Interactions sociétés et milieux - Etude de cas - Université Bordeaux Montaigne

Interactions sociétés et milieux - Etude de cas

Crédits ECTS : 3

Volume horaire CM : 12

Volume horaire TD : 18

Code ELP : LRG3U5

Composante : UFR Sciences des Territoires et de la Communication

Période de l'année : Semestre 3

Description

Ce cours propose un approfondissement thématique du cours de L2 interactions sociétés et milieux et sa mise en application dans les TD, autour de l’objet montagne. Ce dernier offre un terrain particulièrement propice à l’apprentissage de l’analyse d’un géosystème.

Il s’agira d’analyser la nature des relations que les sociétés humaines ont nouées avec la montagne. Au-delà de l’étude des critères physiques qui spécifie cet objet géographique (altitudes, systèmes de pentes, étagement bioclimatique, gradients et discontinuités spatiales, association sur de courtes distances d’écosystèmes variés, risques naturels) il s’agira d’étudier la façon dont les sociétés montagnardes ont exploité et exploitent aujourd’hui les ressources du milieu montagnard selon différents contextes géographiques et culturels. Mais on analysera également les interactions sociétés/milieux à travers les représentations de la montagne et les pratiques, parfois conflictuelles qui lui sont associées, qui ont transformé la relation des sociétés rurales et urbaines à cet objet géographique, en redéfinissant son statut et ses fonctions dans le contexte à enjeux du changement global.

Plan du cours

 Ch. 1.  Comment définir la montagne ? 

            1. La montagne, une évidence physique ?

            2. La montagne comme géosystème

            3. La montagne comme représentation

 

Ch. 2 Les conditions écologiques de la vie en montagne

            21. Les gradients bioclimatiques

            22. L’effet de pente et les phénomènes gravitaires et torrentiels : des milieux à risques

            23. L’étagement et ses facteurs de variation

 

Ch.3. L’occupation humaine des montagnes : l’exploitation des ressources montagnardes par les sociétés agraires

            31. Des montagnes inégalement humanisées

            32. La relativité des contraintes physiques (l’exemple de la neige et de la pente)

            33. L’exploitation de la complémentarité des milieux par les sociétés montagnardes (agriculture montagnarde et élevage, mobilité et pluriactivité)

 

Ch. 4. Les mutations des systèmes productifs montagnards : les nouvelles logiques d’exploitation des ressources du milieu

            41. La colonisation et l’introduction de cultures commerciales dans les montagnes tropicales

            42. La montagne, réservoir énergétique : l’industrialisation des montagnes depuis el 19e s.

            43. L’exploitation touristique de la montagne : pratiques, aménagements, protection

Conclusion : les montagnes au cœur des enjeux du développement durable

Liste non exhaustive des thèmes de TD

 Relief glaciaire et périglaciaire. Lecture de la carte de Chamonix

  • L’invention de la haute montagne touristique. Chamonix-Mont-Blanc
  • Gradients climatiques et contrastes d’exposition
  • L’étagement des milieux et des sociétés à différentes échelles : le cas de l’Himalaya central
  • L’archipel vertical andin, les mutations des systèmes montagnards et la rupture des relations homme/milieux dans les Andes péruviennes
  • L’exploitation de l’or blanc : l’exemple de Tignes et de Val d’Isère

 Un dossier documentaire en appui au cours est également disponible sur le BV.

Compétences visées

  • Connaître les caractéristiques et les mécanismes physiques fondamentaux des milieux montagnards (gradients, seuils, azonalité) ;
  • Connaître le principe de l’étagement bio-climatique mais aussi les limites de cette notion ;
  • Connaître la diversité des milieux montagnards et des modes d’exploitation de ces derniers dans le monde, en fonction des différents types de société ;
  • Connaître les enjeux socio-économiques et environnementaux concernant le devenir des montagnes et des sociétés montagnardes mais aussi les enjeux épistémologiques : être capable de s’interroger sur la notion de contrainte, de spécificité, de fragilité des milieux ;
  • être capable de mobiliser ses connaissances selon une démarche systémique et dynamique.

Contrôle des connaissances

1 note faisant la moyenne des exercices de TD (coef.1) :  50%

NB. Tout exercice réalisé en TD ou à faire à la maison est susceptible d’être ramassé et noté.

1 note de devoir sur table (coef.2) : 50%

Bibliographie

  • Antoine JM et Millan J., 2011, La ressource montagne, entre potentialités et contraintes, L’Hramattan, 287p.
  • Bordessoule E., (coord.), 2002, Questions de géographie : les montagnes, Éditions du Temps, 349 p.
  • Debarbieux B., 1995, Tourisme et montagne, Economica, 107 p.
  • Rougerie G., 199O, Les montagnes dans la biosphère, Paris A. Colin, coll. U géographie, 221 p.
  • Sacareau I., 2003, La montagne, une approche géographique, Belin, Sup géographie, 287 p.
  • Veyret Y., (coord.), 2001, Les montagnes, discours et enjeux géographiques, Dossiers des Images économiques du monde, Paris, SEDES, 140 p.

 Revue de géographie Alpine : numéros thématiques, à consulter.

< Liste des matières

footer-script