Écritures poétiques - Université Bordeaux Montaigne

Écritures poétiques

Crédits ECTS : 2

Volume horaire TD : 24

Code ELP : LDR5M713

Lieu(x) d'enseignement : Bordeaux et agglomération

Composante : UFR Humanités

Période de l'année : Semestre 5

Plage horaire : Journée

Description

MATIÈRE 3 : Écritures poétiques

LDR5M713

Intervenant : Véronique Ferrer

Ce programme est proposé à la FAD.

L’Unique change de scène.

Les langages poétiques de l’amour à la Renaissance et à l’Age baroque

(programme de l’année universitaire 2016-2017)

En se penchant sur la genèse de la fable mystique, Michel de Certeau note que dès le XIIe siècle, « une lente démythification religieuse semble s’accompagner d’une progressive mythification amoureuse ». « L’Unique change de scène », souligne-t-il : « Ce n’est plus Dieu, mais l’autre et, dans une littérature masculine, la femme ».

La littérature des XVIe et XVIIe siècles donne à voir une même réciprocité des langages profane et spirituel. Héritière d’une lecture christianisée du modèle courtois – celle de poètes comme Dante et Pétrarque, ou celle d’humanistes comme Marsile Ficin et Léon L’Hébreu –, elle décrit la femme aimée et l’expérience amoureuse en termes d’adoration et de quête salutaire, sans craindre de vider parfois les mots de leur sens religieux. Dans la deuxième moitié du XVIe siècle et au début du suivant, au temps de la conversion officielle des Muses, les poètes reprendront, quant à eux, la rhétorique ingénieuse, le vocabulaire charnel et les formes lyriques de la veine profane pour chanter l’amour divin. L’existence d’un lexique religieux dans le discours amoureux facilite sa transposition verbale dans la poésie sacrée sans compromettre la motivation théologique d’une pareille translation, que légitime le modèle allégorique du Cantique des cantiques. La contradiction apparente des langages de l’amour s’annule dans l’évidence de la parole biblique.

Ce cours entend s’intéresser à la dialectique qui commande les échanges entre discours amoureux et écritures spirituelles. Il s’agira notamment d’étudier les scènes poétiques ou historiques sur lesquelles se tient « l’Unique », les transferts de mots, d’images et de sens, ou bien encore les processus de (dé)mythification amoureuse ou religieuse à l’œuvre entre le XVIe et le XVIIe siècle.

Contrôle des connaissances

 1ère session :

Régime général :Contrôle continu.

Dispensés : Oral. Préparation de 30 mn, oral de 15-20 mn. Les œuvres étudiées doivent être apportées.

2e session : régime général et dispensés 

Oral. Préparation de 30 mn, oral de 15-20 mn. Les œuvres étudiées doivent être apportées.

Bibliographie

Textes de référence : lectures obligatoires

Les textes seront distribués sous forme de photocopies au début du semestre.

Bibliographie

Des indications bibliographiques seront données au début du semestre.

< Liste des matières

footer-script