Philosophie générale 4 - Université Bordeaux Montaigne

Philosophie générale 4

Volume horaire CM : 24

Volume horaire TD : 24

Code ELP : LEP4Y2

Composante : UFR Humanités

Période de l'année : Semestre 4

Description

La notion d’a priori

Le cours sera consacré à l’élucidation du concept d’a priori. Ce concept reçoit ses lettres de noblesse avec la Critique de la raison pure dans laquelle Kant définit l’a priori comme ce qui est indépendant de l’expérience et dont les critères sont la nécessité et l’universalité. La perçée de Kant a trait à son invention du concept d’a priori dans la mesure même où cette invention allait de pair avec l’invention du concept de synthétique a priori. L’objectif de ce cours est, dans un premier temps, de revenir sur le problème auquel répond l’invention par Kant du concept de synthèse a priori. Nous reviendrons alors plus particulièrement sur la relation qu’entretient un jugement synthétique a priori kantien (« Tout ce qui arrive a une cause ») et l’expérience en général (En vertu de quoi un jugement synthétique a priori pourrait-il bien nous dire quelque chose de toute expérience à venir ?). Les notions de catégories et de déduction transcendantale s’avèreront alors centrales pour notre propos. Une deuxième partie du cours sera consacrée à certaines critiques qui furent adressées aux notions kantiennes d’a priori et de synthétique a priori. Nous examinerons plus particulièrement celle de Clarence Irving Lewis (qui fait écho aux réflexions de Reichenbach et Schlick), puis celle de Saul Kripke.

Les travaux dirigés seront consacrés à l’étude de textes issus des ouvrages ou essais figurant dans la bibliographie.

 

Informations complémentaires

Cours + TD

Lundi 14h30 - 18h30

Bibliographie

Bibliographie 

Les lectures requises sont indiquées par un double astérisque**, les lectures fortement conseillées par un astérisque simple*.

Austin J. L., « Are There A Priori Concepts ?”, in Philosophical Papers, Oxford University Press, p. 1-23, traduction fr. dans Ecrits philosophiques, Seuil

*Heidegger M., Prolégomènes à l’histoire du concept de temps, NRF Gallimard, § 7

**Hume D., Enquête sur l’entendement humain, sections 4 et 7

**Kant E., Critique de la raison pure, Paris, PUF  Introduction, Esthétique transcendantale (entière), Logique transcendantale : Introduction (« Idée d’une logique transcendantale »), Première division : Analytique transcendantale : Livre I : chapitre premier (Du fil conducteur qui sert à découvrir tous les concepts purs de l’entendement) et chapitre deux (De la déduction des concepts purs de l’entendement

*Kripke S.A., Naming and Necessity, I (trad. fr. La logique des noms propres)

*Lewis, C.I., « A Pragmatic Conception of the A Priori » (1923), in Clarence Irving Lewis, Collected Papers (une traduction de cet essai sera mise à disposition)

Schlick M., « Is there a Factual A Priori ? », trad. angl. de ‘Gibt es ein Materiales Apriori?’ http://iap.li/downloads/schlick-mat-apriori.htm , dans Herbert Fiegl et Wilfrid Sellars (éd.), Readings in Philosophical Analysis. Appleton-Century-Crofts, p. 277-85 (une traduction de cet essai sera mise à disposition)

 

 

< Liste des matières

footer-script