Master Histoire Ancienne - Université Bordeaux Montaigne

Master Histoire Ancienne

Présentation

Description

Le master Histoire, Civilisations, Patrimoine comprend des enseignements théoriques, méthodologiques et appliqués, tout en accordant également une large place à une activité de recherche.

Ce master comprend trois parcours types :

  • « Histoire ancienne »
  • « Lettres classiques »
  • « Études médiévales »


Ces parcours sont orientés vers les métiers de la recherche, du patrimoine et de l’enseignement et s’appuient en priorité sur les activités scientifiques des enseignants-chercheurs et des chercheurs rattachés à l'unité mixte de recherche Ausonius. Cette équipe de recherche pluridisciplinaire, internationalement reconnue, regroupe des spécialistes des textes, hellénistes et latinistes (littéraires et philologues), des historiens et des archéologues des périodes antiques et médiévales.

Les enseignements de spécialité dispensés dans les trois parcours proposent une formation approfondie aux différentes sciences de l'Antiquité et du Moyen Âge, à leurs problématiques spécifiques et à leurs méthodologies propres. En outre, les étudiants sont familiarisés avec les activités de recherche par leur fréquentation des séminaires et des événements scientifiques de l’UMR Ausonius, à l’organisation desquels ils sont parfois associés.

Enfin, une des priorités de cette mention est de permettre une ouverture aux disciplines proches et complémentaires par le biais de séminaires mutualisés. Cette formation pluridisciplinaire, sans équivalent en France, constitue une originalité de ce master.

Objectifs

Le master Histoire ancienne a pour objectif de former de futurs spécialistes dans le domaine de l’histoire de l’Antiquité. En M1 comme en M2, l’étudiant approfondit la formation générale reçue dans le cadre de la Licence d’histoire par des « séminaires de recherche » (histoire grecque et histoire romaine) qui lui font découvrir les grandes tendances de la recherche actuelle, ses méthodes et ses problématiques. Un des objectifs du M1 est aussi de donner aux étudiants un contact direct avec les sources écrites pour qu’ils puissent progressivement acquérir une certaine autonomie technique et intellectuelle. C’est ainsi que, dans le cadre du tronc commun, un enseignement de langues anciennes est proposé, par une initiation au latin ou au grec ou par un renforcement des compétences déjà acquises dans l’apprentissage de ces deux langues. En lien avec les séminaires de recherche, un atelier « épigraphie » est aussi proposé. Il vise à donner une formation technique permettant aux étudiants d’utiliser une documentation riche et en constant renouvellement.

L'étudiant d’Histoire ancienne a également la possibilité de compléter cette formation par une initiation poussée et exigeante aux autres sciences de l’Antiquité grâce à des « séminaires d'ouverture » choisis dans les deux autres parcours de ce master mais aussi dans la mention « Archéologie - sciences pour l’archéologie », dans l'esprit des « Classical Studies » pratiquées en Europe et outre-Atlantique. La réalisation, dès le M1, d’un « pré-mémoire » puis, en M2, d’un mémoire beaucoup plus substantiel constitue l’un des apprentissages majeurs à la recherche. Les étudiants sont invités non seulement à assister aux colloques et journées d'études et séminaires d'équipe de l'Unité Mixte de Recherche (UMR 5607) Ausonius, mais aussi à participer dans certains cas à leur organisation.

Ce master est adossé à l’UMR Ausonius, qui constitue aujourd’hui un pôle de recherche européen pour l’Antiquité et le Moyen Âge, ainsi qu’à l’école doctorale Montaigne-Humanités de l’Université. Afin d’articuler étroitement formation et recherche, le contenu des enseignements est en lien direct et étroit avec les axes scientifiques laboratoire (Espaces ; Corpus textuels ; Gestes techniques, gestes rituels, pratiques sociales ; L’Asie mineure et la Méditerranée orientale ; L’ordre du monde ; Les sociétés dans la péninsule Ibérique). Il fait aussi une large place aux disciplines techniques (épigraphie grecque et latine, paléographie, édition de textes, ecdotique) et aux outils numériques (systèmes d’information géographique, bases de données, restitution 3D) qui sont aujourd'hui nécessaires à la formation de tous les antiquisants.

La formation s’appuie également sur les liens existants entre Ausonius et de nombreux partenaires extérieurs : les grands établissements français à l’étranger (École française de Rome, École française d’Athènes, Casa de Velázquez), les Écoles normales supérieures (ENS, ENS Lyon), le CNRS, le Service Régional de l’Archéologie d’Aquitaine et la Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine. Ces liens permettent de mutualiser certains enseignements, d'offrir aux étudiants des possibilités de stages ou de courts séjours de recherche à l'étranger.

La mobilité des étudiants du Master Histoire, Civilisations, Patrimoine s’inscrit également dans le cadre des accords Erasmus passés par l’Université Bordeaux Montaigne avec les établissements européens partenaires (Fribourg, Munich, Mugla (Turquie), Vittoria, Bologne, université de Rome La Sapienza).

Organisation de la formation

Admission / Recrutement

Insertion professionnelle

Poursuite d'études

Master 1 Histoire ancienne

Master 2 Histoire ancienne

Comment s'inscrire ?

footer-script