Culture historique 3 - Université Bordeaux Montaigne

Culture historique 3

Crédits ECTS : 3

Volume horaire CM : 4

Volume horaire TD : 20

Code ELP : LDH3E51

Composante : UFR Humanités

Période de l'année : Semestre 3

Description

Intervenants : Sylvie Lalagüe-Dulac (ESPE Aquitaine-Université de Bordeaux)

Programme : Penser et traduire une question controversée, l’histoire de l’esclavage,en France et aux états-unis.

 

Ce cours a pour objectif de comprendre comment deux pays concernés par l’histoire de l’esclavage, la France et les États-Unis, ont pensé et traduit cette question controversée (« controversial issues ») à travers différentes entrées reposant, entre autres, sur le raisonnement par analogie utilisé couramment en Histoire.

Sur le plan historique, nous nous intéresserons dans un premier temps à l’histoire de deux villes au cœur du commerce triangulaire, Bordeaux et Charleston, et à la façon dont leurs élites ont pensé et traduit dans leurs modes de vie, dans leurs espaces urbains et, aujourd’hui, dans leurs musées ce fait historique au fil du temps.

Puis nous nous demanderons comment les esclaves américains et français, acteurs à leurs corps défendant, de l’histoire de l’esclavage, ont-ils, de leurs côtés, pensé et traduit leur histoire, mais aussi leurs émotions, en particulier par le biais de l’écriture. Les autobiographies publiées entre le XVIIIème siècle et le XIXème sont un complément appréciable pour le chercheur même si elles posent la question de la subjectivité de leurs auteurs et de leur statut en tant que sources.

Nous questionnerons enfin la manière dont la littérature dont celle dédiée à la jeunesse, française et américaine, pense et traduit l’histoire de l’esclavage par le biais d’exemples précis ? Existe-t-il sur ce sujet une « World Literature » pour la jeunesse ? La publication de romans historiques relatifs à ces questions vives s’étant toujours accompagnée consciemment d’objectifs civiques et moraux et la fonction formatrice de la littérature pour la jeunesse étant indéniable, les publications françaises et américaines pensent-elles et traduisent-elles de la même façon ce pan de notre histoire et, surtout,  transmettent-elles les mêmes valeurs ? Mais se mettre à la place de ces hommes et de ces femmes du passé ne fausse-t-il pas la façon de penser et de traduire des faits historiques ?

 

Repères bibliographiques :

 

-Delacroix Christian, Dosse François et Garcia Patrick (éds.), Historiographies: concepts et débats (I et II), Paris, France, Gallimard, 2010. Voir notamment les articles : « échelle », « mémoire collective », « histoire globale, histoire connectée », « Musée d’histoire », « Historiographie méthodique », « biographie », « Archives, documents et sources ».

 

-Bibliographie actualisée « pour commencer » (histoire de la traite, de l’esclavage et des abolitions, témoignages, fictions, esclavage contemporain)sur le site : http://memorial.nantes.fr/pour-en-savoir-plus/bibliographie/

 

-Excellent site  www.u-eurescl.eu sur lequel vous trouverez les résultats de la recherche sur ce thème, des bases de données et un site pédagogique pour enseigner les traites, l’esclavage et les abolitions.

 

-Nières-Chevrel Isabelle, « La transmission des valeurs et les ruses de la fiction », in Littérature de jeunesse, incertaines frontières, 2005.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour la rentrée, il est vivement conseillé de lire une première fois (ils seront relire avec des consignes précises et une grille de lecture à partir de fin septembre) les ouvrages suivants[1] :

 

-Obligatoirement :

Édition originale

Traduction(s) en français

 

1/ NORTHUP, Solomon. Twelve Years a Slave. Narrative of Solomon Northup, a Citizen of New-York, Kidnapped in Washington City in 1841, and Rescued in 1853, from a Cotton Plantation near the Red River, in Louisiana (ed. David Wilson). Auburn, NY: Derby and Miller, 1853.

 

2/ STOCKETT Kathryn, The Help, Londre : Penguin Books Ltd, 2010.

NORTHUP, Solomon. Douze ans d’esclavage (traduction et adaptation par Philippe Bonnet et Christine Lamotte, introduction et postface de Matthieu Renault). Paris : Entremonde, 2013.

 

 

 

STOCKETT Kathryn ; traduit de l'anglais (États-Unis) par Pierre GIRARD, La couleur des sentiments, Paris : J. Chambon, 2013.

-au choix, une des autobiographies suivantes (il peut y avoir plusieurs éditeurs, une seule figure ici) :

Édition originale (jusqu’à 1865)

Traduction(s) en français

BROWN, William Wells. Narrative of William W. Brown, a Fugitive Slave, Written by Himself. Boston: American Anti-Slavery Society, 1847

BROWN, William Wells. Le récit de William Wells Brown, esclave fugitif, écrit par lui-même (traduction, introduction et notes de Claire Parfait et Marie-Jeanne Rossignol). Mont-Saint-Aignan : Publication des Universités de Rouen et du Havre, 2012.

DOUGLASS, Frederick. Narrative of the Life of Frederick Douglass, an American Slave. Written by Himself. Boston: American Anti-Slavery Society, 1845.

DOUGLASS, Frederick. La vie de Frederick Douglass, esclave américain, écrite par lui-même (traduction notes et lecture accompagnée par Hélène Tronc). Paris : Gallimard 2006.

EQUIANO, Olaudah. The Interesting Narrative of the Life of Olaudah Equiano, or Gustavus Vassa, the African. Written by Himself (2 vols.). London: The Author, 1789.

EQUIANO Olaudah. Olaudah Equiano ou Gustavus Vassa l’Africain : le passionnant récit de ma vie (traduction et édition par Régine Mfoumou-Arthur, préface par Serge Soupel). Paris : L’Harmattan, 2002.

JACOBS, Harriet Ann. Incidents in the Life of a Slave Girl. Written by Herself (ed. Lydia Maria Child). Boston: The Author, 1861.

JACOBS, Harriet Ann. Incidents dans la vie d’une jeune esclave (traduction par Monique Benesvy). Paris : V. Hamy, 1992. (réédité en 2008)

 

[1] Vous n’avez pas bien sûr l’obligation de lire la version originale.

Contrôle des connaissances

Évaluation : sous la forme du contrôle continu (deux notes)

< Liste des matières

footer-script