Ouverture aux sciences humaines et sociales - Université Bordeaux Montaigne

Ouverture aux sciences humaines et sociales

Crédits ECTS : 2

Volume horaire TD : 18

Code ELP : LBH4U71

Composante : UFR Humanités

Période de l'année : Semestre 4

Description

Histoire et ethnologie 

L’objectif est d’initier les étudiants à l’ethnologie au travers notamment de la découverte de sa méthode, l’observation participante, ainsi que de leur faire découvrir les principaux auteurs et courants qui ont marqué la discipline anthropologique.

Les séances s’organiseront à partir d’un corpus de textes courts (articles et chapitres d’ouvrages), classiques et contemporains, illustrant l’histoire de la discipline, ses méthodes et ses courants.

Histoire du droit 

La construction de l’État français (476-1789).

« Jamais un grand État ne s’est formé que de plusieurs petits ; c’est l’ouvrage de la politique, du courage et surtout du temps (Voltaire, Essai sur l’esprit des mœurs et des Nations). »

La construction de l’État français est le fruit d’une lente maturation. Il s’agira d’étudier succinctement les grandes étapes et les grands évènements qui ont jalonnés sa construction. Nous nous intéresserons aux enjeux, aux bâtisseurs de l’État moderne, de la chute de l’Empire romain d’Occident à la veille de la Révolution française, mais également à l’évolution du droit, marqueur fondamental de l’évolution du pouvoir.

Histoire et sociologie 

Émile Durkheim et Max Weber, deux sociologues pour une seule science 

En France et en Allemagne, à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, deux savants contemporains, Émile Durkheim et Max Weber, fondent une nouvelle manière de voir le monde social, la sociologie. Ils n'en restent pas moins l'un vis-à-vis de l'autre dans une mutuelle ignorance. Depuis lors, le regard académique traditionnel a imposé sa logique. Chaque sociologue fait l'objet d'une présentation afin de fonder le regard syncrétique qui sied au devancier. L'aboutissement de ces deux amples réflexions serait donc bien une seule science.

À mesure que la connaissance de ces deux œuvres progresse, il apparaît pourtant possible de les lire l'une à partir de l'autre, pour en faire ressortir les particularités et plus généralement pour appréhender la singularité de la sociologie. Pour le dire autrement, en soumettant les textes d'Émile Durkheim et de Max Weber au regard sociologique, par une lecture croisée, il s'agira d'entrer dans une discipline nouvelle qui, encore aujourd'hui, n'a rien perdu de sa dimension révolutionnaire.

Au cours du semestre, plusieurs thèmes seront abordés : sociologie et politique ; regards sociologiques sur les religions ; sociologies de l'État ; sociologie et économie ; sociologie et psychologie.

 

 

Bibliographie

Histoire et ethnologie 

L’ethnologie, une science humaine

Seront, au cours du semestre, examinés, notamment, les textes suivants :

Augé, Marc (éd.), « Les croyances à la sorcellerie », in : La construction du monde. Religion, représentations, idéologies, Paris, F. Maspero, 1974.

Bastide Roger, « Présentation du candomblé », in : Le candomblé de Bahia, Paris, Plon, 1958, p. 42-87.

Bastide Roger, « La transe », in : Le rêve, la transe et la folie, Paris, Éditions du Seuil, 2003, p. 75-123.

Copans Jean, Anthropologie et impérialisme, Paris, Maspero, 1975.

De Boeck, François, « Le "deuxième monde" et les "enfants-sorciers" en République démocratique du Congo, Politique Africaine, 2000, vol. 80, n° 4, p. 32-57.

De Certeau Michel, « Ethno-graphie, l’oralité ou l’espace de l’autre : Léry », in : L’écriture de l’histoire, Paris, Gallimard, 1975, p. 245-283.

Godelier Maurice, « Des choses que l’on donne, des choses que l’on vend et de celles qu’il ne faut ni vendre ni donner, mais garder pour les transmettre », in : Au fondement des sociétés humaines. Ce qui nous apprend l’anthropologie, Paris, Flammarion, 2010 (1e éd. : 2007), p. 75-99.

Kilani Mondher, « Le discours anthropologique et le siècle des Lumières. Ou comment construit-on l’histoire de la discipline ? », in : L’invention de l’Autre. Essais sur le discours anthropologique, Lausanne, Payot, 1994, p. 77-103.

Leiris Michel, « L’ethnographie devant le colonialisme », in : Cinq études d’ethnologie, Paris, Gallimard (1e éd. : 1969), p. 38-68.

Lévi-Strauss Claude, « Introduction : Histoire et Ethnologie », in : Anthropologie structurale, Paris, Plon, 1974 (1e éd. : 1958) pp. 9-39.

Malinowski Brosnilaw, « Sujet, méthode et but de cette enquête », in : Les argonautes du Pacifique occidental, Paris, Gallimard, 1989 (1e éd. : 1922), p. 57-82.

Mauss Marcel, « Essai sur le don », in : Sociologie et anthropologie, Paris, PUF, 1950, p. 145-164.

Turner Victor, « Analyse d’un rituel IHAMBA », in : Les tambours d’affliction : analyse des rituels chez les Ndembu de Zambie, Paris, Gallimard, 1972 (1e éd. : 1968), p. 175-213.

Van Gennep Arnold, « Classement des rites » ; « Le passage matériel », in : Les rites de passage, Paris, A. et J. Picard, 1981 (1e éd. : 1909), p. 1-33.

Histoire du droit 

Arabeyre Patrick, Halpérin Jean-Louis et Krynen Jacques (dir.), Dictionnaire historique des juristes français (XIIe-XXe siècle), Paris, PUF (Quadrige), 2014 (2e éd.), XLIV-1071 p.

Rigaudière, Albert, Introduction historique à l’étude du droit et des institutions, Paris, Economica (Corpus), 2006 (3e éd.), 847 p.

Rigaudière, Albert, « L’invention de la souveraineté », in : « La souveraineté », Pouvoirs, Revue française d’études constitutionnelles et politiques, n° 67, novembre 1993, p. 5-21.

Timbal, Pierre-Clément, Castaldo, André et Mausen, Yves, Histoire des institutions publiques et des faits sociaux, Paris, Dalloz (Précis Dalloz. Science politique), 2009 (12e éd.), 702 p.

Thireau Jean-Louis, Introduction historique au droit, Paris, Flammarion (Champs), 2009 (3e éd.), 386 p.

Histoire et sociologie 

Durkheim Émile, Les règles de la méthode sociologique, Paris, Flammarion (Champs classiques), 2010, 333 p. (avec une préface de Laurent Mucchielli).

Weber Max, La science, profession et vocation (trad. Isabelle Kalinowski), Marseille, Agone (Bancs d’essais), 2005, 299 p.

Callegaro Francesco et Lanza Andrea (dir.), « Le sens du socialisme. Histoire et actualité d'un problème sociologique », Incidence. Philosophie, littérature, sciences humaines et sociales, n° 11, automne 2015.

Joly Marc, La révolution sociologique. De la naissance d'un régime de pensée scientifique à la crise de la philosophie (XIXe-XXe siècle), Paris, La Découverte (Laboratoire des sciences sociales), 2017, 583 p.

 

< Liste des matières

footer-script