Philosophie morale et politique - Université Bordeaux Montaigne

Philosophie morale et politique

Crédits ECTS : 7

Volume horaire CM : 12

Volume horaire TD : 12

Code ELP : MEA3U3

Composante : UFR Humanités

Période de l'année : Semestre 3

Formes d'enseignement : Non accessible à distance

Mobilité d'études : oui

Description

Philosophie morale et politique – Aspects historiques et problématiques de la propriété

Enseignant : M. Pierre Cretois

Ce séminaire portera à la fois sur les aspects historiques et problématiques de la propriété. Il se concentrera sur l’autonomisation du droit de propriété et sa critique au XVIIIe siècle. Tout d’abord nous insisterons sur l’émergence, dans la pensée juridique, d’une nouvelle conception de la propriété individuelle affranchie de toute obligation politique condition du développement des sociétés de marché.

Ensuite, nous étudierons la fonction de l’autonomisation du droit de propriété pour l’anthropologie et l’économie politique du deuxième XVIIIe siècle notamment sous la plume des physiocrates et des Lumières écossaises (en particulier Adam Smith) en essayant d’appliquer les hypothèses de C. B. Macpherson à une lecture des théories économiques des physiocrates et des Lumières écossaises. Nous explorerons quelques critiques : celles de Rousseau, Mably ou Linguet.

Nous proposerons enfin de comparer ces débats avec ceux que l’on retrouve aujourd'hui entre les libertariens de gauche et de droite et les discussions autour de la tragédie des communs dans le sillage de l’article de Garett Hardin.

 

Bibliographie

Période moderne :

John Locke, Le second traité du gouvernement civil (1689b), trad. J.-F. Spitz et C. Lazzeri, Paris, PUF, 1994

G. B. de Mably, Doutes proposés aux économistes (1768), Presses Universitaires du Midi, 2013 (réponse à l’ouvrage de Le Mercier de La Rivière ; nous parlerons également des critiques de Rousseau, Galiani et Linguet)

P. P. Le Mercier de La Rivière, L’Ordre naturel et essentiel des sociétés politiques, (2 tomes), Londres - Paris, 1767.

Période contemporaine :

Garett Hardin, “The Tragedy of the Commons”, Science, December 13, 1968

R. Nozick, Anarchie, Etat et Utopie, Paris, PUF, 2016

J.-F. Spitz, La propriété de soi, Essai sur le sens de la liberté individuelle, Paris, Vrin, 2018

Hillel Steiner & Peter Vallentyne, The Origins of Left-Libertarianism, An Anthology of Historical Writings, New York, Palgrave, 2000

Commentaires :

E. Balibar, « Le renversement de l’individualisme possessif », in La proposition de l’égaliberté, Paris, PUF, 2010

P. Crétois, Le renversement de l’individualisme possessif, de Hobbes à l’Etat social, Paris, Classiques Garnier, 2015

M. H. Kramer, John Locke and the origins of private property, Cambridge, Cambridge University Press, 1997

C. B. Macpherson, La théorie politique de l'individualisme possessif : de Hobbes à Locke (1962), Paris, Folio, 2004

< Liste des matières

footer-script