Théorie littéraire - Université Bordeaux Montaigne

Théorie littéraire

Crédits ECTS : 8

Volume horaire CM : 24

Code ELP : MFL1E22

Composante : UFR Humanités

Période de l'année : Automne

Description

Crédits ECTS : 8

Volume horaire : 24h TD (cours de méthodologie) + 24h CM (théorie littéraire) + 36h CM (Histoire littéraire)

Code ELP : MFL1U2

Lieu(x) d'enseignement : Bordeaux et agglomération

Composante : UFR Humanités

Langue : Français

Période : premier semestre

Plage horaire : Journée

Formes d'enseignement : En présence

Description

Responsable de l’UE : Alice Vintenon

Intervenants (pour le TD de méthodologie littéraire) : Véronique Ferrer et Françoise Poulet

Les intervenants des CM sont précisés dans la suite de cette fiche.

Présentation de l’UE : 

Cette UE a pour but de vous préparer à l’épreuve de dissertation littéraire générale. Elle comprend trois cours obligatoires :

1-      Un TD de méthodologie, qui vous entraînera à la dissertation littéraire générale

2-      Un cours magistral de théorie littéraire. Chaque séance sera prise en charge par un enseignant spécialiste de la question abordée. Le cours s’appuiera sur des textes théoriques et littéraires, qui pourront nourrir vos futures séquences pédagogiques.

Voici le programme du CM de théorie littéraire : 7/09 La création littéraire 1 (Florence Plet) ; 14/09 La création littéraire 2 (Alice Vintenon) ; 21/09 Les arts poétiques (Denis Lopez) ; 28/09 L’intertextualité 1 (Apostolos Lampropoulos) ; 5/10 L’intertextualité 2 (Mounira Chatti) ; 12/10 L’engagement (Pierre Laforgue) ; 19/10 Le style (Jean-Paul Engélibert) ; 26/10 L’auteur (Jean-Paul Engélibert) ; 9/11 La critique (Béatrice Bloch) ; 30/11 La lecture (Béatrice Bloch) ; 7/12 L’écriture de soi (Pierre Laforgue) ; 14/12 Le sujet poétique : je et ses autres (Valéry Hugotte)

3-      Un cours magistral d’histoire des mouvements littéraires européens, du Moyen Age au XXIe siècle. Chaque séance sera prise en charge par un enseignant spécialiste de l’époque abordée, et s’appuiera sur des textes littéraires susceptibles de nourrir vos exemples de dissertation et vos futures séquences pédagogiques.

Voici le calendrier du CM « Histoire des mouvements littéraires européens ») : 08/09 Introduction à l’histoire littéraire (Vérane Partensky) ; 15/09 La littérature courtoise : diffusion européenne (Florence PLET-NICOLAS) ; 22/09 L’Italie et la Renaissance (Véronique Ferrer) ; 29/09 Humanisme et Réforme en Europe (Alice Vintenon) ; 07/10 Le Siècle d’or espagnol et le XVIIe français (Françoise Poulet) ; 13/10 Du baroque au Classicisme (Myriam Tsimbidy) ; 20/10 Les Lumières et l’Angleterre (Catherine Ramond) ; 03/11 Le Romantisme et l’Allemagne (Marie de Gandt) ; 10/11 Réalismes (Florence Pellegrini) ; 1/12 Avant-gardes politiques et littéraires au XXe siècle-1. Futurisme, Surréalisme, Réalisme socialiste (Philippe Baudorre) ; 08/12 Avant-gardes politiques et littéraires au XXe siècle (2) « Tel Quel », du structuralisme au maoïsme (Philippe Baudorre) ; 15/12 XXe-XXIe siècles : Le temps de l’éclatement (Joëlle de Sermet)

Programmes : (Dans cet emplacement il s’agira de détailler, s’il y a lieu, les différents programmes de l’UE)

Textes de référence : lectures obligatoires

  • Une anthologie des critiques : Chassang et Senninger, Les Textes littéraires généraux. Hachette Sup., rééd. 1993. A utiliser surtout pour les textes anciens (avant 1900).
  • A compléter par cette anthologie plus récente, dont les rubriques correspondent aux grandes questions posées à l’écrit : Nadine Toursel, Jacques Vassevière, Littérature : textes théoriques et critiques, Nathan, 2001 (à consulter impérativement : vous y trouverez d’utiles résumés et des citations qui sont autant de sujets possibles de dissertation).

Bibliographie indicative pour la préparation à la dissertation (CAPES LETTRES)

  1. A.     Les outils de travail : pour commencer

Outre les dictionnaires ou encyclopédies (le Dictionnaire des littératures de langue française, Bordas, 4 vol., par exemple) :

1)      Le grand atlas Universalis des littératures, 1990 : notamment les articles : « les genres littéraires » (Jean-Marie Schaeffer), « l’intertextualité » (Daniel Sangsue), « la description », « le récit », « l’argumentation » et « conversation et dialogue » (Jean-Michel Adam), « l’œuvre poétique » et « l’ironie » (Philippe Hamon), « Autobiographie et récit de vie » (Philippe Lejeune), « la littérature épistolaire » (Alain Viala), « le texte lyrique » (Jean-Michel Maulpoix), « la question du réalisme » (Henri Mitterand), « la théâtralité » (Robert Abirached), le chapitre « Lectures et publics » etc.

2)      Souriau (Etienne), Vocabulaire d’esthétique, PUF, 1990. De très utiles notices qui définissent et distinguent les catégories du tragique, du dramatique, du pathétique, de l’épique, du beau, du sublime, etc.

3)      Une histoire littéraire (du XVIème siècle à nos jours) au choix. Chapitres de synthèse sur les principaux courants de la littérature française dans le livre d’Yves Stalloni, Ecoles et courants littéraires, Nathan, Lettres Sup., 2002. Très utile.

4)      Les Annales du CAPES de Lettres Modernes et de Lettres Classiques (1975-2001), Champion, « Unichamp », 2001.

5)      Une méthode d’analyse des textes : Schmitt et Viala, Savoir Lire, Didier, 1982.

6)      Soler (Patrice), Genres, Formes, Tons, PUF, 2001. Un très utile répertoire de rubriques définissant de grandes formes et de petits genres (l’épopée, l’élégie, l’églogue, l’idylle, l’ode, le roman noir, le mélodrame, etc.).

7)      Plusieurs méthodes de dissertation (à consulter et à confronter) : Chassang et Senninger, La Dissertation littéraire générale (3 tomes, les questions de poétique générale, les tendances et courants, les genres), Hachette Sup, 1992 ; ou Axel Preiss, La Dissertation littéraire, Colin, « Cursus », 1998, très recommandé ; ou Yves Baudelle, Dissertations littéraires générales, Nathan Université, « Littérature », 1995.

  1. B.     Critique générale : pour continuer

1)      Aristote, Poétique, tr. M. Magnien, Le Livre de Poche, 1990. Fondamental.

2)      Auerbach (Erich), Mimesis, Gallimard, 1946.

3)      Bachelard (Gaston), Psychanalyse du feu, Poétique de la rêverie (PUF, 1937 et 1960)

4)      Barthes (Roland), Essais critiques, Seuil, 1964, rééd. 1984, notamment les articles « Ecrivains et écrivants » (1960), «Les deux critiques» (1963), « Qu’est-ce que la critique?» (1963).

5)      - , Le Bruissement de la langue – Essais critiques IV, Seuil, notamment l’article « Sur la lecture », 1976.

6)      - , Le Plaisir du texte, Seuil, 1973.

7)      Bellemin-Noël (Jean), Le texte et l’avant-texte, Larousse, 1972, et Vers l’inconscient du texte, PUF, 1979.

8)      Bénichou (Paul), Morales du grand siècle, Gallimard, 1948, Le Temps des prophètes. Doctrines de l’âge romantique, Gallimard, 1977, Le Sacre de l’écrivain, Corti, 1985, Les Mages romantiques, Gallimard, 1988, L’Ecole du désenchantement, Gallimard, 1992.

9)      Blanchot (Maurice), Le Livre à venir (1959), L’Espace littéraire, Gallimard, 1955.

10)    Compagnon (Antoine), La Seconde main, Seuil, 1979. Sur l’intertextualité et la citation.

11)    - , Le Démon de la théorie – Littérature et sens commun, Seuil, 1998. Bilan et confrontation des grandes années « théoriques » de la littérature (1970).

12)    Denis (Benoît), Littérature et engagement de Pascal à Sartre, Seuil, « Points Essais », 2000. Utile.

1)      Freud (Sigmund), Le Délire et les rêves dans la Gradiva de W. Jensen, Gallimard, « Folio Essais », 1986 (éd. originale, 1907).

2)      Genette (Gérard), la série des Figures (I, II, III, IV, V), publiées au Seuil, «Poétique», tout particulièrement dans Figures III, la partie « Discours du récit ».

3)      - , Palimpsestes, Seuil, « Poétique »,1982. Sur les formes de l’intertextualité.

4)      -, Seuils, Seuil, « Poétique », 1987. Analyse du paratexte (textes liminaires, entretiens, notes, dont la fonction est d’orienter la lecture).

5)      Goldman (Lucien), Le Dieu caché, Gallimard, 1959.

6)      Girard (René), Mensonge romantique et vérité romanesque, rééd. Le Livre de poche, « Pluriel », 1982.

7)      Gracq (Julien), En lisant, en écrivant, Corti, 1981. Indispensable. Constamment cité dans les rapports du jury.

8)      Hamon (Philippe), Introduction à l’analyse du descriptif, Hachette, 1981. Voir aussi, du même auteur, La Description littéraire, Macula, 1991 (anthologie). Pour une synthèse sur la question de la description, voir : Gervais-Zaninger (Marie-Annick), La Description, Hachette Supérieur, 2001.

9)      Jauss (Hans Robert), Pour une esthétique de la réception, Gallimard, « TEL », 1978 (pour la trad. fr. et la préface). Recueil d’articles : lire notamment la préface et l’article « La modernité dans la tradition littéraire et la conscience d’aujourd’hui ».

10)    Lejeune (Philippe), Le Pacte autobiographique, Seuil, « Poétique », 1975. Sur l’autobiographie, voir aussi la rubrique « Divers ».

11)    Pavel (Thomas), Univers de la fiction, Seuil, 1988. Pour une « économie » de l’imaginaire, analyse des personnages, univers, frontières de la fiction. Pour une présentation synthétique des théories de la fiction, se reporter à l’anthologie commentée de Christine Montalbetti, La Fiction, GF-Flammarion, « Corpus », 2001.

12)    Piegay-Gros (Nathalie), Introduction à l’intertextualité, Dunod, 1996. Très clair.

13)    Poulet (Georges), Etudes sur le temps humain, Ed. du Rocher, 1976-1977 (vol.1, Plon, 1952). Etudes notamment sur Pascal, Racine, Baudelaire, Proust, Valéry…

14)    Proust (Marcel), Le Temps retrouvé (indispensable pour nourrir une dissertation sur la lecture et plus généralement, sur la création littéraire).

15)    Rousset (Jean), Forme et signification, Corti, 1962.

16)    Sartre (Jean-Paul), Qu’est-ce que la littérature ?, Gallimard, « Folio Essais », 1985 (1ère éd.1948).

17)    Viala (Alain), Naissance de l’écrivain, éditions de Minuit, 1985.

  1. A.     Pour approfondir, par grande question :
·         Sur la critique

1)      Biasi (Pierre-Marc de), La Génétique des textes, Nathan Université, « 128 », 2000. Pour découvrir une discipline en plein essor.

2)      Cabanès (Jean-Louis), Larroux (Guy), Critique et théorie littéraires en France (1800-2000), Belin, 2005. Très bien, très complet. De nombreux extraits commentés d’œuvres critiques.

3)      Duchet (Claude), Sociocritique, Nathan, 1979. Volume collectif (articles de Pierre Macherey, Roger Fayolle), lire notamment l’introduction de Claude Duchet et parcourir la première partie (théorie) et la seconde (analyses textuelles).

4)      Fayolle (Roger), La Critique, Colin, « U », 1978 (à utiliser pour la critique ancienne). A compléter par le livre de Jean-Yves Tadié cité ci-dessous pour la critique récente.

1)      Méthodes du texte Introduction aux études littéraires, sous la dir. de M. Delcroix et F. Hallyn, Duculot, 1987. Présentation détaillée de tous les courants de la critique.

2)      Nordmann (Jean-Thomas), La Critique littéraire française au XIXe siècle, Le Livre de Poche, 2001. Utile synthèse complétée par une anthologie.

3)      Ravoux-Rallo (Elisabeth), Méthodes de critique littéraire, Colin, collection U, 1999 (une anthologie de textes critiques avec analyse de la méthode utilisée. Très utile)

4)      Roger (Jérôme), La critique littéraire, Paris, Nathan Université, « 128 », 2001. La synthèse la plus récente, une vraie lecture et comme l’indique le nom de la collection 128 p. seulement…

5)      Rohou (Jean), L’Histoire littéraire, Nathan Université, « 128 », 1996.

6)      Starobinski (Jean), L’œil vivant II : la relation critique, Gallimard, NRF, 1970. Essentiel.

7)      Tadié (Jean-Yves), La Critique littéraire au XXème siècle, Belfond, 1986.

  • Sur la lecture :         

1) Charles (Michel), Rhétorique de la lecture, Seuil, « Poétique », 1977.

2) Eco (Umberto), Lector in fabula, trad. fr., Grasset, 1985.

3) Jauss (Hans Robert), Pour une esthétique de la réception, Gallimard, « TEL », 1978.

4) Jouve (Vincent), La Lecture, Hachette Supérieur, 1993. Excellente synthèse.

5) Picard (Michel), La Lecture comme jeu, éditions de Minuit, 1986.

6) Piegay-Gros (Nathalie), Le Lecteur, GF-Flammarion, « Corpus », 2002 (anthologie très bien commentée. Indispensable)

·         Sur la notion de genre :

1)      Combe (Dominique), Les Genres littéraires, Hachette Supérieur, 1992. Indispensable.

2)      Hamburger (Käte), Logique des genres littéraires, Seuil, « Poétique », 1986 (pour la tr. fr).

3)       Macé (Marielle), Le Genre littéraire, GF-Flammarion, « Corpus », 2004.

4)      Schaeffer (Jean-Marie), Qu’est-ce qu’un genre littéraire ?, Seuil, « Poétique »,1989.

5)      - , voir l’article synthétique dans Le grand atlas universalis des littératures (cité dans les « outils »).

6)      Todorov (Tzvetan), La Notion de littérature, le chapitre « L’origine des genres » (p. 27-46), Seuil, « Points », 1987.

7)      Théorie des genres, Seuil, 1986. Recueil d’articles de G. Genette, H.R. Jauss, J.-M. Schaeffer, R. Scholes, W.D. Stempel, K. Viëtor.

 Évaluation : L’évaluation se fera dans le cadre du TD « Méthodologie » de l’UE de composition française.

1ère session, régime général : contrôle continu 100% (dans le cadre du TD de méthodologie)

Pas de 2e session 

Informations complémentaires

Obligatoire pour la validation de l’UE, l’assiduité sera contrôlée dans le TD de méthodologie comme dans les CM de théorie littéraire et d’histoire des mouvements littéraires européens.

 

 

< Liste des matières

footer-script