Mário Soares - Université Bordeaux Montaigne

Expos virtuelles

Visitez :

Mário Soares

1er décembre 2010

Diaporama de la cérémonie de remise des insignes de docteur Honoris Causa à Mário Soares, ancien président de la République Portugaise.

<p>C&eacute;r&eacute;monie Honoris Causa de Mario Soares &agrave; Bordeaux 3</p>

Entretien avec Ana Maria Binet

À l’initiative de la venue à l'université de Mário Saores.

Nommée à l’Université de Bordeaux 3 en 1996, elle est professeur de littérature portugaise contemporaine et d’histoire des idées, responsable de la Section d’Études Lusophones, directrice de l’Équipe d’Accueil L.A.P.R.I.L., du Groupe de Recherches lusophones G.I.R.L.U.F.I., et membre élu du Conseil Scientifique.

Pourquoi Mário Soares à Bordeaux 3 ?

Mário Soares est une personnalité phare de l’Histoire du XX° siècle, non seulement au Portugal, où il a incarné la résistance à la dictature salazariste, et été deux fois Président de la République, mais aussi en Europe et dans le Monde, car il a été Député au Parlement européen, tout en ayant  mené une lutte sans relâche pour la défense des Droits de l’Homme. Il m’a semblé que ce  serait un honneur pour notre Université de lui rendre l’hommage d’un doctorat « honoris causa », et qu’il serait intéressant pour nos étudiants de s’associer à cet hommage à un  homme dont la vie est paradigmatique de l’importance de ne pas accepter l’inacceptable, de lutter pour ses idées, tout en  restant un humaniste dans l’âme.

Que retenez-vous de sa venue à l’université ?

Je crois que sa personnalité, sa simplicité, sa gentillesse, ont conquis les personnes présentes le mercredi 1er décembre, lesquelles, pour la plupart, le connaissaient déjà de par son rôle politique, l’avaient déjà vu à la télévision et dans les journaux. Il faut dire également que Mário Soares a vécu en exil en France, ce qui l’a rendu particulièrement proche des Français. En ce qui concerne la communauté portugaise en France, très présente lors de la cérémonie de l’« honoris causa », elle a toujours  été très sensible à la personnalité chaleureuse, profondément humaine, de Mário Soares.

Savez-vous ce que lui a retenu de cette cérémonie ?  

Je pense qu’il a été très touché par la sincérité de notre hommage, l’enthousiasme et la sympathie de la réaction du public, les efforts que nous avons tous faits pour qu’il se sente bien parmi nous. Je crois qu’il garde un très bon souvenir de l’accueil de cette université de Bordeaux 3 où la langue et la culture portugaises sont présentes depuis bien longtemps, il me l’a en tout cas affirmé plusieurs fois ces dernières semaines.    

Propos recueillis par le service communication
Décembre 2010

footer-script