La parole perdue - Université Bordeaux Montaigne

La parole perdue

Crédits ECTS : 4

Code ELP : LDR5M43F

Composante : UFR Humanités

Période de l'année : Semestre 5

Mobilité d'études : oui

Description

La Parole perdue (Vérane Partensky)

Dès la fin du XVIIIe siècle, le romantisme allemand, puis, dans son sillage, le romantisme français, ont substitué à l’imitation des grands modèles canoniques de l’antiquité classique la quête d’une autre inspiration, venue de l’âme populaire et des origines archaïques de l’humanité : ce chant des origines, fantasmé rétrospectivement et tout entier à réinventer, constitue le point de départ d’une quête poétique, d’une réflexion sur la langue et d’une théorie de la littérature. Nous envisagerons la manière dont les œuvres du programme élaborent et mettent en scène la quête de cette parole perdue, aussi bien dans un jeu complexe avec l’intertexte que  dans une rêverie sur l’effacement du texte-source qu’elles cherchent à retrouver. Nous verrons également comment la poursuite d’une œuvre en perpétuel devenir se confond avec une quête identitaire, réunissant dans une même interrogation construction ontologique et enquête esthétique. Nous envisagerons enfin la tension entre modernité poétique et rêve d’une poésie de l’origine.

 

Corpus (lectures obligatoires)

Attention : il est impératif de se procurer les éditions ci-dessous à l’exclusion d’aucune autre.

Joseph von Eichendorff, Scènes de la vie d’un propre à rien, Phébus Libretto, 2011

Nerval, Gérard de, Lorely, souvenirs d’Allemagne, Paris, Corti, 1995

Novalis, Henri d’Ofterdingen, Paris, Flammarion, coll. GF, 1992

 

Lectures complémentaires conseillées :

Novalis, Les disciples à Saïs. Hymnes à la nuit. Chants religieux, Paris, Poésie/ Gallimard, 1980

Heinrich Heine, De l’Allemagne, Paris, Gallimard, collection Tel, 1998

Madame de Staël, De l’Allemagne, Paris, Flammarion, coll. GF, 1993 (2 volumes)

Philippe Lacoue-Larthe et Jean-Luc Nandy, L’Absolu littéraire. Théorie de la littérature du romantisme allemand, Paris, Seuil, 1978

Marchal, Paris, Poésie/Gallimard, 2003 (notamment « Richard Wagner, rêverie d’un poète français », « Crise de Vers » et « Quant au livre »).

Gérard de Nerval, Poèmes d’Outre-Rhin Grasset, coll. Les Cahiers rouges, 1996

Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Paris, GF, 2011 (notamment « Sylvie »)

Contrôle des connaissances

 1ère session :

Régime général : Contrôle continu

 Dispensés : Contrôle terminal – Ecrit 4h

2e session : régime général et dispensés : Contrôle terminal – Ecrit 4h

Nature de l’épreuve : Commentaire, dissertation ou essai au choix de l’enseignant

< Liste des matières

footer-script