Esthétique 3 - Université Bordeaux Montaigne

Esthétique 3

Crédits ECTS : 4

Volume horaire CM : 24

Volume horaire TD : 24

Code ELP : LEP5U4

Composante : UFR Humanités

Période de l'année : Semestre 5

Formes d'enseignement : Non accessible à distance

Mobilité d'études : oui

Description

L’artiste : du métier à la vocation.

L’artiste a eu longtemps le statut d’un professionnel reconnu pour sa compétence, ayant une fonction sociale déterminée. A la Renaissance, il commence à revendiquer un statut d'exception. Mais contre-réforme, classicisme, puis néoclassicisme le réassignent à son statut social. Après quelques craquements, ce n'est qu'au début du XIX° siècle, et surtout vers 1830, qu'il se réclame d'une "vocation", d'une "élection" qui le font porteur d'une mission à caractère sacré.

On tentera d'étudier cette soudaine promotion des enjeux, si éloignés des valeurs traditionnelles de probité, de métier, de rigueur. En particulier, on montrera comment cette délivrance à l'égard de la commande extérieure, non seulement isole l'artiste de son public, mais aussi le soumet à une exigence intime de perfection, à laquelle, par définition, il ne peut satisfaire. Tenu à l'impossible, il en arrive au suicide (Frenhofer, Lantier).

Bibliographie

Lectures :

Starobinski : La perfection, le chemin, l’origine

(in volume Starobinski en mouvement (ChampVallon 2001)    

ou à :

http://90plan.ovh.net/~revueconc/images/stories/n5/pdfs/conf_5_la_perfection_chemin_origine.pdf

Kant : Critique du Jugement §§ 43-50 G.F.

Heinich : L'élite artiste Gallimard

Balzac : Le Chef-d'Œuvre inconnu, Pierre Grassou (Folio Class)

Plus d’indications sur mon site universitaire :

http://blogdemphilippon.over-blog.com/2018/07/18-19-l3-semestre-1-esthetique-descriptif.html

< Liste des matières

footer-script