Bible et littérature - Université Bordeaux Montaigne

Bible et littérature

Crédits ECTS : 2

Volume horaire TD : 24

Code ELP : LDR5M712

Lieu(x) d'enseignement : Bordeaux et agglomération

Composante : UFR Humanités

Période de l'année : Semestre 5

Plage horaire : Journée

Description

MATIÈRE 2: Bible et littérature

LDR5M712

Intervenant : Sophie Duval

Proust et la Bible

(programme de l’année universitaire 2016-2017)

Ce cours sera consacré à l’intertextualité biblique dans l’œuvre de Marcel Proust. Bien que l’écrivain soit agnostique, l’œuvre de Proust, de mère juive et de père catholique, est en effet profondément marquée par l’Ancien et le Nouveau Testament. C’est à l’occasion de ses traductions de John Ruskin que Proust a parfait une culture biblique qu’il a ensuite mise en œuvre dans à la recherche du temps perdu, roman dans lequel on a pu voir, selon une des métaphores du Temps retrouvé, une « œuvre cathédrale », à la réalisation de laquelle l’intérêt de Proust pour la Bible a largement participé.

Le support de nos travaux sera « Combray », première partie de Du côté de chez Swann, mais le cours s’ouvrira à d’autres textes, extraits d’à la recherche du temps perdu et de divers écrits de Proust. Il sera notamment question de La Bible d’Amiens, ouvrage de Ruskin portant sur la cathédrale d’Amiens, que Proust a traduit, préfacé et annoté. À cette occasion, nous traiterons des programmes iconographiques des cathédrales gothiques tels qu’ils traduisent dans leurs sculptures et leurs vitraux le texte de la Bible, puisque cette Bible médiévale de pierre et de verre est dans une grande mesure la Bible de Proust. En partant de « Combray », nous nous pencherons aussi sur l’imagerie et la symbolique vétérotestamentaires et néotestamentaires de cette première section du roman et de la Recherche elle-même. Nous examinerons également la façon dont Proust s’approprie et détourne l’héritage biblique – qu’il en alimente sa propre Révélation esthétique, qu’il en joue avec humour ou qu’il le parodie et le profane –, et les références à de grandes figures bibliques (Adam, Abraham, Moïse, Marie-Madeleine, Marie…). Une part pourra être faite à la Bible des écrivains (par exemple Racine, avec Esther et Athalie) et à celle des peintres (Gozzoli, Giotto, Botticelli, Rembrandt…), qui alimentent la création proustienne.

Le cours sera systématiquement accompagné d’un diaporama qui lui servira de support, l’étude des textes de Proust s’appuyant sur des commentaires d’images (dessins de Proust lui-même, manuscrits de ses brouillons, mais aussi tableaux, fresques, sculptures, vitraux, etc.). 

Contrôle des connaissances

Le contrôle continu reposera sur deux devoirs d’une ou de deux heures chacun. Le premier consistera en un contrôle de lecture et des questions de cours. Le second, à la fin du semestre, consistera en un commentaire de texte (éventuellement accompagné d’un ou plusieurs documents iconographiques) guidé par des questions ou bien en une mini-dissertation portant sur une question de cours ou une citation.

Dispensés : examen oral (préparation : 30 mn ; passage : 20 mn maximum) sur des questions supposant à la fois la connaissance du cours et celle du texte de Proust au programme.

2e session régime général et dispensés : examen oral (préparation : 30 mn ; passage : 20 mn maximum) sur des questions supposant à la fois la connaissance du cours et celle du texte de Proust au programme.

Informations complémentaires

Il n’est pas nécessaire d’avoir suivi « Bible et littérature 1 » pour s’inscrire à ce cours.

Bibliographie

Texte de référence : lecture obligatoire

Marcel Proust, « Combray », dans Du côté de chez Swann. Édition de référence : Du côté de chez Swann, préface d’Antoine Compagnon, Paris, Gallimard, « Folio classique », 1988 [avec le Portrait de Fernand Halphen de Renoir sur la couverture].

 

Édition de référence pour la Bible :La Bible de Jérusalem, Paris, Cerf, 2011.

Lectures conseillées

- l’intégralité de Du côté de chez Swann(et bien sûr l’intégralité d’à la recherche du temps perdu).

- John Ruskin, La Bible d’Amiens, traduction, préface et notes de Marcel Proust (pour la préface de Proust et pour le chapitre IV de Ruskin, « Interprétations », avec les notes de Proust à ce chapitre).

 

< Liste des matières

footer-script