Berlin 1 - Université Bordeaux Montaigne

Berlin 1

Crédits ECTS : 3

Volume horaire CM : 24

Code ELP : LKD1M61

Composante : UFR Langues et Civilisations

Période de l'année : Semestre 1

Description

Berlin aux XIXe XXe siècles.

1. Berlin, symbole de la guerre froide, au cinéma.

Après une introduction historique rapide qui revient sur la partition de la ville (1945 -1990), les six premières séances seront consacrées à la représentation de Berlin comme capitale de la guerre froide dans l’imaginaire collectif, autour de 2 motifs récurrents, que l’on retrouve aussi bien dans le cinéma allemand que dans le cinéma international :

Le premier motif est celui de l’espionnage qui fut l’une des armes essentielles de la guerre froide, Berlin en étant un point de passage presque obligé. De nombreuses affaires, les unes banales, les autres retentissantes, façonnèrent une image d’un Berlin « nid d’espions » que les réalisateurs allemands et étrangers ont portée à l’écran. Le plus célèbre de ces longs métrages est The Spy who came in from the cold (L’Espion qui venait du froid, Martin Ritt, 1965, Royaume-Uni), adaptation du roman éponyme de John Le Carré, qui donne à voir le fonctionnement implacable des services secrets de chaque côté du Mur.

Le deuxième motif est celui de la séparation, imposée à partir de 1961 par le Mur, qui en devient le symbole mortifère. De nombreux films illustrent les expériences douloureuses vécues par les Berlinois aussi bien à l’Est qu’à l’Ouest dans une ville divisée devenue Tränenstadt (« ville des larmes »).

Le cours s’appuie sur des extraits de films (allemands, français, britanniques, américains) qui englobent une période allant de 1950 à 2016.

2. Art et littérature.

Le cours se propose de retracer l’histoire de la musique à Berlin depuis le XVIIIe siècle à travers le plus vieil orchestre au monde, la Staatskapelle, dont la formation remonte au XVIe siècle. Au milieu du XIXe siècle, des musiciens célèbres prennent la tête de l’orchestre, des opéras y sont joués pour la première fois, comme l’opéra-phare Der Freischütz de Weber. Au XXe siècle, avec l’arrivée au pouvoir de Hitler, c’est une partition nettement plus sombre qui se joue. Le rôle du chef d’orchestre Furtwängler et certains de ses choix dans le contexte de l’Allemagne nazie seront notamment mis en évidence.

Par ailleurs, la ville de Berlin a inspiré de nombreux écrivains. Le cours se propose d’analyser le lien qui relie précisément l’écriture romanesque à Berlin depuis Döblin Berlin Alexanderplatz (1929), le premier et le plus important roman en Allemagne ayant la grande ville de Berlin pour décor, jusqu’à la Wendeliteratur.

Enfin, le cours a pour objectif d’analyser le foisonnement artistique qui apparaît à Berlin au XIXe siècle avec l’impressionnisme, la Sécession (1898) et au début du XXe siècle avec l’expressionnisme, notamment à travers le mouvement Die Brücke fondé à Dresde en 1905 et transféré à Berlin en 1911. Ce cours mettra aussi en lumière la richesse des collections de peintures des musées de Berlin.

< Liste des matières

footer-script