Carlo Ginzburg - Université Bordeaux Montaigne

Carlo Ginzburg

Crédits ECTS : 5

Volume horaire CM : 12

Volume horaire TD : 12

Code ELP : MJF2U51

Composante : UFR Langues et Civilisations

Période de l'année : Semestre 2

Formes d'enseignement : Non accessible à distance

Mobilité d'études : oui

Description

Théorisé pour la première fois par l’historien italien Carlo Ginzburg en 1979, le paradigme indiciaire est une méthode interprétative fondée sur la mise en valeur de traces et sur l’étude de cas individuels. Le paradigme indiciaire constitue un apport majeur dans le domaine de l’épistémologie historique contemporaine : situé à la confluence de la littérature, de la sociologie et de l’histoire, ce modèle heuristique, qui est à l’origine du courant historiographique de la « micro-histoire », a notamment contribué à repenser le rôle du récit et la notion de « preuve » dans le domaine des sciences humaines. Ce séminaire est consacré à déterminer les origines intellectuelles de ce modèle interprétatif, ses principales réalisations et sa mise en discussion dans le débat historiographique contemporain.

Bibliographie

- C. Ginzburg, A distance. Neuf essais sur le point de vue en histoire, Paris, Seuil, 2001 (1998)
- C. Ginzburg, Le fromage et les vers. L’univers d’un meunier du XVIe siècle, Paris, Flammarion, 1992 (1976)
- C. Ginzburg, Rapports de force : Histoire, rhétorique, preuve, Paris, Seuil, 2003
- C. Ginzburg, « Signes, traces, pistes. Racines d’un paradigme de l’indice », Le Débat, 6, 1980 (1979), p. 3-44
- G. Levi, Le pouvoir au village. Histoire d’un exorciste dans le Piémont du XVIe siècle, Paris, Gallimard, 1989 (1985)
- G. Levi, « Les usages de la biographie », Annales, 1989, p. 1325-1336
- J. Revel (sous la direction), Jeux d’échelles. La micro-analyse à l’expérience, Paris, Gallimard, 1996

< Liste des matières

footer-script