Licence professionnelle Développement à l'international des PME - Université Bordeaux Montaigne

Licence professionnelle Développement à l'international des PME

Présentation

Conduire le développement international des PME

 

La licence professionnelle est issue d’un triple partenariat entre l’université Bordeaux Montaigne, le Lycée Nicolas Brémontier et les professionnels aquitains. Elle est le résultat d’une collaboration étroite entre le monde de la formation et le monde professionnel. Cette licence professionnelle a pour objectif de former des cadres commerciaux intermédiaires capables de mettre en place et de conduire le développement international des PME

 

 

Une licence professionnelle alliant formation académique et savoir-faire professionnels 

 

La licence professionnelle est encadrée par une équipe formée d’enseignants (universitaires, en lien avec le Département de Langues Etrangères Appliquées, auquel est rattachée la Licence, d’enseignants du secondaire spécialistes de l’entreprise), et de professionnels associés, afin de proposer une formation de haut niveau, aussi bien théorique que pratique, dans le domaine du développement international des PME-PMI.

Elle a bénéficié dès sa création en 2005 de la participation active du milieu professionnel et des Conseillers du Commerce Extérieur en particulier. Chaque année, ils organisent « le Grand Prix Export » au cours duquel les étudiants se voient décerner divers titres. En juin 2012, deux étudiants diplômés de la Licence Professionnelle ont vu leur mission professionnelle en PME ou PMI récompensée par ces Prix : Emilie Costedoat a reçu le grand prix Export et Alexandre Molinier a été le lauréat du Trophée de l’Export.

En matière pédagogique, les intervenants professionnels participent directement à la formation en prenant en charge des cours de spécialité, soit plus d’un tiers des heures d’enseignement. Ils participent à l’évaluation finale des étudiants et à l’attribution du diplôme.

 

Programme

Les UE suivies du sigle FAD sont également enseignées à distance.
Semestre 6 L3 pro. Développement à l'international des PME

Contenu de la formation

Les étudiants sont formés dans les domaines de la stratégie commerciale et du marketing, et surtout dans celui de la prospection et de la négociation internationale. Ils doivent être en mesure de s’appuyer sur les outils issus des technologies de l’information et de la communication pour rendre plus accessibles aux PME les différents moyens de l’action commerciale internationale. L’acquisition d’une expérience professionnelle relève d’un projet tutoré et d’un stage en entreprise. Ils doivent permettre aux étudiants de confronter rapidement les connaissances acquises avec les réalités du terrain et consolider ainsi de véritables compétences professionnelles.

 

 

Une formation adaptée à différents publics

 

La licence s’appuie sur les compétences acquises par l’étudiant lors de son parcours de formation précédent ou lors de sa vie professionnelle, dans les domaines linguistique et/ou commercial pour lui donner les moyens d’accéder à un profil véritablement opérationnel en matière de la commercialisation des produits et services sur les marchés étrangers pour le compte de la PME-PMI. Elle peut être suivie soit :

 

EN FORMATION INITIALE : Une année organisée en deux parties théorique et pratique

Formation théorique : 438h

  • Séminaire d'intégration : se confronter à l'ensemble des problématiques liées à l'export grâce à un jeu d'entreprise. Avoir une vision globale et synthétique de l'ensemble des enseignements.
  • Stratégie internationale : comprendre l'environnement économique et maîtriser l'approche, l'étude et l'insertion de l'entreprise sur les marchés étrangers, notamment grâce aux technologies de l'information
  • Communication en langues étrangères : développer et renforcer le niveau linguistique des étudiants (plus de 20 langues possibles). Offrir la possibilité d'acquérir de nouvelles compétences.
  • Négociations internationales : acheter et vendre sur les marchés étrangers.
  • Management international : gérer ses réseaux étrangers en ayant conscience des différences culturelles.
  • Gestion de l'export : assurer la logistique export en tenant compte des risques liés à cette activité.

Formation pratique : comptabilisée en nombre de semaines 

  • Projet tutoré sur 7 semaines : collaborer avec une PME-PMI au cours de l'année afin de développer son activité export.
  • Stage de 16 semaines dans une entreprise en France et/ou à l’étranger : prendre en charge tout ou partie d'un projet de développement export de l’entreprise sur un marché ou une zone géographique. Ce stage est un véritable tremplin pour l’insertion professionnelle.

 

EN FORMATION EN ALTERNANCE en partenariat avec le GRETA

Formation organisée sur 12 mois et un contrat de professionnalisation de 14 mois dans le cadre du développement international d’une PME/PMI.

Objectifs

L’ouverture internationale et l’ancrage régional

 

Les années de fonctionnement de la Licence ont permis de pérenniser des accords de coopération avec le monde professionnel et de participer à des actions de valorisation de la formation : sélection de marché, mise place d’outils de prospection, prospection électronique et téléphonique, recherche d’agents, création d’un réseau de distributeurs, recherche et mise en œuvre de dispositifs de soutien à l’export, préparation et suivi de salon,conférences sur les marchés étrangers de professionnels et de Conseillers du Commerce Extérieur de la France.

La licence professionnelle bénéficie notamment du soutien actif de la DIRECCTE - Division Internationale des Entreprises - afin de faciliter la mise en relation des entreprises et des étudiants dans le cadre du dispositif VIE : Volontariat International en Entreprise.

 

Les partenariats et réseaux en appui à la formation

 

Plusieurs organismes et associations professionnelles apportent  un appui actif à cette formation et sont largement impliqués dans son élaboration et son évolution : le Comité Régional Aquitain des Conseillers du Commerce Extérieur de la France, l’UIMM (Union des Industries des Métiers de la Métallurgie), la Chambre de commerce et d’industrie de Bordeaux, la Chambre Régionale des Métiers d’Aquitaine, la DIRECCTE, le Club des entreprises Sud Gironde, le Medef Gironde, le Syndicat Viticole de Cadillac, le Groupement interprofessionnel des industries pharmaceutiques et de santé du Sud Ouest.

De même, la licence professionnelle bénéficie du soutien d’entreprises partenaires telle Balguerie, Gascogne Paper.

En outre, le Conseil de Perfectionnement constitué d’enseignants universitaires et de professionnels est chargé de faire évoluer les contenus pédagogiques et la mise en relation avec les milieux socioprofessionnels.

Condition d'accès

Formation initiale : étudiants titulaires d’une L2 ou d’un diplôme de niveau BAC+2 : DUT, BTS.

Formation en alternance : personnels d’entreprise attestant d’un niveau Bac+2 ou bénéficiant d’une validation d’acquis professionnels.

Toute personne intéressée par cette formation en alternance doit s’adresser pour premier contact à l’université Bordeaux 3.

Les étudiants et personnel d’entreprise doivent attester de la pratique de 2 langues étrangères dont l’anglais obligatoirement.

Présélection sur dossier (cursus de formation, expérience professionnelle, niveau de langues).

Admission définitive : après entretien individuel en plusieurs langues (maîtrise du français et de l’anglais obligatoires).

Savoir-faire et compétences

Reprise d’études et VAE

La formation s’adresse à toute personne ayant arrêté ses études. Elle prévoit un jury et une commission de sélection pour une VAE (validation des acquis de l’expérience) ou une VAP (validation des acquis professionnels).

 

Soutenance d’un mémoire en deux langues

Un mémoire en français porte sur la pratique professionnelle qu’aura eue l’étudiant au cours de son stage ou de sa formation en alternance. La soutenance se fera en deux langues (français et langue étrangère choisie) devant un jury composé de formateurs et d’un professionnel.

 

Compétences visées

La licence professionnelle apporte ainsi :

des compétences générales en développement international, garantissant le niveau de polyvalence et d’adaptabilité nécessaire pour travailler en PME, elle offre la possibilité de gérer les différentes dimensions d’un projet de développement export, notamment dans ses aspects commerciaux, mais aussi technique et financier. L’étudiant doit notamment être en mesure de tirer parti du dispositif de soutien aux exportateurs (Cap à l’Export) pour aider la PME dans la réalisation de ses projets,

des compétences spécialisées dans le domaine de la prospection et de la négociation / vente en langue étrangère, le futur employeur devantdisposer d’un professionnel capable de détecter et de concrétiser efficacement desopportunités d’affaires, en marchés solvables pour l’entreprise. La licence intègre ainsi l’approche multiculturelle des marchés pour lui permettre d’adapter sa démarche professionnelle aux particularités du marché ciblé. Pour cela, l’université de Bordeaux Montaigne favorise l’apprentissage des langues avec plus vingt langues au choix (espagnol, italien, allemand, portugais, brésilien, arabe, russe, coréen, japonais, chinois, catalan, basque, grec moderne, roumain, hongrois, polonais, turc, tchèque, suédois, serbo-croate).

 

 

Les diplômés seront en capacité de répondre aux missions suivantes :

- analyse d’un environnement dynamique ;

- proposition de stratégies adaptées aux évolutions nées de l’internationalisation des marchés ;

- élaboration de plans d’actions export ainsi que leur mise en œuvre ;

- animation de réseaux de vente et de distribution à l’étranger.

 

• Débouchés professionnels

 

Les diplômés accèdent de manière privilégiée à des postes de commerciaux – export et doivent être en mesure d’évoluer vers des postes d’encadrement au sein d’entreprises aux structures déjà plus développées. Les métiers visés sont :

Commercial export

  • Responsable export
  • Acheteur international
  • chef de zone export
  • directeur de structures délocalisées.

 

Les entreprises PME concernées couvriront aussi bien le secteur primaire : agricole en particulier, qu’industriel ou tertiaire, y compris les entreprises intervenant comme intermédiaires commerciaux dans les échanges internationaux ou comme prestataires de service.

Comment s'inscrire ?

< Formation

footer-script