Littérature française : approfondissement 2 - Université Bordeaux Montaigne

Littérature française : approfondissement 2

Crédits ECTS : 3

Volume horaire TD : 36

Code ELP : LDR6Y6

Lieu(x) d'enseignement : Bordeaux et agglomération

Composante : UFR Humanités

Langue d'enseignement : Français

Période de l'année : Semestre 6

Plage horaire : Journée

Description

Responsable de l’UE : Florence BOULERIE

Intervenants : Florence BOULERIE, Anne DEFRANCE

Présentation de l’UE :

Cet enseignement d’approfondissement en littérature française est tout spécialement conçu pour les étudiants se destinant aux carrières de l’enseignement et de la recherche.

Ce deuxième semestre sera consacré à l’initiation à la recherche universitaire. Chaque enseignant proposera son programme.

Attention, en raison des contraintes d’emploi du temps, l’affectation des étudiants en régime général dans l’un ou l’autre groupe ne se fera pas nécessairement au choix. Il convient donc d’attendre l’affectation définitive avant d’investir dans l’un des deux programmes.

Un seul programme sera proposé en formation à distance.

Programmespour l’année universitaire 2016-2017 :

Programme de Mme BOULERIE

Initiation à l’édition de texte : éditer Mme de Genlis

 

Ce programme propose aux étudiants de partir à la découverte d’une femme auteur trop oubliée des lecteurs, faute de rééditions récentes de ses œuvres : Stéphanie Félicité de Genlis (1746-1830). Alors qu’elle était célèbre de son vivant à la fois pour son rôle d’éducatrice, en tant que gouverneur des enfants de la famille royale, et pour son œuvre d’une grande richesse, comprenant des pièces de théâtre, des romans pédagogiques, des narrations sentimentales, des nouvelles morales et des essais politiques, Mme de Genlis a été occultée par l’histoire littéraire.

L’objectif du semestre sera de mettre à disposition du lecteur contemporain une œuvre courte de cette auteure en réalisant de manière collective une édition critique, ce qui implique la saisie du texte et de ses variantes, la rédaction des notes de bas de page, la mise en forme d’une présentation de l’ouvrage (introduction, dossier complémentaire) appuyée sur une documentation biographique et bibliographique ainsi que sur l’analyse critique du texte, l’établissement d’une bibliographie savante.

Cette partie scientifique sera complétée de documents destinés à enrichir la lecture de l’œuvre et à faire de l’édition un outil pédagogique : des explications d’extraits de l’ouvrage, des pistes pour une lecture suivie, des documents annexes commentés seront choisis et présentés par les étudiants.

Au cours du semestre, l’avancement des travaux donnera lieu à des exposés oraux. Le travail écrit confié à chaque étudiant sera relevé en fin de semestre sous forme imprimée et sous forme numérisée (fichier Word).

Sous réserve d’une qualité suffisante et de l’acceptation par un éditeur, ce travail collectif pourra donner lieu à une édition imprimée.

Le texte retenu pour l’année 2015-2016 est une nouvelle qui  présente le double intérêt de poser la question de la légitimité de l’écriture féminine, tout en faisant un tableau de la littérature à la fin du XVIIIe siècle : La Nouvelle Poétique ou les deux amants rivaux de gloire, publiée pour la première fois en 1802. Ce court récit sera complété par les « Réflexions préliminaires sur les femmes », préface de L’Influence des femmes sur la littérature française, comme protectrices des belles-lettres et comme auteurs, Paris, Maradan, 1811.

 

Textes à éditer :

Mme de Genlis, La Nouvelle Poétique ou les deux amants rivaux de gloire, dans Nouveaux contes moraux, Paris, Maradan, 1802.

Mme de Genlis, « Réflexions préliminaires sur les femmes », préface de L’Influence des femmes sur la littérature française, comme protectrices des belles-lettres et comme auteurs, Paris, Maradan, 1811.

Ces deux ouvrages peuvent être trouvés en ligne dans des éditions du XIXe siècle.

Des fac-simile de l’édition à suivre seront distribués aux étudiants en début de semestre, en même temps que des consignes concernant les autres éditions à consulter.

Bibliographie indicative :

Bessire (François) et Reid (Martine) (dir.), Madame de Genlis : littérature et éducation, Mont-Saint-Aignan, Publications des universités de Rouen et du Havre, 2008.

Genlis (Stéphanie de), La Femme auteur, édité par Martine Reid, Paris, Gallimard (Folio), 2007.

Laporte (Dominique), « ‘Ne m’appelez donc plus jamais femme auteur’ : déconstruction et refus du roman sentimental chez George Sand », Nineteenth-Century French Studies, 29, 2001, p. 247-255.

Lotterie (Florence), « Autorité ou repentir ? Promotions paradoxales de la ‘femme auteur’ chez Mme de Genlis et Mme Dufrénoy », Orages, littérature et culture 1760-1825, 9, 2010, p.41-59.

Louichon (Brigitte), Romancières sentimentales 1789-1825, Vincennes, Presses universitaires de Vincennes, 2009.

Reid (Martine), « Genlis, Pipelet, Staël : la figure de la femme auteur au lendemain de 1789 », dans Eliane Viennot (dir.), Revisiter la querelle des femmes. Discours sur l’égalité/inégalité des sexes de 1750 aux lendemains de la Révolution, Saint-Etienne, Presses universitaires de Saint-Etienne, 2012.

Zanone (Damien), « Mme de Genlis, décidément femme auteur », Le Magasin du XIXe siècle, « La Femme auteur », 1, 2011, p.36-39.

Programme de Mme DEFRANCE(ce programme sera également disponible pour les étudiants inscrits en formation à distance)

Autour du « Petit Poucet » : réécritures et transpositions génériques d’un conte merveilleux

 

Si l’imitation est une pratique très répandue en littérature, elle peut revêtir diverses formes, suivant les périodes, les centres d’intérêt et les intentions des auteurs (innutrition respectueuse, pastiche, parodie, transposition générique…). Le conte, par ses motifs, ses personnages topiques, ses scenarii récurrents, est un genre qui plus qu’un autre se prête au montage et au démontage, à la manipulation ludique.

 

« Le Petit Poucet » est l’un des contes merveilleux les plus célèbres, non seulement en France, mais dans divers pays. Il appartient à la fois à la tradition orale et à la littérature, mais c’est la version de Perrault qui est la mieux connue. Le théâtre et la littérature de jeunesse s’en sont emparés, lui ouvrant enfin les portes du 7e art.

 

L’étude de diverses versions du « Petit Poucet », dans le cadre de ce TD, a une double finalité :

1. Offrir une initiation à la recherche : on apprendra à constituer et présenter un objet d’étude, réunir et utiliser une bibliographie, présenter un compte rendu critique, un travail de recherche.

2. Explorer les modalités et les enjeux de la réécriture à travers le temps (du XVIIe au XXIe siècle), dans divers genres (conte, théâtre, cinéma) et sur divers supports, à partir de cette forme malléable qu’est le conte merveilleux.

NB. : Les étudiants qui seraient déjà initiés à l’étude des contes classiques et auraient déjà étudié certains contes du corpus retenu seront aussi confrontés dans ce cours à des textes et œuvres nouveaux, conformément à ses objectifs propres. Ils seront également tenus à des lectures critiques plus nombreuses et plus complexes que celles abordées éventuellement l’année antérieure.

 

Le corpus de départ est constitué de quatre brefs textes et d’un film. Nous avons retenu une version du conte appartenant à la littérature populaire, ainsi que le célèbre conte de Perrault, de même que la version féminisée produite par sa contemporaine Marie-Catherine d’Aulnoy, qui a inventé avec sa « Finette Cendron » une figure d’héroïne hardie et plus violente. Parmi les transpositions théâtrales qui ont fleuri dès le XVIIIe siècle, nous avons retenu celle de Carmontelle et, dans le vivier du cinéma contemporain, l’adaptation filmique réalisée pour Arte en 2012 par Marina de Van (adaptation qui se veut fidèle à la version de Perrault mais offre certaines propositions audacieuses).

Les étudiants seront invités à découvrir d’autres versions, notamment dans le corpus de la littérature de jeunesse. Ils devront les rechercher par eux-mêmes afin de les mettre en perspective avec les précédentes. Ils pourront donc réfléchir à la réécriture (ou relecture) que constitue aussi leur illustration. Enfin, ils auront le loisir de s’essayer à la réécriture créative, en proposant éventuellement leur version personnelle du conte.

 

L’évaluation portera sur la réalisation d’exposés oraux et de travaux écrits divers (comptes rendus de lecture, dossier prenant la forme d’un mini-mémoire, etc.).

 

 

Œuvres au programme :

1. « Le Petit Poucet », conté par Marie Visseyrias, domestique de Champétière (1913) et recueilli par Henri Pourrat. Le conte sera fourni à la rentrée. Il est accessible notamment dans :

- Bricout, Bernadette (éd.), Contes et récits du Livradois, textes recueillis par Henri Pourrat, Paris, Maisonneuve et Larose, 1989.

- Bricout, Bernadette, La clé des contes, Paris, Seuil, 1992, p. 221-224.

 

2. PERRAULT, Charles, « Le Petit Poucet », Contes (1698)

Nombreuses éditions : Garnier, Poche, Folio, Honoré Champion, etc. 

http://www.alalettre.com/perrault-oeuvres-petit-poucet.php)

 

3. AULNOY (D’), Marie-Catherine, « Finette-Cendron », Contes nouveaux ou Les Fées à la mode (1698)

Diverses éditions dont

- Madame d’Aulnoy, Contes, éd. Nadine Jasmin, « Bibliothèque des Génies et des Fées », vol. 1, Honoré Champion, 2004 [éd. critique de référence, à consulter à la BU Lettres, dans l’éd. de 2005 ou la réédition en format poche de 2008. Intéressante pour l’introduction du volume, les notes et la notice du conte].

- http://17emesiecle.free.fr/Finette_Cendron.html

 

4. CARMONTELLE, « Le Petit Poucet (37e proverbe) » [1768-1769]

Le texte sera fourni à la rentrée. Il est disponible dans diverses éditions :

- Dominique Lurcel (éd.), Le Théâtre de la Foire, ou l’Opéra comique – Lesage, Fuzelier et d’Orneval, choix de pièces des années 1720 et 1721, Gallimard, « Folio Théâtre » n°158.

- Poirson, Martial, Perrault en scène. Transpositions théâtrales de contes merveilleux, 1697-1800, sous la direction de Martial Poirson, Espaces 34, coll. « Théâtre du XVIIIe siècle », 2009.

(On trouvera dans ce volume, en plus de l’édition critique du texte, une introduction à la poétique des adaptations théâtrales des contes).

-        http://www.theatreclassique.fr/pages/programmes/edition.php?t=../documents/CARMONTELLE_PETITPOUCET.xml)

 

5. Le Petit Poucet, téléfilm réalisé par Marina DE VAN pour Arte (2012).

Ce film sera projeté en cours. Il est disponible à la location ou à l’achat en VOD.

Les étudiants qui suivront cette UE en formation à distance sont invités tout spécialement à se le procurer sur http://www.arte.tv/fr

 

Bibliographie :

Elle sera à construire par les étudiants.

Contrôle des connaissances

 1ère session :

Régime général : contrôle continu,comportant un dossier de recherche (sujet déterminé par l'enseignant) et des exercices écrits et oraux

 

Dispensés : examen oral (soutenance d'un dossier de recherche sur un sujet déterminé préalablement avec l'enseignant et questions sur le programme semestriel), durée: préparation 30 minutes, passage 30 minutes. Pour le dossier de recherche, prendre contact dès le début du semestre avec le professeur concerné.

2e session : Régime général et dispensés : examen oral (soutenance d'un dossier de recherche sur un sujet déterminé préalablement avec l'enseignant et questions sur le programme semestriel), durée: préparation 30 minutes, passage 30 minutes. Pour le dossier de recherche, prendre contact dès les résultats de la première session avec le professeur concerné.

< Liste des matières

footer-script