d’une générosité remarquables (comme Histoire d’un déicide consacré à l’analyse de l’œuvre de Gabriel García Marquez dont le roman Cent ans de solitude, ou Lettres à un jeune romancier, ou encore Voyage dans la fiction  consacré à celle des œuvres de Juan Carlos Onetti). Une table ronde est prévue à l’Amphi 700 le 13 novembre juste avant la cérémonie de remise du titre de Doctor honoris causa, une autre à l’Athénée de Bordeaux le samedi 14 dans l’après-midi. Nous craignons la cohue !!!

Vargas Llosa Mais nous ne nous en tiendrons pas là puisque le Comité d’organisation du Colloque organise, sous l’impulsion de Catherine Gonzalez du CADIST et du Service culturel de notre université, une exposition de peinture et de sculpture intitulée Glyphes, pigments, matière et traces : confluences esthétiques autour de l'œuvre de Vargas Llosa, qui rassemblera des artistes bordelais et qui se tiendra du 5 au 20 novembre dans le Grand hall de l’université de Bordeaux 3. Un groupe bordelais franco-latino « Andrès et Un chien girafe », dont le parolier est un admirateur de l’œuvre de l’écrivain donnera deux concerts en lien avec les textes de Vargas Llosa le 12 et le 13 novembre également dans le Grand hall. La troupe Le théâtre des Tafurs fera une lecture théâtralisée de passages de son œuvre le 13 et le 14 novembre au soir au Musée d’Aquitaine. La librairie Mollat consacrera cette semaine-là une vitrine à son œuvre. L’Institut Cervantès a programmé plusieurs films adaptés de romans de l’écrivain.

Propos recueillis par le service communication auprès d’Elvire Gomez-Vidal

<p>Mario Vargas Llosa re&ccedil;oit le titre de Docteur Honoris Causa</p>

Si cette vidéo ne s'affiche pas, visionnez la vidéo sur la WebTv

footer-script