Écrire sur l'art 1 - Université Bordeaux Montaigne

Écrire sur l'art 1

Crédits ECTS : 3

Volume horaire TD : 36

Code ELP : LDM5U31

Composante : UFR Humanités

Période de l'année : Semestre 5

Formes d'enseignement : Non accessible à distance

Mobilité d'études : oui

Description

Écrire sur l'art

Ce cours comprend deux programmes

 

1/ Écrire sur l’image (18h. Enseignant : Philippe Ortel)

 

Associant étroitement analyse et pratique d’écriture ce cours envisage les principales formes d’écrits sur l’art : le compte rendu d’exposition, avec sa rhétorique spécifique, la description moderne d’œuvres d’art, dans la tradition de l’ekphrasis antique, le salon de peinture au XIXe siècle ainsi que sa parodie (le Salon caricatural de 1846 par exemple, auquel  a participé Baudelaire), enfin le roman sur l’art (du Chef-d’œuvre inconnu de Balzac à La Carte et le territoire de Michel Houellebecq). Les écrits des étudiants (reportages, comptes rendus d’exposition, poèmes, blogs, etc.) sont lus, discutés en cours et mis en relation avec les œuvres d’auteurs des XIXe, XXe et XXIe siècles.

 

2/ Écrire sur la musique (18h. Enseignant : Béatrice Bloch)

 

Cette partie du cours portera sur les relations entre littérature et musique. D’abord l’UE proposera une réflexion philosophique sur l’impossibilité de la comparaison entre les arts, mais sur l’intérêt de leur mise en rapport (Horace, Deleuze, JL Nancy…), puis nous travaillerons sur l’écriture de la musique par Romain Rolland, par Roland Barthes, par Eric Rohmer. Nous nous proposons de faire entendre des musiques, de mettre au jour les critères communs et spécifiques permettant de parler de musique et de littérature. De là, nous apprendrons à connaître quelques mouvements musicaux et artistiques en général depuis 1870 jusqu’à aujourd'hui (impressionnisme, futurisme, modernisme, dodécaphonisme et série intégrale, minimalisme, bruitisme, post-modernisme, travail en temps réel avec synthétiseur…) en nous appuyant sur les affects et percepts analysés, typiques d’un mouvement artistique.

 

Œuvres au programme sur la musique (Mme Bloch)

Jean-Luc NANCY, les Muses, chap. « Pourquoi y a-t-il plusieurs arts et non pas un seul ? » (sur le contact des sens et des arts entre eux et leur opacité les uns aux autres, réponse au texte de Deleuze), p. 11-69, 1994, Galilée.

Roland BARTHES, L’obvie et l’obtus, Essais Critiques IV, « Rasch », p. 265-282, Seuil, 1982 [éd. orig. 1975 dans un hommage à Emile Benveniste] sur l’œuvre de Robert Schumann, Kreisleriana,

Jean-Jacques NATTIEZ (Cahiers de Narratologie, Numéro 21 (décembre 2011) (décembre 2011), Rencontres de narrativités : perspectives sur l'intrigue musicale »

http://narratologie.revues.org/6390

Louis ARAGON  le poème « Il n’y a pas d’amour heureux »

(in La Diane Française, 1944) et sa mise en musique par Georges Brassens

Francis JAMES La prière, mise en musique par Brassens : « Par le petit garçon qui meurt près de sa mère »

Objectifs

Il s'agira pour l'étudiant d'apprendre à regarder et à écouter, puis à écrire sur les arts en prenant exemple sur les écrivains et les critiques spécialisés. Sera progressivement acquis le lexique spécifique aux arts ainsi qu'à leur description.

Compétences visées

L'écriture journalistique sur l'art ainsi qu'une maîtrise professionnelle de la syntaxe et de l'orthographe. Une attention toute particulière est portée à la présentation ainsi qu'à la rédaction des exercices à tous les niveaux.

Contrôle des connaissances

1ère session : contrôle continu sous forme d’exercices d’écriture

Rédaction d’un article de journal dans la rubrique « critique picturale ou photographique », écriture de la réception d’une œuvre picturale, et d’une œuvre musicale, choix par les étudiants d’une poésie et d’une musique qui leur semblent bien aller ensemble et justification de l’accordage des deux œuvres.

 

2ème session : rattrapage. Contrôle terminal  en 2h, sous forme d’écriture sur une œuvre picturale ou sur une œuvre musicale.

Bibliographie

Anthologie

Écrire sur la peinture, anthologie par Charlotte Maurisson, Folioplus, 2006 [grands textes littéraires sur la peinture ou sous l’influence de la peinture. Très pratique].

 

Didactique

Anne-Marie Garat, Petite fabrique de l'image, Paris, Magnard, 2003 [traite de nombreux thèmes relatifs à l’image. Propose des exercices pédagogiques]

Odette et Michel Neumayer, Pratiquer le dialogue arts plastiques-écriture,  Chronique sociale, Lyon, 2010 [riche réflexion pédagogique et de nombreuses séquences proposées associant création plastique et travail du commentaire].

Apprentissage des langues et pratiques artistiques: Créativité, expérience esthétique et imaginaire, sous la dir. de Aden, J., Paris, Le Manuscrit, 2008.

Parler et écrire sur les œuvres: une approche interdidactique des enseignements artistiques et culturels (Repères 43), éd. par J.-C. Chabanne et J.-L. Dufays, Lyon, ENS de Lyon/Institut français de l’éducation.

Jean-Claude Chabanne, Histoire des arts et jeux de langage: comment parler de l’œuvre  ? Le Français aujourd’huiHistoire des arts: de la notion à la discipline, n° 182, p. 55‑66.

 

Théorie de l’image et des médias

Jacques Aumont, L’Image, Nathan, 1990, rééd. 1994 [pédagogique et savant]

Daniel Bougnoux, La Communication par la bande, La découverte, 1989, rééd. 1998. [une mine d’idées sur les signes, la communication, l’imaginaire. Très dense].

Régis Debray, Vie et mort de l’image, Gallimard, 1992 [une synthèse stimulante sur l’image à travers les âges, et notamment aujourd’hui].

Régis Debray, Introduction à la médiologie, Puf, 2000

Analyser la peinture

L’art pris au mot, par Alain Jaubert, Valérie Lagier, Dominique Moncond'huy et Henri Scepi, Gallimard, 2007 [Le tableau comme discours. Analyses claires et stimulantes].

Rainer Hagen et Rose-Marie Hagen, Les Dessous des chefs-d’œuvre,  Taschen, 2016 [100 tableaux célèbres commentés dans le détail un par un].

 

Littérature et art

 

Daniel Bergez, Littérature et peinture, Armand Colin, 2011 [pour une première approche].

Serge Linarès, Ecrivains artistes. La tentation plastique XVIIIe-XXIe siècle, Citadelles & Mazenod, 2010 [belle étude sur les productions plastiques d’écrivain : William Blake, Victor Hugo, Pierre Loti, Cocteau, Henri Michaux …]

 

Écrire sur la musique

TEXTES romans, autobiographies ou récits en lien avec la musique (liste non exhaustive) :

Frank CONROY,  Corps et âme, l’enfant prodige, trad. de l’américain,Gallimard, Folio, éd. orig. 1993 (vie passionnante du musicien Claude Rawlings).

Denis DIDEROT, Le neveu de Rameau, Livre de Poche, éd. orig. 1762 (entretien entre LUI Jean-François Rameau, un bohême cynique et MOI (Diderot) sur la musique et sur les mœurs au 18° siècle : pot-pourri d’idées morales et politiques et goût pour la musique italienne

Romain GARY, Education européenne, Folio, Gallimard, 1956, 280 p. (roman sur la deuxième Guerre Mondiale, passage sur le petit violoniste juif, p. 166-174)

Hermann HESSE, Gertrude, folio poche, éd. orig. alld. 1955, 232 p. (vie d’un compositeur allemand fin 19°, personnage ardent, aux désirs conflictuels et amoureux d’une inspiratrice)

Richard MILLET, Musique secrète, NRF, coll. L’un et l’autre, 2004 (autobiographie en lien avec la musique et des remarques complexes mais intéressantes sur les compositeurs)

Pascal QUIGNARD, La Haine de la musique, Folio, Gall. 1996, lire deux traités, par exemple 7° traité p. 197 à 237 (aphorismes polémiques sur la fascination et le pouvoir de la musique sur les corps comme annihilant la réflexion) et un autre

*Eric ROHMER, De Mozart en Beethoven,  Actes sud, 1996, choisir 100 pages (extrêmement intéressant sur les grands courants du baroque au classique et les théories esthétiques qui les accompagnent et le lien entre les arts. Très bien écrit, analyses d’extraits ...)

 Romain ROLLAND, Jean-Christophe, 1912 (quelques passages car c’est très long : Jean-Christophe Krafft est un musicien allemand. Ce héros qui incarne un espoir d'une humanité réconciliée, notamment en montrant la complémentarité de la France et l'Allemagne, est aussi un héros romantique comme le 'Werther' de Goethe où l'image de Beethoven apparaît en filigrane).

 

TEXTES de réflexion sur musique ou esthétique (d’amateurs, de philosophes, de littéraires ou de cinéastes)

Theodor ADORNO, Philosophie de la nouvelle musique, Tel Gallimard, 1962 (éd. orig. alld 1958) : choisir un chapitre, p. ex. 145-220 ou 41-142 (opposition Schönberg, Stravinsky)

Daniel CHARLES, La fiction de la postmodernité selon l’esprit de la musique, un chapitre ou deux au choix, PUF, 2001 (Difficile mais intéressant car résumant les débats actuels)

Gilles DELEUZE, Francis Bacon, Logique de la sensation, 1996 (sur tableaux de Francis BACON), rééd. 2002

Vladimir JANKELEVITCH, au choix La musique et les heures, Seuil, 1988, lettres Mag. S 5950 ou Debussy et le mystère de l’instant, Plon 1976, Bibliothèque Lettres Anglais Arts RDC 780.92 DEB

André LEROI-GOURHAN, Les racines du monde, Livre de poche, Biblio essais, 1982, chapitre « mythogramme, pictogramme, figuration », p. 66-99 : sur les signes des premiers hommes.

Claude LEVI-STRAUSS, Regarder, écouter, lire, p. 43-66 « en écoutant Rameau », Plon, 1993 (explicite, débat du temps sur la modulation chez Rameau, idées à discuter peut-être)

Jean-François LYOTARD,  Discours, Figure,     (sur rapports entre litt. et peinture)

Ou Des dispositifs pulsionnels, chap. « Adorno come diavolo », (réponse critique à Adorno)

Friedrich NIETZSCHE, La Naissance de la tragédie, Folio essais, p. 24-141, éd. orig alld. 1872 (choisir 50 pages)

Jean-Marie SCHAEFFER, L’expérience esthétique,  Gallimard, 2015.

 

TEXTES de compositeurs

Hector BERLIOZ, Critique musicale, (plusieurs tomes par ex ; 1823-1863), BU lettres, Fonds concours 2° étage Nord : AG81, W 78.071 (44) BER

Hector BERLIOZ, Mémoires, Flammarion, 1991, épuisé, BU lettres, 3°ét. Sud musique : 780.92 BER

Claude DEBUSSY, Lettres 1884-1918,  BU Lettres, Mag. Prêt 1 jour W 5877

Claude DEBUSSY, Correspondance (1872-1918), Gallimard, 2005, BU, Musiq 3°ét. Sud, W 78.071 (44) DEB

Claude DEBUSSY, Correspondance, éd. du Sandre, 2005, 132p., 16 euros

< Liste des matières

footer-script