Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne

Maison de l'archéologie

02 - Maison de l'Archéologie

D’une superficie de 3 490 m², la Maison de l'archéologie abrite deux unités de recherche :

  • L’Institut Ausonius (UMR 5607 CNRS/UB3)
  • Le CRP2A (Centre de Recherche en Physique Appliquée à l’Archéologie) qui fait partie de l’UMR multi-site IRAMAT (Institut de Recherche sur les Archéomatériaux, UMR 5060 CNRS/UB3).

Ces deux unités, associées au laboratoire PACEA implanté à Bordeaux 1 (UMR 5199CNRS/UB1/MCC), collaborent étroitement au sein d’un dispositif d’excellence entièrement dédié à l’archéologie, le Labex Sciences Archéologiques de Bordeaux (LaScArBx), dont la gestion est basée dans les locaux de la Maison de l’archéologie.

Une immersion au cœur des sciences de l'Antiquité et du Moyen Âge

Le grand hall d'accueil et la salle de conférence (99 places) sont communs aux deux unités. L'Institut Ausonius, qui regroupe plus d'une centaine de personnes dispose de plusieurs salles de séminaire et de réunion et ses locaux abritent les services et les cellules techniques nécessaires au fonctionnement d'un laboratoire spécialisé dans la recherche archéologique et les sciences de l'Antiquité et du Moyen Âge.

Avec un fonds de 50 000 volumes et 700 périodiques, la Bibliothèque Robert Étienne attire des chercheurs de toute l'Europe et au-delà. Ausonius Éditions, avec un catalogue de plus de 200 titres parus depuis près de 20 ans et la publication de la revue Aquitania, occupe une place de premier plan dans le domaine de l’édition historique et archéologique en France.

Une approche physico-chimique du patrimoine culturel

Dans la partie occidentale du bâtiment, les locaux de l’IRAMAT-CRP2A accueillent en permanence environ une cinquantaine de personnes, permanents et contractuels, doctorants, étudiants stagiaires. L’organisation de l’équipe est celle d’un laboratoire d’archéométrie : elle dispose en propre d’équipements lourds et très spécifiques associés à des aires de préparation des matériaux.

Il s’agit en effet d’étudier les matériaux archéologiques pour retrouver la provenance des matières premières et les techniques de fabrication, évaluer les altérations, déterminer les datations, afin de mieux connaitre les peuplements humains, l’histoire de l’art, des techniques et des matériaux.

Le laboratoire est ainsi reconnu internationalement pour ses spécialités de pointe (datation par luminescence, analyse des archéomatériaux par des méthodes physico-chimiques) et par sa vocation interdisciplinaire, associant dans les mêmes locaux des compétences issues des sciences des matériaux et des sciences humaines. Une salle de cours, la salle archéométrie, accueille, entre autres, les étudiants du Master Matériaux du Patrimoine et Archéométrie.

footer-script