Histoire contemporaine - Université Bordeaux Montaigne

Histoire contemporaine

Crédits ECTS : 4

Volume horaire CM : 18

Volume horaire TD : 22

Code ELP : LBG6Y2

Lieu(x) d'enseignement : Bordeaux et agglomération

Composante : UFR Humanités

Période de l'année : Semestre 6

Description

Le capitalisme américain de la guerre de Sécession à 1941

Les États-Unis sont devenus la première puissance économique mondiale dès le début des années 1890, malgré le séisme de la guerre de Sécession. Ce cours d’histoire du capitalisme américain retrace la trajectoire de cette success story, sans en occulter les ombres de la violence endémique, de la question noire et du Quart-Monde aux États-Unis. Grâce aux dynamiques et tensions de l’innovation technologique et de ses réseaux, le capitalisme originel, « sauvage », s’est progressivement transformé en capitalisme d’organisation, où le poids du Big Business et de ses Tycoons fut partiellement contrebalancé par la recherche d’un Big Government et d’un Big Labor. Si les États-Unis se construisent bien comme une ploutocratie (Ernest Renan J’appelle ploutocratie un état de société où la richesse est le nerf principal des choses), leur capitalisme se complexifie avec l’affirmation et les contradictions à la fois de la modernité de la métropole américaine, de l’impérialisme américain et des modèles régionaux de développement (Californie, Texas, Floride) au-delà de la seule Megalopolis.

Bibliographie

Kaspi André (dir.), Durpaire François, Harter Hélène et Lherm Adrien, La civilisation américaine, Paris, PUF (Quadrige), 2004, XII-621 p.

Mélandri Pierre, Histoire des États-Unis depuis 1865, Paris, Nathan (Fac), 2000 (7e éd. revue et augm.), 348 p.

Nouailhat Yves-Henri, Évolution économique des États-Unis du milieu du XIXe siècle à 1914, Paris, CDU/SEDES (Regards sur l’histoire), 1982, 486 p.

Zunz Olivier, Le siècle américain. Essai sur l’essor d’une grande puissance, Paris, Fayard, 2000, 269 p.

< Liste des matières

footer-script