Traduction et intermédialité 3 - Université Bordeaux Montaigne

Traduction et intermédialité 3

Crédits ECTS : 2

Volume horaire TD : 18

Code ELP : LJO3U3

Composante : UFR Langues et Civilisations

Période de l'année : Semestre 3

Formes d'enseignement : Non accessible à distance

Mobilité d'études : oui

Description

 

Traduction et intermédialité 3

Enseignante : Céline Barral

Une « même aventure contradictoire  » : poésie et musique

Pour Mallarmé, musique et littérature partagent la « même aventure contradictoire » : la langue, qui à première vue sert à communiquer du sens, peut parvenir comme la musique à un « envol tacite d’abstraction », tandis que la musique peut descendre vers le sens pour s’incarner. C’est ce dialogue entre les arts que nous étudierons ici, à partir de l’œuvre du poète Paul Celan (1920-1970). Celle-ci a suscité de multiples mises en musique chez des compositeurs de nationalités et d’esthétiques diverses : Harrison Birtwistle, Luciano Berio, John Zorn, Michael Nyman, Hans Holliger, György Kurtág..., comme, avant elle, l’œuvre de Mallarmé avait inspiré Debussy, ou celle de René Char le compositeur Pierre Boulez. Après avoir observé ce qui, dans la poésie de Celan, évoque la musique (fugue, chanson, berceuse, instruments traditionnels du rituel juif...), mais aussi ce qui polémique avec l’idée d’harmonie, nous étudierons les formes prises par la mise en musique du poème : qu’advient-il des mots du poème (de leur reprise fidèle à leur effacement complet) ? En quoi les compositeurs trouvent-ils des équivalents à l’ « écriture désarticulée » de Celan ? Chaque art ayant sa langue et ses signes, est-il encore juste de parler d’influence, d’illustration ou d’adaptation ? L’idée de « traduction » serait-elle plus pertinente ? Le cours invite aussi à découvrir la musique moderne et contemporaine, de Schönberg à Boulez.

 

Paul Celan, Choix de poèmes par l’auteur (1968), traduit de l’allemand par Jean-Pierre Lefebvre, Gallimard, « Poésie/nrf », 1998.

Se procurer ce livre et le lire avant le début du semestre, en repérant toutes les allusions à la musique et à l’art pictural. Se faire un petit index au fil de la lecture, marquer le volume, annoter le texte au crayon.

Une anthologie d’autres traductions et de textes théoriques sera distribuée et les supports non textuels du cours seront accessibles sur le Bureau virtuel.

Contrôle des connaissances

Session 1 : contrôle continu : commentaire d’écoute, analyse de partition, commentaire de poème... Aucune connaissance préalable de la musique n’est requise.

Session 2 : oral 20 min

Bibliographie

Indications bibliographiques :

1. Celan

Jean Bollack, L’Écrit : une poétique de l’œuvre de Celan, PUF, 2003.

Paul Celan et Gisèle Celan-Lestrange, Correspondance, Seuil, 2001.

John E. Jackson, Paul Celan. Contre-parole et absolu poétique, Corti, 2013.

Jean-Michel maulpoix, Choix de poèmes de Paul Celan, Gallimard, « foliothèque », 2009.

2. Littérature et musique

Partir du site : http://www.fabula.org/atelier.php?Musique et explorer les liens indiqués.

Jean-Louis Backès, Musique et littérature. Essai de poétique comparée, PUF, 1994.

Antoine Bonnet et Frédéric Marteau (dir.), Paul Celan, la poésie, la musique : avec une clé changeante, Hermann, 2015.

Michèle Finck, Poésie moderne et musique, Champion, 2004.

Aude Locatelli, Littérature et musique au XXe siècle, PUF, « Que sais-je ? », 2001.

Nicolas Ruwet, Langage, musique, poésie, Seuil, 1972.

Pascal Dethurens (dir.), Musique et littérature au XXe siècle, Presses universitaires de Strasbourg, 1998.

< Liste des matières

footer-script