ERASMUS+, un programme ambitieux - Université Bordeaux Montaigne

Un programme ambitieux

Logo nouveau programe officiel

Le programme Erasmus + pour l'enseignement supérieur contribue à la réalisation d'un espace européen de l'enseignement supérieur en poursuivant plusieurs objectifs dont :

  • l'amélioration de la qualité et le renforcement de la dimension européenne de l'enseignement supérieur ;
  • l'accroissement de la mobilité des étudiants, des enseignants et du personnel universitaire ;
  • le renforcement de la coopération multilatérale ;
  • la transparence et la reconnaissance des qualifications acquises ;
  • l'internationalisation des établissements supérieurs européens.

Le programme favorise les actions de mobilité en Europe et à l'international pour les étudiants (périodes d'études ou de stage), le personnel enseignant, ainsi que l'ensemble des personnels des établissements d'enseignement supérieur.

L’Université Bordeaux Montaigne participe activement à ce programme et s'engage à mettre en œuvre les dispositions contenues dans la Charte Erasmus + qui lui a été accordée par la Commission européenne pour la période 2014/2020, et dans sa Déclaration en matière de stratégie Erasmus +. L'Université Bordeaux Montaigne se positionne pour répondre aux appels à candidatures concernant les actions de coopération par le biais des partenariats stratégiques, des alliances de la connaissance ou des projets de renforcement des capacités, des masters conjoints et de la mobilité internationale de crédits.

 

Les principes de la Charte 2014/2020

 

L'Université Bordeaux Montaigne, forte de l'expérience acquise dans le domaine des échanges et mobilités tout au long des deux précédents programmes Erasmus, est en capacité de respecter les engagements préconisés par la Commission européenne :

  • La qualité des accords interinstitutionnels est le reflet de la stratégie d'internationalisation de l'établissement telle que décrite dans la candidature pour l'obtention de la Charte Erasmus+

    Le maintien ou la création d'accords bilatéraux a plusieurs effets positifs, à savoir : une offre pédagogique enrichie et mieux structurée, à dimension professionnalisante ; de nouveaux modes d’enseignement ou de validation des acquis (alternance, e-formation) adaptés à l’évolution de la société ; l'augmentation des mobilités étudiantes et des personnels ; l'ouverture sur des formations internationales diversifiant les parcours d’études et de recherche ; l'adossement aux laboratoires pour l'adéquation enseignement-recherche ; la mutualisation des savoirs et des pratiques pédagogiques.
    La consultation en ligne des destinations Europe et hors Europe permet de rechercher  une possibilité de mobilité et le porteur de l'accord.

  • Les critères de sélection et modalités d'accès

    Ils sont de la responsabilité des enseignants porteurs des accords de partenariat pour la mobilité d'échange, conformément à la réglementation en vigueur au sein de l'établissement. Les étudiants en sont informés lors des réunions préparatoires à la candidature pour une mobilité, ainsi qu'au cours des réunions des composantes ou de la Direction des relations internationales. Dans un souci d'équité, les critères de sélection sont mis en avant dans le cadre de chaque appel à candidatures : motivation, assiduité académique, connaissances linguistiques, participation préalable à la mobilité Erasmus +, etc.

  • La reconnaissance des mobilités

    L'établissement assure la reconnaissance du système des crédits depuis sa mise en place officielle en 2005.
    Le transfert des crédits dans le cadre d’une mobilité internationale s’organise sur le modèle d’Erasmus :

    • toute mobilité académique se construit à partir d’un contrat d’études recensant les cours suivis dans l'établissement d'accueil et le nombre de crédits correspondant,
    • tout(e) contrat pédagogique/convention de stage accepté(e) par le responsable pédagogique de destination ouvre la possibilité de validation de la période académique passée à l'étranger.

    Au retour, la validation de la mobilité s'opère en fonction des résultats obtenus par l'étudiant. Le tableau européen de référence est utilisé par les enseignants pour la conversion. L'UE est créditée d'une note et des ECTS prévus dans la maquette d'habilitation des diplômes.

  • Le supplément au diplôme

    Le supplément au diplôme est un document standardisé au niveau européen et élaboré par l'UNESCO, le Conseil de l'Europe et la Commission européenne. C'est un document joint à un diplôme d'études supérieures qui vise à améliorer la transparence et la lisibilité internationale des informations fournies, et à faciliter la reconnaissance académique et professionnelle des qualifications. La description précise du cursus universitaire et les compétences acquises pendant la période d'études permettent à l'étudiant d'accéder plus facilement aux offres d'emploi, à la poursuite d'études à l'étranger ou à la mobilité en France. Le supplément au diplôme améliore la capacité d'insertion professionnelle et favorise la mobilité des usagers en quête d'une juste reconnaissance de leurs qualifications.

  • Le taux des aides à la mobilité liées au contrat financier annuel consenti à l'établissement

    Les taux sont indiqués dans les pages relatives aux aides à la mobilité sortante étudiante, enseignante ou administrative.
    L'ensemble des aides à la mobilité (ERASMUS+, Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine, AMI) est présenté sur le portail web AQUIMOB.

  • L'offre de formation pour les mobilités d'études

    Elle est présentée sur le site Internet et accessible à tout étudiant, personnel enseignant et administratif, et aux partenaires étrangers.

  • Les personnes en situation de handicap

    Erasmus + vise à promouvoir l'équité et l'inclusion en facilitant l'accès aux personnes en situation de handicap. Au sein de l'établissement, à travers le Pôle Handicap, les étudiants entrants et sortants en situation de handicap se voient offrir un suivi personnalisé dans la gestion de leurs dossiers ou dans les actes du quotidien. La préparation d'une mobilité dans ce cadre spécifique fait l'objet d'une concertation entre la Direction des relations internationales, le Pôle handicap, l'enseignant responsable, les co-signataires de l'accord et les partenaires institutionnels dédiés, en amont du départ.

 

Contact : cooperation-internationale@u-bordeaux-montaigne.fr

 

Coordinateur institutionnel : Kim Sang ONG-VAN-CUNG, Vice-présidente déléguée aux relations internationales

Responsable du programme Erasmus + : Irina SIMION, Directrice RI

 

Mentions légales : ce programme a été financé par la Commission européenne. Cette publication n'engage que son auteur et la Commission européenne n'est pas responsable de l'usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues.

 

 

footer-script