Séminaire esthétique 2 - Université Bordeaux Montaigne

Séminaire esthétique 2

Volume horaire CM : 12

Volume horaire TD : 12

Code ELP : MAU1Y32

Composante : UFR Humanités

Période de l'année : Automne

Formes d'enseignement : Non accessible à distance

Mobilité d'études : oui

Description

 

Le retour des chimères en cyborgs doués d’intelligence artificielle

Problématique:

Le mot « chimère » renvoie à la mythologie grecque. Chimère est la fille de l’effroyable Typhon et d’Ekhidna, une jolie jeune femme au corps écaillé de serpent. Elle a un corps de chèvre, une tête de lion et une queue de dragon. Dans la lignée du sphinx et autres êtres hybrides, elle est irrémissiblement maléfique et dévore tous ceux qui l’approchent. Il faudra toute la force d’un Bellérophon, chevauchant en centaure un Pégase ailé, pour en venir à bout. Dans le monde grec, seule une bonne chimère en forme de bon centaure comme Bellérophon/Pégase peut tuer une mauvaise chimère en proie à une hubris irrépressible. L’une des scolies, trop peu soulignée, de cette loi cosmogonique est que le bon éducateur du genre humain ne peut être qu’un être hybride, mi-humain mi-animal, comme le centaure Chiron ou Socrate, qu’Alcibiade compare fort justement aux satyres Marsyas ou Silène.

En se prenant pour le fils préféré de Dieu, l’Occident a pris la posture d’un ange, qui est devenu « maître et possesseur de la nature » en déchaînant l’hubris d’une bestialité chimérique propre à provoquer « l’énantiodromie » de son apocalypse. C’est cette hubris de la chimère que combattaient les centaures éducateurs du monde antique ; et ce sont ces centaures qui, sous les formes et couleurs interlopes des cyborgs doués d’intelligence artificielle, font aujourd’hui retour dans de nombreuses œuvres d’art, littérature, science-fiction et…. formes de vie quotidienne. Comme pour nous donner à comprendre que nous sommes (re)devenus des cyborgs.

À partir de l’analyse des « animaux d’artistes », des aurochs de Lascaux aux dragons de Huang Yong Ping, en passant par les hybrides de Matthew Barney, Marion Laval-Jeantet, Höller&Trockel, Miru Kim, Wim Delvoye, etc… mais aussi des Replicants, Robocop, Terminator, Xmen, Her, Ghost, des performances d’Orlan, Stelarc ou Kac, mais aussi des œuvres ou films de science fiction, ce séminaire montre comment la théorie queer permet de mieux comprendre les rapports que l’être humain entretient avec sa propre animalité comme avec la technique à laquelle il est, par nature, hybridé.

Contrôle des connaissances

Exposés présentés par des petits groupes d’étudiants

< Liste des matières

footer-script