Atelier arts plastiques - Université Bordeaux Montaigne

Atelier arts plastiques

Crédits ECTS : 3

Volume horaire TD : 30

Code ELP : LDH1E42

Composante : UFR Humanités

Période de l'année : Automne

Description

Arts 1 arts plastiques

Responsable de l’UE : Elisabeth MAGNE

LDH1E41 culture artistique / arts plastiques Elisabeth MAGNE

1-       Dans le livre XXXV que Pline l’ancien consacre notamment à la fabrication des images, les animaux sont convoqués plusieurs fois comme juges de la qualité de véracité objective de ces productions : la nature jugeant la culture. Le cours regardera donc d’abord la genèse des images, les ressorts et les enjeux de la mimésis, la pseudo–objectivité de la représentation lorsque la culture semble se fonder en nature jusqu’aux productions contemporaines numériques dans leur rapport ambigu avec le référent.

2-       Au titre de la pseudo-objectivité de la représentation, nous prendrons l’exemple du paysage et de son « invention » au XVIIIe dans un processus d’artialisation. Un tel processus identifie le transfert d’un objet de nature en objet de culture et décrit ce mouvement de passage de frontière. D’autres objets plus récents pourront bénéficier de cette approche méthodologique (naissance de l’art brut, traitement des objets « des arts premiers » etc.) afin de l’exemplifier.

3-       Enfin, grands théoriciens du thème qui nous occupe, les artistes du Land art et leurs productions en rejouent les enjeux tant dans leur dénonciation d’une économie de marché, que dans la matérialité radicale de leur art. Ils viendront clore ce cours sur la découverte d’une culture de la nature, prémices de nos engagements contemporains.

L’évaluation prendra la forme de la rédaction d’un dossier thématique autour d’une question choisie parmi une liste proposée par l’enseignante en début d’intervention.

LDH1E42 atelier de pratique Dominique CORBAL

Postures /   L’enseignement de la pratique plastique dans ce cours vise à faire acquérir à l’ensemble du groupe et à chacun des étudiants des postures d’effectuation de gestes pratiques simples et de modalités d’accrochages et de mise en scène

 

Modalités de travail / Elaboration de réalisations et de productions techniques individuelles ou de groupes axées autour du thème du semestre « Nature & Culture ». Les investigations de techniques se feront à l’occasion de la découverte de divers outils et mediums. ; fusain, pastel, craies, marqueurs, feutres, aquarelle, patines et marouflages, peinture et encres etc. Les productions entreprises visent à l’acquisition individuelle de techniques et à l’échange dynamique du groupe. Les mediums travaillés visent les pratiques graphiques au sens large, la réalisation d’objet et d’installation.  Esquisse, Carnet d’artiste et d’archéologie jusqu'à la photographie et l’archivage numérique en passant par la rédaction de cartels de textes caviardés ou de réécritures créatives et typographiques.

 

Ergonomie des attendus de production / Les sujets des divers chantiers sont reliés et articulés dans le temps du semestre et visent à produire un déploiement de plus en plus complexe et créatif des moyens plastiques mis en œuvre.

Si le thème général est celui de « Nature & Culture », le vecteur d’intérêt pour y parvenir est « le cabinet ou le carnet de curiosité » comme modalité d’archivage d’une pseudo archéologie de la production. Espace muséal ou mémoriel d’AUTO CULTURE.

 

Les Questionnements

Les divers chantiers entrepris tourneront autour de questions articulées à cette problématique « Nature & Culture » en interrogeant de grands axes tels que

  • 1/ « Mimesis et représentations » le signe, la lettre, la figure, dans diverses cultures esthétiques et formelles telles que les avant gardes cubisme, futurisme, expressionismes, abstractions, concept, lettrisme etc
  • 2/ « Culture et techniques » modifications et ré interrogations des percepts « naturels » par les outils photo, vidéos cinémas, typographiques pratiques d’hybridations des images, des objets collages et ready made.
  • 3/ « Question “LAND ART & STREET ART » in situ, reartialisation du paysage, traces naturelles et variables, un nouvel état primitif et sauvage de la trace, Neo cultures ?

 

Objectif général 

 

Produire de l’intérêt pour diverses techniques et modalités de créations individuelles et collectives se déployant autour de l’archivage, la sérialité et la variabilité dans un carnet d’auto culture. 

Produire de la découverte et de l’intérêt pour le déplacement, le décalage, le caviardage et la désorganisation « culturelle d’un ordre apparemment naturel » du sémantique et du textuel.

Produire des compétences sur la capacité à mettre en scène et en visuel ses productions et ses pièces à titre individuel en les intégrant à une économie visuelle des productions du groupe débouchant sur un accrochage général ou une exposition au final.

 

Evaluations Elles se font d’une part pour l’ensemble du groupe en évaluant le niveau global de la ou des prestations et de l’économie interne de celui-ci, d’autre part en individuel suivant des paramètres créatifs, de réussite technique et d’implication personnelle 3 ou 4 notes au semestre.

LDH1E42 atelier de pratique Nicolas NERCAM

Par cette problématique « Nature & Culture », cet atelier de pratique plastique se propose d’aborder la question de « la représentation ».

Représenter est ce qui fait la spécificité de la personne humaine, qui renvoie à un être social, historiquement situé (à l’hérédité biologique s’ajoute l’héritage social).

En Occident, les principes de la représentation ont été longtemps conditionnés par les règles de la mimesis. Depuis les premiers mouvements de la modernité artistiques (fin XIXe) et jusqu’à notre époque, ces principes illusionnistes de la représentation ont été profondément questionnés et remis en cause (jusqu’à affirmer une « autonomie de l’œuvre d’art » comme quintessence de la « nature humaine »).  

Cet atelier propose aux étudiants de L1 CHS un parcours autour de la production plastique de la « représentation » à la « présentation » :

1 - L’œuvre représentation : Les principes et les pratiques de la représentation illusionniste (principalement bidimensionnelle). Les arbitraires de ces règles de représentation (apport d’autres systèmes de représentations).

2 – L’œuvre objet : convocation d’objets (naturelles ou artificiels) afin de constituer la production plastique (sensibilisation aux pratiques et démarches artistiques des mouvements de la modernité).

3 – L’œuvre présentation : La production plastique affirme sa propre « réalité » elle se « présente ». Réalisation de productions plastiques in situ (sur le campus, en milieu urbain ou naturel) où s’expriment les interfaces entre œuvre et environnement.

 

 Évaluation :

 1ère session : contrôle continu

2e session : oral

< Liste des matières

footer-script