Latin et Grec - Université Bordeaux Montaigne

Latin et Grec

Crédits ECTS : 3

Volume horaire TD : 24

Code ELP : LEP4U63

Composante : UFR Humanités

Période de l'année : Semestre 4

Formes d'enseignement : Non accessible à distance

Mobilité d'études : oui

Description

L’expérience de la mort

Les textes grecs et latins que nous traduirons essaieront d’envisager plusieurs pensées de la mort et d’affronter le paradoxe majeur de vouloir donner aux vivants un savoir que seuls les défunts peuvent avoir.

La mort est source d’expériences diverses et irréductibles les unes aux autres : la mort d’un proche, l’angoisse de la finitude, les dernières heures de la vieillesse ou d’un condamné… À ces expériences communes, les mythes antiques ajoutent des récits de descentes aux Enfers et de communications avec les morts ; se dessine alors tout un imaginaire fantastique d’un au-delà triste. Ces textes où la mort se dit à la première personne nous amèneront également vers les textes du Nouveau Testament dans lesquels le Christ affronte l’angoisse d’être mortel pour apporter, par là-même, la nouvelle de la résurrection de la chair.

Quelques textes donc pour nous interroger sur ce que peut la philosophie au sujet de la mort, à partir des mythes ou en dehors d’eux.

Bibliographie

Platon, Phédon.

Épicure, Lettre à Ménécée.

Cicéron, Tusculanes, livre premier ; De la Vieillesse.

Sénèque, Consolation à Marcia.

Marc-Aurèle, Pensées pour moi-même.

Boèce, La Consolation de Philosophie.

Nouveau Testament, en particulier lire un Evangile synoptique et l’Evangile selon Jean.

Pierre Hadot, Exercices spirituels et philosophie antique.

< Liste des matières

footer-script