Arts plastiques 4 - Université Bordeaux Montaigne

Arts plastiques 4

Crédits ECTS : 4

Volume horaire CM : 8

Volume horaire TD : 8

Code ELP : MAA3E21

Composante : UFR Humanités

Période de l'année : Semestre 3

Description

Choisir un séminaire parmi les deux :

 

Enseignant : Pierre Baumann

Les objets (libres) de la recherche

Dans le contexte actuel des réflexions nombreuses sur le statut de la recherche en arts, nous nous proposons de resserrer les travaux menés en Master 1 autour d’un nœud problématique : la production artistique réalisée dans le cadre de protocoles de recherches (souvent menée collectivement) a un statut particulier qui n’est plus tout à fait celui d’une œuvre d’art. Aussi, comment penser ces objets spécifiques ? Comment exploiter ce potentiel pratique que possède le plasticien qui contient le savoir inhérents aux gestes de création ? Ces faits et gestes ont bien une faculté de dire. Reprenant ici la formule de J.L. Austin, « Quand dire, c’est faire », nous tenterons de développer ce qui se loge derrière cette mise en action de la recherche. Autrement dit il faudra tester les méthodes et les dispositifs de recherche par leur mise en action. Pour se faire, nous travaillerons au montage de ce qu’on appellera provisoirement et approximativement une « journée d’étude sur la recherche en arts ». Dans le cadre des activités du Laboratoire des Objets Libres, l’objectif est ainsi de préciser le statut des ces objets de la recherche en arts qui, sur bien des points, rentrent en connivence avec l’étude des objets intermédiaires (D. Vinck).

L’étudiant est évalué sur la base des protocoles qu’il mettra en œuvre au cours du séminaire. Les modalités seront précisées en début de cours.

 

Enseignante : Hélène Sorbé

Les picturalités de la photographie

Arrière-plan historique : la mort de la peinture

Le propos du séminaire s’articule autour du substantif « pictural » et de la notion de picturalité, pour repenser la pratique de la photographie. Pictural et picturalité ont à voir avec le faire et l’effet, le geste et la trace, mais aussi avec des questions de « motif » en tant que sujet de peinture et de rapport au monde. L’avènement de la société du progrès au XIXe n’est pas étranger à l’arrivée de la photographie. En 1839, son apologie par le scientifique François Arago se répand telle une trainée de poudre. Le peintre Paul Delaroche, invité à l’Académie des Sciences approuve le discours du savant, mais n’en aurait pas moins déclaré à ses élèves : « La photographie est née, la peinture est morte ». Les plus avisés d’entre eux se convertirent sans attendre à la photographie : une photographie irriguée par les réflexes de la peinture.

Partant de là, le cours traitera des relations tumultueuses ou constructives entre peinture et photographie en mettant l’accent sur l’évolution des pratiques et des concepts de la photographie. Parmi eux, nous mettrons en valeur le vocable « Pictural », mot nouveau,

Proposé, en 1845, par Francis Wey. Ce dernier s’avère un commentateur de la photographie, apprécié en son temps. Son travail critique vient de faire l’objet d’une réévaluation qui en fait l’apôtre de la critique picturale de la photographie.

 

C’est à partir de ces considérations, des concepts théoriques du médium, d’une méthodologie de la recherche et d’un corpus de d’œuvres (photographie primitive, photographie plasticienne, photographie expérimentale, hybridation photographique, etc.) que nous travaillerons en vue de 2 rendus écrits : notions-clés et analyse d’image + une production plastique somme toute modeste.

Bibliographie

Orientations bibliographiques :

                Histoire de la photographie/ouvrages généraux

Michel Frizot dir., Nouvelle histoire de la photographie, Bordas/Adam Biro, Paris, 1994.

André ROUILLE, L’Empire de la photographie, 1839-1870, Ed. Le Sycomore, Paris, 1982.

André ROUILLE, La photographie en France, éd. Macula, Paris, 1989.

                Usuels

Vocabulaire de la photographie (voir BU)

Collection Photopoche, Centre national de la photographie

                N° 40, 41, 43 : « Histoire de voir »

De la photographie comme un des Beaux-Arts, Photo Poche, CNP, Paris, 1989.

Revue Etudes photographiques, Société française de photographie, Paris

 

Ouvrages théoriques

Dominique Baqué, La photographie plasticienne. Un art paradoxal, Regard, Paris, 1998.

Roland Barthes, La chambre claire. Note sur la photographie, Cahiers du Cinéma-Gallimard-Seuil, Paris, 1980.

Walter Benjamin, « La Petite Histoire de la Photographie » ; in Etudes Photographiques, n° 1, nov. 1996, pp. 6-39 ; ou Walter BENJAMIN, Ecrits français, éd. Gallimard, Bibliothèque des idées, Paris, 1991.

Philippe DUBOIS, L’acte photographique, éd. Fernand Nathan–Labor, Bruxelles, 1983

Gisèle Freund, Photographie et Société, Seuil, Paris, 1974.

Rosalind KRAUSS, Le Photographique. Pour une théorie des écarts, Macula, Paris, 1990.

Jean-Marie SCHAEFFER, L’image précaire. Du dispositif photographique, Coll. Poétique, Seuil, Paris, 1987.

Susan SONTAG, Sur la photographie, éd. Christian Bourgois, Paris, 1993.

< Liste des matières

footer-script