Théorie littéraire et plurilinguisme 1 - Université Bordeaux Montaigne

Théorie littéraire et plurilinguisme 1

Crédits ECTS : 4

Volume horaire TD : 30

Code ELP : LJB1Y1B

Composante : UFR Langues et Civilisations

Période de l'année : Automne

Formes d'enseignement : Non accessible à distance

Mobilité d'études : oui

Description

Théorie littéraire et plurilinguisme 1

La langue, matériau de l’écrivain, n’est pas un tout pur et non mélangé. Elle est forgée par  et dans la culture. Quoique servant des enjeux politiques, étroitement liée à l’émergence des nations, la littérature est un espace sans frontière qu’il s’agira d’apprendre à penser dans sa globalité.

Le cours Théorie littéraire et plurilinguisme propose ainsi, sur trois ans, une réflexion sur les notions de « littérature mondiale », de pluralité culturelle et de traduction. Comment penser ces objets ? Pense-t-on la littérature de la même manière partout dans le monde ? Comment concilier théorie générale (« qu’est-ce que la littérature ? »), singularité du geste créateur, ancrage dans une culture, et plurilinguisme ?

 

Dans cette UE, les étudiants des deux parcours (Babel Lettres et Babel Italien) sont mélangés : les uns sont plus littéraires, les autres plus linguistes. Apprenons à travailler ensemble, profitons des connaissances et des méthodes de chacun.

Volume horaire total : 30h TD

Groupe 1. Ève de Dampierre-Noiray

Programme à la rentrée.

 

Groupe 2. Ève de Dampierre-Noiray ou Apostolos Lampropoulos

- Programme du cours d’Apostolos Lampropoulos :

Quelles littératures et quelles cultures (n’)étudie-t-on (pas) ?

Quelles littératures étudie-t-on lorsqu’on étudie la littérature ? Et quels aspects de la culture étudie-t-on lorsqu’on étudie les cultures ? Ces deux questions – qui semblent, au premier abord, plutôt paradoxales et redondantes – forment aussi les deux axes de la réflexion proposée par ce cours. Elles pourraient d’ailleurs se traduire en deux autres, aussi importantes que les premières : comment l’étude de la littérature et celle de la culture s’organisent-elles et se théorisent-elles ? Quels textes littéraires et quels phénomènes culturels incluent-elles, lesquels excluent-elles, et selon quelles prémisses et quels critères, explicites ou implicites ? Par exemple, l’étude de la littérature a pendant longtemps été organisée autour des textes faisant partie du canon littéraire, en laissant moins de place aux textes qui ne sont pas susceptibles d’être reconnus comme de « grands textes » ; ou autour des textes supposément représentatifs d’une littérature nationale, sans définir précisément les textes non-représentatifs ; ou, encore, autour des textes écrits en langues nationales, européennes ou majeures, souvent aux dépens des textes en langues hybrides, non-occidentales ou mineures. Pareillement, l’étude de la culture a pendant longtemps donné la priorité aux cultures dominantes en sous-estimant les cultures minoritaires ; ou aux expressions de ladite haute culture et aux arts qui en faisaient partie, plutôt qu’aux cultures populaires et aux contre-cultures ; ou aux idées et aux concepts plutôt qu’à la culture matérielle ou aux pratiques du quotidien. Ce cours vise à expliciter les questions susmentionnées, ainsi qu’à présenter la façon dont ces priorités ont été remises en question ces dernières décennies grâce à l’émergence des approches alternatives comme celles de Deleuze et Guattari (surtout la notion de littérature mineure), des études postcoloniales et des études culturelles.

Bibliographie

Barthes, Roland : Mythologies [1957], Paris, Points (coll. Essais), 2014.

De Certeau, Michel : L’invention du quotidien, Paris, Gallimard, 19902.

Deleuze, Gilles et Guattari, Félix : Kafka. Pour une littérature mineure, Paris, Minuit, 1975.

Julien, Marie-Pierre et Rosselin, Céline : La culture matérielle, Paris, La Découverte, 2005.

Said, Edward W. : L'Orientalisme. L’Orient créé par l’occident [1978], Paris, Points (coll. Essais), 2015.

 

- Programme du cours d’Ève de Dampierre-Noiray :

Programme à la rentrée

Contrôle des connaissances

Session 1 : contrôle continu

Session 2 (rattrapage) : écrit 4h

< Liste des matières

footer-script