Habiter et mobilités - Université Bordeaux Montaigne

Habiter et mobilités

Crédits ECTS : 3

Volume horaire CM : 12

Volume horaire TD : 18

Code ELP : LRG5Y3

Composante : UFR Sciences des Territoires et de la Communication

Période de l'année : Semestre 5

Mobilité d'études : oui

Description

12h CM / 18h TD

Ce cours a pour vocation d'analyser l'interaction de ces deux concepts tant d'un point de vue heuristique qu'applicatif. Heuristique car à travers ce couple, une interrogation épistémologique est travaillée autour des différentes postures qui peuvent en rendre compte (du déterminisme à l’essentialisme). Applicatif car peut-on penser l'habiter sans évoquer la mobilité, ses modes d'organisation, les métriques qu'elle conditionne peut-être. Et inversement, peut-on penser l'évolution des mobilités et des « mobilisations » opérés dans et avec l'espace sans réfléchir sur l'évolution de nos conceptions de l'habiter. Habiter en tant que relation fondamentale avec l'espace, le temps, l'autre. Habiter en tant que mode d'intervention de l'/des homme(s) auprès de l'espace. Habiter en tant que mise en sens de soi, des autres et du monde à travers ou à partir de l’espace. Les enseignements montreront en quoi l’accentuation conjointe des facilités de mouvements physiques des corps dans l’espace grâce aux moyens de communications de plus en plus rapides, mais aussi des mouvements mentaux de ces mêmes corps dans l’espace grâce aux TIC, déterminent de nouvelles façons d’habiter le monde, c’est-à-dire des nouvelles façons d’être, de vivre et de penser ce monde. Après avoir donné les différents sens en géographie du concept d’habiter dans leur inscription épistémologique, on retiendra ici une conception de l’habiter comme pratique des lieux par les individus, que l’on reliera à la question des mobilités. Il s’agira alors ensuite de  distinguer les différents types de mobilités humaines (migrations internationales, mobilités résidentielles, mobilités quotidiennes, mobilités touristiques, etc.) tout en montrant leurs articulations (systèmes de mobilités/modes d’habiter), et en analysant les types d’espaces qu’elles produisent à différentes échelles. On s’intéressera plus spécifiquement aux mobilités touristiques et aux différentes manières d’habiter touristiquement le monde.

Compétences visées

  • Appréhension des postures épistémologiques (déterminisme, constructivisme, essentialisme) pour analyser notre relation au monde et plus particulièrement à travers notre relation à l’espace.
  • Capacité de réflexivité sur les enjeux normatifs de l’aménagement ;
  • Compétence dans l’analyse de discours, d’images animées ou non ;

Concepts majeurs :

Habiter, mobilités, place, motilité.

Bibliographie

  • Hoyaux A.-F., 2015, Habiter, se placer plaçant et se penser pensant, Les Annales de Géographie, n°704, pp.366-384.
  • Lazzarotti Olivier, 2006, Habiter, la condition géographique, Paris, Belin, 287 p.
  • Lussault Michel, 2009, De la lutte des classes à la lutte des places, Paris, Éditions Grasset & Fasquelle, 222p.
  • Stock Mathis, 2006, « L’hypothèse du mode d’habiter poly-topique : pratiquer les lieux géographiques dans les sociétés à individus mobiles », Espacestemps.net, Textuel.

Retrouvez une sélection de documents pour cet enseignement dans vos bibliothèques universitaires.

< Liste des matières

footer-script